En paix

zen-178992_640

En paix.

Mon Ivana est sauvée.
Mon âme est apaisée,

Comme un rocher dans un torrent posé,
Par le courant, sans cesse entouré.

Le calme de ce champ de blé l’été,
Ondulant lentement, par le vent bercé.

Lézard vert sur ce tas de pierres, posé,
Sous l’écrasante chaleur, sieste rêvée.

Légèreté de ce papillon blanc,
Porté dans les airs, virevoltant.

Sentiment de paix, une profonde sérénité,
Je regarde Ivana en train de se reposer.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page ICI

Ivana et la chambre des secrets

vaulted-cellar-247391_640
Ivana, Husky de trois ans,
Adopté il y a quelques temps.
Pourquoi as-tu le noir autant ?

 

Ivana et « la chambre des secrets » .

Ivana bon chien,
Tu fis fi du malin.

Mordu par cette vipère maléfique,
De Salazar Serpentard, ce Basilic.

Elle a sur ta patte avec deux ses crocs,
Pour toujours apposé son sceau.

Tu comprenais pourtant son étrange langue,
Je veux parler bien sûr du fourchelang.

Ton coeur est resté pur, tu resteras une griffon d’or,
Même si tu es l’ horcruxes de voldemort.

Nous connaissons tous de cette saga la fin.
Revenue de la mort tu finiras par le vaincre enfin.

Glomérule Néphron.
Avatar articles

Photo de la page cliquez ICI

Ivana va mieux. Elle a vaincu la mort et remonte la pente de jour en jour.

La vipère

snake-947367_640.jpg

La vipère.

Ivana,
Ma pauvre Ivana.

Chien des villes,
Ou chien débile ?

Tu n’ auras pas su résister,
A tes instincts acérés.

Pourquoi sur cette vipère,
A  » pattes jointes » as-tu sauté ?

Clinique vétérinaire obligée,
Depuis deux jours paralysée.

Heureusement, tu tiens du loup,
Un roc, solide comme tout.

Tu vas t’ en sortir petite Ivana,
Il le faut, j’ai confiance en toi.

Distille ce terrible venin,
Tu allais déjà mieux ce matin.

Accroche toi mon chien des champs,
Tu es brave, loin d’être méchant.

Une dizaine de jours ensemble passé,
L’ un de l’autre nous ne pouvons déjà plus nous passer.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page cliquez ICI

 

Nostalgie

boys-1149665_640.jpg

Nostalgie.

Les marches en bois de ce vieil escalier,
Qui sous mes pas et ceux de ma cousine craquaient.

D’où s’exhalaient des senteurs d’antan, de blanquette de veau ,
Intermittence d’effluves de cire à l’ancienne, et de daube de taureau.

Tous ces bons petits plats que nous dégustions, ravis,
Le Dimanche en famille, chez tata Denise et tonton Jacky.

Elles nous menaient au grenier strictement interdit,
Nos coeurs battaient la chamade, nous avions désobéi 😉

Nous voilà devant sa porte, peinture grise vérolée,
Poignée ronde en bronze, complétait son cachet.

Et derrière, opulence de trésors, caverne d’alibaba,
Pour deux enfants de sept ans , bouche bée, restés baba.

Une pièce entière remplie d’ une maquette ferroviaire,
Ses montagnes, tunnels, forêts, torrents, ponts, rivière.

Ses réverbères, feux tricolores, gares, trains, aiguillages,
Routes, passages à niveau, autos, motos et personnages.

Dans une autre pièce, paquetages et collection d’ uniformes militaires,
Gourdes, casques, poignards, fusils rouillés, médailles des récipiendaires.

Cet oncle hyperactif avait construit tout seul son kit de radio amateur,
Une fois par an il avait ses « 24 heures du mans du radio amateur » .

Il s’agissait de contacter en une journée, dans le monde entier,
Le plus de correspondants, programme: nuit blanche et litrons de café !

Quelle époque magnifique, l’âge où tout est possible, la vie à découvrir,
Parties de cache cache effrénées, partout à sauter, toujours à courir.

Je me souviens aussi de cette inimitable fragrance ,
Mélange de goudron et de troènes, qui a bercée mon enfance.

Tous les jours sur le chemin de l’ école , je le humais,
Mémoire olfactive… ce puissant parfum qui me rassurait.

Me voilà bel et bien arrivé à l’ âge de la nostalgie,
Même si je n’ écoute pas encore Radio Nostalgie … 🙂

Glomérule Néphron.

Avatar articles
Photo de la page cliquez ICI

Beauté

sea-1825322_640

Beauté.

Beauté d’ un paysage,
D’ un animal sauvage.

De ce petit torrent,
De cet immense océan.

De ce coucher de soleil unique,
De cette forêt enchantée magique.

De ce séquoia agé de mille ans,
De ce bébé fragile naissant.

De l’ éclat de rire d’ un enfant,
Du sourire de ses parents.

De ces grands yeux bleus,
De ce regard amoureux.

De ce livre que je lis,
De ce tableau que je vis.

La beauté est partout,
Tout autour de nous.

Capture nos regards,
Chasse notre cafard.

Belle Dame,
Apaise nos âmes.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

Voyage Astral

helix-nebula-11156_640.jpg

Voyage Astral .

Pensée dématérialisée,
Âme décorporée.

Une fraction de seconde,
A l’autre bout du Monde.

Cet enfant du Tibet,
Semble me regarder.

Compassion totale,
Compréhension maximale.

Une femtoseconde de plus et,
J’atteins le royaume de Heh .

Assiste à la naissance d’une galaxie,
Aux confins de l’Univers infini.

Me penche sur son berceau,
Au sein de la constellation du Verseau.

Les filaments de matière noire,
D’ où émerge la vie du néant et du noir.

Le corps d’un Astre vient de naître,
Encore fragile comme tout nouvel être.

Foetus opalescent dans l’espace dérivant,
Relié à Dieu par son cordon d’argent.

Bientôt il scintillera, réchauffera ,
Et à son tour, la vie donnera.

A une planète à la nôtre identique,
Une Terra Nova si magnifique.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page : Nébuleuse de l’hélice (constellation du verseau)

Petit lexique : Heh , Femtoseconde , Terra Nova: nouvelle Terre.

Nota Bene :
A ceux qui s’interrogent sur mes textes évoquant des voyages astraux ou méditatifs :
Je ne prends aucune substance, qu’elle soit licite ou illicite 🙂

Spéciale dédicace à la secte qui s’était abonnée à mon blog , LoL :
Je n’ai besoin ni de marabout, ni de gourou, ni de secte .
Je ne suis pas né de la dernière pluie.

De plus, la quête de la spiritualité est une démarche personnelle et libre.
De même que je privilégie « le circuit court» entre Dieu et l’ être humain qui à mon avis, mais cela n’ engage que moi, n’a besoin d’ aucun intermédiaire .
Je trouve qu’ il y en a déjà tellement dans notre société !

Bien cordialement.

Glomérule Néphron.

Le temps

clock-474128_640.jpg

Le temps.

Enfant, bien long est le temps,
Qui sépare le jeu de l’ école,
Les vacances, des heures de colle.

A Vingt ans, trop vite va le temps,
Plein d’énergie, toujours en sortie,
On croque, dévore la pomme de la vie.

A trente ans, on court après le temps,
Devenu maintenant parents,
Tout est rythmé par les enfants.

A quarante ans, pas plus de temps,
Chronophages ces adolescents,
Leurs activités, leurs déplacements.

A cinquante ans, enfin un peu de temps,
Les enfants devenus grands, étudiants,
Petite pause… avant les petits enfants.

A soixante ans, enfin plus de temps,
Fin de carrière, retraite, petits enfants,
Pas tout le temps, de temps en temps.

A soixante-dix ans, du temps,
Bien rempli, agenda plutôt chargé,
Activités du foyer et examens de santé.

Quatre-vingt ans, le temps a passé,
Arrières petits enfants et… surdité,
Nous voilà dans les ennuis de santé.

Quatre vingt-dix ans, la vie a passé,
Le quoi ? Comment ? Vous pouvez répéter ?
Le temps? Qu’est-ce que c’est ? J’ai oublié… 🙂

Glomérule Néphron.

Avatar articles
Photo de la page

Ivana

husky-1414606_640

Ivana, animal si fier,
Que j’ adoptais hier.

Tu es l’ âme des forêts,
Primitive et si sauvage.

Une vie tu peux flairer,
Qu’ importe le kilométrage.

Arriverai-je à t’ apprivoiser,
Faire de toi un chien plus sage.

Ou garderas-tu tes instincts
De loup mêlés de chien ?

A n’ en faire qu’ à ta tête,
Port altier, noble bête.

J’aimerai que tu restes pure
Ne pas trop altérer ta nature.

Apprends-moi tes sous bois,
Je t’ apprendrai un peu de moi.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

Le procès

eye-2065415_640

« L’oeil était dans la tombe et regardait Caïn » (La conscience – Victor Hugo) .

Le Procès.

« –  Accusé, levez-vous et approchez !
Avez-vous quelque chose à vous reprocher ?

Dans cette vie avez-vous tué,
Ou du mal à autrui fait ?

–  Non, je n’ai pas la vie ôtée,
Pour le reste peut-être ai-je déjà payé.

Si j’ai nui c’est ma foi, inconsciemment,
L’ ai réglé de la même manière, sûrement.

–  Mal être et autres regrets il est vrai,
Vous ne vous êtes jamais épargné.

Vous avez toujours fait rimer culpabilité,
Avec pour vous même, le mot sévérité.

Oui, mais il faut maintenant vous pardonner.
De grâce, arrêtez donc de vous blâmer. »

En sursaut, je me suis réveillé,
Pas de tribunal, j’ avais bien rêvé.

Prémonition de mon jugement dernier ?
Non, mon surmoi avait tranché, je m’ étais acquitté.

Trop régulièrement nous nous fustigeons et,
Payons et repayons des erreurs passées.

Quelque fois dans la lumière de la conscience,
Parfois dans la pénombre de l’ insconscience.

Pour des broutilles d’ailleurs, très souvent,
Nous nous faisons souffrir, bien inutilement.

Guérissons, ou du moins offrons nous une rémission,
A ce cancer qui nous ronge l’esprit, ce terrible poison.

Plus haut, je l’ai déjà nommé,
Cette délétère potion, la Culpabilité.

Nous ne sommes que des Hommes, finalement,
Accordons nous ce fameux pardon, dès à présent.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Petit lexique: surmoi

Photo de la page

 

1 er Mai

snow-2010350_640

Sous les pavés … la plage,
Sur le muguet … la neige !

Le général Hiver pris en tenaille,
Va vivre sa dernière bataille.

Il nous aura glacé encore le corps et le coeur,
Un dernier assaut, mais l’ on connait le dénouement.

Il finira tout seul dans son bunker,
Vaincu par la douceur du printemps.

Aujourd’ hui le froid, hier la chaleur
Etrange saison, que ce printemps.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

Le printemps

 

flowers-1246249_640.jpg

Le printemps.

 
Le printemps arrive à temps !

Les piafs piaffent,

Les Fleurs fleurissent,

Les butineuses butinent,

Les rayons de l’astre rayonnent,

Les papillons papillonnent,

Les bourgeons bourgeonnent,

Les nouvelles pousses poussent,

Amoureux transi en transe,

Le tonnerre tonne,

La pluie pluine,

Les gargouilles gargouillent,

Les escargots escargottent,

Le torrent dévalle le milieu du val,

La Force de la Nature forcit,

Jusqu’à l’été ou elle aura été !

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Petit lexiqueEscargoter Pluiner

Photo de la page

Le sage

landscape-1158269_500.jpg

Le sage

Assis au sommet de cette Montagne,
Le sage ressent ce Monde s’agiter.

Posé sur les replis de son pagne,
Il est encore en train de méditer.

Sa respiration comme en témoigne
Ses mouvements, est profonde et réglée.

Il voit toute cette (in)humaine hargne,
Alors qu’il a déjà les yeux fermés.

Du plus haut, son âme scrute la campagne,
Injustice, désarroi, impuissance, discernés.

L’ignorance, l’intolérance, la violence gagnent
Le coeur des Hommes, sournoisement infiltré.

La Kuṇḍalinī mystérieuse compagne,
Energie divine, en lui vient de se libérer.

Il entrevoit le saṃsāra infernal, son bagne,
La pleine conscience l’a enfin délivré .

Univers illusoire où l’on stagne,
Nous sommes ici pour nous élever.

Pensons-y, embourbés dans cette fagne
Au risque de devoir tout recommencer …

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Petit Lexique Kuṇḍalinī,   saṃsāra, ou plus d’explicationsfagne

Photo de la page

Mélange

palette-1482678_640.jpg

Mélange.

«- Bonjour M’sieur Glomérule .
– Bonjour petit Paul .
-Qu’est-ce que vous faites M’sieur ?
– Comme tu vois je peins le paysage, les gens …
– Comment vous arrivez à faire pour que cette pierre ressemble à la vraie ?
– Pour obtenir la couleur de cette roche, je mélange une teinte ocre claire comme celle-ci, et la fonce légèrement pour l’ ombre. Regarde ici, et par là .
– Ah oui.
Et cette plante, elle a l’air si réelle.
– J’ ai fait un mélange de vert dégradé comme à cet endroit, et pour les reflets un peu de blanc.
– Ah oui, je le vois maintenant.
– Et cette Dame, elle existe ?
– Oui elle est passée toute à l’heure sur le chemin là-bas.
Pour la faire, j’ai utilisé un mélange de marron clair, avec un peu de blanc et pour la rendre si lumineuse, une pointe de couleur jaune. Pour ses jolis cheveux frisés, du noir profond et encore du blanc pour les reflets.
– Comme elle belle. Et c’est tous ces mélanges qui font le tableau !
– Oui petit Paul. Ce sont tous ces mélanges qui l’éclairent, l’ illumine .
Comme dans la vraie vie.
Lève la tête et regarde ce ciel petit Paul.
Ce coucher de soleil…
Tous ces mélanges, toutes ces nuances…
Comme c’est beau ! » 🙂

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

Hypersensibilité

snail-582201_1280.jpg

Dans ce monde rempli d’indifférence,
L’on se rit pourtant de la différence.

L‭’ hypersensibilité en fait partie.
Diversement perçue dans chaque pays.

En Indonésie elle sera une qualité.
Pour un garçon de nos contrées,
Sera une tare trop souvent critiquée.

Pour une fille dans la cour de récré,
Aussi comme faiblesse considérée.

Elle peut-être bien sûr génétique,
Ou provenir d’expériences tragiques.

L‭’ hypersensibilité est un tout,
Souvent due à un trop plein de tout.
Trop de douleur à fleur de peau.

La sensibilité, loin il s’en faut,
Exacerbée n’est‭ ‬pas un défault.

Mais sous sa coquille d’escargot,
Se sera protégée car il le faut.

Pour ceux qui ne peuvent s’identifier,
Peut-être un jour vous ressentirez,

‭En v‬ivant ce que nous avons vécu,
Chacun de vos nerfs mis à nu,

Ecorchés ainsi pour toute la vie,
Pour nous,‭ ‬un peu plus d’empathie.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

La rentrée de vacances

aircraft-1499171_640

Pour ceux qui ont eu la chance d’en avoir … Ou d’avoir un emploi.
Pour les autres, courage !
Tout arrive en son temps, les vacances pour ceux qui bossent .
Et retrouver un travail pour les chômeurs (l’ayant vécu je connais cette galère) et pouvoir goûter à nouveau au luxe de chouiner à chaque rentrée de congés, comme quand nous étions à l’école 🙂

La rentrée de vacances.
A chaque rentrée, le même refrain.
Pas envie d’y aller, tirer sur le frein.
Nous voilà pourtant reparti, il le faut bien.

L’appréhension du Lundi, ainsi mêlée,
A la nostalgie des vacances terminées.

Des souvenirs la tête remplie, avec les siens,
Ou de fête avec ses amis, ou de repos c’était bien.

Demain, au boulot ce commun ressenti sera le lien,
Tout le monde sera comme parti, n’aura envie de rien.

L’avion a pourtant atterri, l’on s’est déjà posé,
Mais tous demain, on va encore un peu planer 🙂

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

Elections

ballot-32201_640

Comment croire que demain en votant,
Pour une seule personne «Président» ,
Il y ait pour nous une quelconque amélioration ?

Que ce quidam changera la vie de la Nation,
Dans une économie globale de mondialisation,
Ou notre Pays n’est devenu plus qu’ une région ?

Monde dirigé par la Finance exclusivement,
Les banquiers, traders, leur spéculation,
Des campagnes électorales fruit de leur sponsorisation.

Nos aïeux ont luttés pour obtenir ce droit d’ élections,
Aussi je ne les décevrai pas par mon absention,
Mais bon sang pour qui vais-je voter donc ?

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

Relâche

narrative-794978_640

Très Chers Lecteurs,

De ma part un peu de relâche,
N’y voyez pas en moi un lâche.

Mais plutôt un vacancier,
Qui va profiter de s’oxygéner.

Changer demain d’ horizon,
S’emplir de nouvelles émotions.

De nouveaux sentiments pour,
Vous les faire partager dès son retour.

A bientôt…

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

A mes béquilles

overcoming-1673170_640

L’ an dernier à la même époque, je me retrouvais un pied dans le plâtre, comme vous le savez, c’est le troisième texte … Au bout de 45 jours et presque autant de rééducation, enfin je quittais mes béquilles…

Mes très chères béquilles,

Je tenais à vous remercier pour votre soutien sans faille, pour m’avoir guidé vers le chemin de la guérison .
Vous avez été pour moi ces tuteurs droits, solides, sans faille, sur qui je pouvais compter et m’appuyer totalement les yeux fermés, de tout mon poids !
Vous m’avez ramenées dans cette course folle, effrénée qu’est la vie.
Alors que je m’étais retrouvé au bord de cette piste, hagard, abandonné, carcasse rouilée.
Hors circuit ! Perdant, une fois de plus.
N’ayant plus qu’ à regarder passer les autres, au mieux à les encourager … enlisé dans les couloirs temporels de cette fracture rythmique.
N’ allez pas croire qu’en passant à côté de ce mur ou vous êtes posées désormais, je vous ignore, vous snobe.
Ou qu’il y ait une quelconque trace d’ingratitude dans mon attitude.
Non, rien de tout cela.
Je n’oublierai jamais tout ce que toutes les deux, vous avez fait pour moi.
Notre histoire … presque sentimentale, fusionnelle, l’ histoire d’un vieux couple…
Nous vivions en parfaite harmonie, l’un dans le prolongement de l’autre.
Vous pressentiez et devanciez chacunes de mes intentions et de mes déplacements…
Mais il faut penser à me quitter maintenant. Définitivement, oui je sais, abrupt.
Aller aider quelque d’autre, un enfant, un vieillard, quelqu’un à soutenir.
A l’autre bout de l’hémisphère qui sait ?
Avez vous déjà pensé à l’ humanitaire … Il faut que je vous présente à quelques « renards » qui sauront vous y amener.
Adhésias donc, mes béquilles .

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

L’ effet papillon

abstract-979682_640

L’ an dernier à la même époque je me retrouvais donc un pied dans le plâtre. Et découvrais la belle invention que sont les béquilles …

L’effet papillon:

Ce matin, en regardant mes béquilles une idée m’est venue.
Et c’est plein de bons sentiments et de compassion que je décidai de faire un don à cette célèbre association .
Qu’une personne dans le besoin, à l’autre bout du monde puisse bénéficier de cette belle invention !
Je versai donc un modeste subside en rapport avec moyens, mais couvrant largement le prix de ces supports.
J’ explorais par la suite le site internet de cette organisation.
Et je tombai sur ce fameux fromage, tenu dans son bec par un corbeau.

Leur diagramme organisationnel de répartition des dons .
A en juger, sûrement fait par un renard !

Et là je me rendis compte que je venais d’ offrir à son Président, la bonne bouteille de vin qu’ il dégustera à midi, dans ce prestigieux restaurant Parisien !
Mon seul allié pour atteindre mon objectif initial restait alors l’ effet papillon …

Peut-être qu’ après avoir descendu un litre de ce vin renommé, en sortant de l’ édifice,
il trébuchera, ratera la dernière marche, fera tomber son fromage et se retrouvera en béquilles !
En vivant cette expérience inoubliable, il décidera alors de baisser son niveau de vie et ses frais de fonctionnement.

Il pourra ainsi offrir ces précieux  « étais » , grâce à cet argent mieux réparti, à ceux qui en ont vraiment besoin !

La moralité de cette histoire : c’est qu’elle reste très morale malgré son immoralité ! L’effet papillon … sans doute !

Glomérule Néphron.

Avatar articles

C’est une fable bien sûr. L’histoire de la bouteille de vin a été inventé, comme vous l’avez compris.

En réalité, les dons collectés sont répartis en pourcentage, le fameux fromage .
Tant de pour cent pour l’ organisation, tant d’autres pour l’ achat effectivement de béquilles et une autre part pour la com … etc … Les sommes sont donc toutes réparties équitablement, peu importe le montant du versement.

Mais personnellement, j’ai toujours l’ impression qu’ après avoir fait un don, je reçois en prospectus, pour inciter à un nouveau don, largement la valeur de la somme initialement versée.
Le sentiment donc d’avoir financer qu’un appel à d’autres dons !
Et contribué largement par tous ces propectus et autres vignettes cadeaux à mon nom, à accélérer la fin de la forêt amazonienne ! 😦

Pas vous ?

Photo de la page

La fracture du pied gauche

feet-1291552_640  broken-1295776_640

L’ an dernier à la même époque, je me retrouvais un pied dans le plâtre.
La fracture du pied gauche.

Que dire de ce pied gauche,
Si ce n’est qu’il a été bien gauche,
Pourquoi s’est donc t- il cassé ?
Est-ce par jalousie du pied droit,
Qui au saut du lit, à chaque fois,
Le devance et avant lui est posé ?
Et l’empêche ainsi de me faire passer,
Une bien mauvaise journée ?

Ou bien est-ce une épreuve de la vie,
Qui aimerait m’ apprendre aussi,
Qu’il n y a pas que l’ action qui compte,
Que l’ immobilisme n’est pas une honte,
Mais bel et bien son contraire,
Que comme l’ on ne peut s’ y soustraire,
Alors autant en profiter et en tirer parti,
Et ne pas hésiter à faire un point sur sa vie.

Glomérule Néphron.
Et ses petits poèmes à la c-n,
Faits sans grande prétention,
Qui lui évitent en rond de tourner .
Trop heureux d’avoir retrouvé,
Un peu de son côté créatif,
Sans fioriture et grâce il est vrai,
A l’ écriture et son côté récréatif .

Avatar articles

Photos de la page: Photo 1, Photo 2

Fusion

tower-1368823_640 oil-rig-2191711_640

« Au fond du trou »,
Mais creusent encore.
Un beau projet fou,
Le Japon n’est pas « mort ».

Ils ont décidés de gratter,
Tout au fond de l’ océan.
De notre Terre les entrailles percer,
Comme dans le film The Core Fusion.

Non pas fabriquer un vaisseau,
Pour pouvoir s’ y enfoncer.
Mais pénétrer depuis un bateau,
Des abysses la peau affinée.

N’ont-ils pas assez,
A Fukushima de ce trou,
Par le corium en fusion creusé ?
Peut-être suffit il d’attendre c’est tout !

Quand j’étais enfant,
Mes parents me disaient :
«Ne creuse pas autant,
En Chine tu vas arriver !»

Mais si l’on part du Japon,
Où ce trou va-t’il donc déboucher ?
La tour Eiffel ou le Panthéon ?
Je préférerais les Champs Elysées 🙂

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photos de la page: Photo 1, Photo 2

Sources: Des scientifiques japonais veulent creuser un puits

Un trou découvert à Fukushima 

Un corium Késako ?

Synopsis du film « Fusion The Core » que j’ai trouvé pas mal d’ailleurs 🙂

 

Lycanthropie

wolf-963081_640.jpg

Insom« nuit » de pleine Lune …

C’est le printemps déjà.
Mais une fois de plus à 2500 mètres, Mère Nature cette grande magicienne a jeté au sol sa blanche cape couverte de diamants.
Et à chacuns de mes déplacements, la pleine Lune les fait briller de mille feux.
Des milliards, des trilliards de scintillements … à l’infini sur les sommets de nouveau enneigés.
Toutes les étoiles de tout l’ Univers déposées patiemment, en fine couche à perte de vue.
La PLEINE LUNE !!! Oh mon Dieu ! Celle du 11. Mais oui celle de ce soir ! Je l’avais complètement oublié  !
Pas aussi forte que la Super Lune de la dernière fois, qui était trente pour cent plus lumineuse, quatorze pour cent plus grosse !
Mais malgré tout ma lycanthropie ne pourra y résister.
Déjà sous mes 4 pattes, la neige fraîche crisse. La métamorphose s’est accomplie.
Soudain un nuage porté par le vent vient assombrir l’astre de la nuit, l’espace d’un instant.
Dans un terrible hurlement qui déchire le silence, me voilà de nouveau humain.
Surgit alors au bord de ce chemin, un cerf. Majestueux, digne.
Il me regarde, me scrute.
Puis d’un signe de tête hautain en l’absence de tout danger, juste un homme nu et grelottant au bord de ce chemin, il indique à sa horde de traverser.
Jette un dernier regard vers moi, me snobe en tournant la tête d’un air dédaigneux.
Puis disparaît à son tour dans la forêt, de l’autre côté.
La nébulosité dissipée, me voilà reparti dans mon périple de loup-garou.
Quand et ou vais-je encore me réveiller ? Epuisé !
Fatigante malédiction …

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

Recueillement

recueillement

A Mes Chers parents,

A nos chers disparus,
A ceux qui ne sont plus.
A mes merveilleux parents,
Qui sont sont partis dignement.
D’affection ils m’ont donné tellement,
Protégé jusqu’au dernier instant.
Le temps passe déjà huit ans,
C’est comme si c’était hier.
Des bons parents, j’en suis fier,
Tant d’amour pour eux père et mère.
Si il existait une autre dimension,
Si seulement disait vrai la religion
Ils pourraient y être encore heureux,
C’est ce que j’aimerai tant pour eux.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

artiste:  Heather

Lundis moroses

imp-1124073_640

Le Lundi personne ne l’aime,
Du Dimanche encore la flemme…
Le Lundi tous les ennuis accumulés,
Semblent ne jamais s’arrêter.
Comme si ils s’étaient empilés,
Tout le week-end dans les locaux vidés.
Qui sont donc ces lutins qui s’amusent et rient,
Du tsunami d’emmer … du Lundi ?
Les mêmes qui ont tout entassé le Samedi,
Chargeant le ciel de tracas de toute une pluie !
Saleté de journée du Lundi !

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

Angelo

Un petit poème dominical un peu naïf, qui ne mange pas de pain…(bénit) .

Inspiré par cette photo.

angel-2028242_640

Angelo

Petit ange, ne t’endors pas,
Qui alors ton travail fera ?
Ta belle mission, tu dois,
Bien l’ accomplir, ma foi.
Du mal nous protéger,
De la tentation nous éloigner.
Nous guider et nous éléver.
Être ce fidèle messager et,
Dans nos rêves nous inspirer.
Accomplir la divine volonté.
Chérubin, réveille toi,
Et veille bien sur moi.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page.

La Fausse alerte

Hier au boulot alerte à la bombe.
Une bonbonne de gaz suspecte …
C’était en réalité un fût en plastique transparent vide, grand format, utilisé dans les bars pour la bière en pression 🙂
Après avoir été déposé au pied d’un container de recyclage, quelqu’un l’avait balancé de l’ autre côté du grillage .

Il y a bombe bomb-154456_640.pnget bombe… woman-695448_640.jpg

Cela m’ a inspiré ces quelques rimes …

La bombe d’ hier.

C’était bon et elle était bonne,
Elle semblait loin d’être une co..e.
Je l’ai aperçu au bout de la cour,
Et je lui ai fait de suite la cour.
En voulant l’approcher, j’ai balisé,
C’est toujours l’effet qu’une bombe fait.
Puis je me suis lancé, lui ai dit; «ça gaze» ,
« Pas mal» pour une bonbonne de gaz.
Mais au moment de l’embrasser hier,
J’ai senti sa terrible haleine de bière.
J’espérais qu’ elle soit une bombe lassive,
Plus encore intelligente et explosive.
J’ai réalisé qu’ elle était vide et inoffensive.
Déçu, je la laissais entre les mains de Jean-Yves…

Glomérule Néphron.

Avatar articlesPhotos de la page: Photo 1, Photo 2

 

La rose éternelle

rose-670447_640

A ma femme,

En cadeau, juste cette rose,
Pour que tes lèvres roses,
De la même douceur,
Ses pétales effleurent.
Qu’elles mettent en valeur,
De ton visage la douce pâleur,
Et de tes mains leur beauté diaphane.
Ne crains pas qu’elle se fane,
Elle est comme ta beauté, éternelle,
Car elle saura toujours rester belle.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page.

Le roi de la jungle

lion-1982580_640

Le roi de la jungle est fatigué,
Le « pouvoir et la puissance » l’ont épuisé.
A ses dires « ces guerres sans fin l’ ont usé ».
Il ne peux et ne veux plus gouverner,
A son peuple le sceptre est restitué.
« Il n’ aspire plus qu’à se reposer »,
Paraît-il « trop lassé de régner ».
Chuuut, ne le réveillons pas !
Acceptons le choix de Simba.
Réfléchissons à ce que nous ferons,
De ce pouvoir laissé vacant par ce Lion.
L’occasion d’organiser des élections ?

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page.

Du nouveau

press-1015988_640

Du nouveau sur Prose pipe et poésie !

Un nouveau thème avec des textes et poèmes plus accessibles, car visibles immédiatement en page d’accueil.

Concernant les textes « à la Une » de la page d’accueil  : Si vous voulez accedez au « bouton J’aime » ou aux commentaires et autres « boutons sociaux ». Cliquez sur le lien « poster un commentaire » situé en bas de chaque texte.

La photo qui illustre chaque article vous plaît ? cliquez sur « Photo(s) de la page » , situé en bas de chaque texte. Vous serez alors dirigé vers son site d’origine.

Et toujours pas de publicité sur ce Blog pour ses visiteurs 🙂

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page

La coccinelle

nature-1593406_640

Je l’ ai rencontré sur cette feuille,
Elle semblait aussi être bien seule.
J’ ai frotté mes antennes contre les siennes,
Et j’ai su de suite qu’ elle pourrait être mienne.
La nature fait tellement bien les choses,
Mais il va falloir cette fois-ci que j’ose.
Que je me lance et lui avoue mes sentiments,
En espérant que les siens ne soient pas différents.
Lui déclarer la flamme de cet amour naissant,
Afin de vivre ma vie autrement qu’en rêvant.
Etre heureux avoir plein d’ enfants coccinelles,
Tous et toutes aussi beaux et belles qu’elle.
Et que devenu très vieux dans 12 mois,
Sur mon passé penché je me dise ouah,
Quelle merveilleuse vie d’insecte j’ ai vécu,
Que sans déclarer cet amour je n’aurai jamais eu.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page.

Les nuages

sky-62732_1280

J’ aime regarder les nuages,
Bien assis sur mon siège,
Comme un enfant sage.
Lever la tête vers le ciel et les admirer,
Regarder leur forme sans cesse changer.
Les scruter, les observer,
Deviner leur nouvel aspect.
Imaginer d’autres objets,
Et pour finir les voir se dissiper.
Oublier le temps,
L’espace d’un instant.
Me créer un autre univers,
Vivre dans ma bulle, ma sphère.
J’aime regarder les nuages,
Avec eux je n’ai plus d’âge.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page.

L’ abeille sauvage

hover-fly-1726659_1280

Bloquée en vol stationnaire,
Figée dans cette lueur crépusculaire.
Que peut donc voir cette abeille sauvage,
Qui apparait devant moi comme un mirage ?
Des Hommes, leur rage ?
De la nature sa beauté.
Des Hommes, l’ esclavage ?
De la nature sa majesté.
Des Hommes, leur sempiternelle déliquescence ?
De la nature son éternelle renaissance.
Du firmament elle est à même de nous juger,
D’ un vif coup d’ aile s’ y est envolée,
Dans sa nature s’en est retournée,
Vivre en harmonie et en paix.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page .

 

L’ Humour

selfie-413162_1280

Dans la vie, avec un peu d’ humour,
Oui, vous vous en sortirez toujours.
A chaque problème tourné en dérision,
Et ce sans peine, vous trouverez la solution.
Sans ce recul, que seriez-vous ?
Si minuscule, pauvres de vous !
Cet Humour partout, est votre sauveur,
Il vous délivre de tout, même de vos peurs.
Vous aide à tenir le coup, jusque dans le malheur.
Là ou il faudra vous inquiéter,
Sera le jour ou vous le perdrez !
Quelque fois j’en ai fait,
Moi-même les frais.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page .

Lassitude

dog-848390_640

Ce mal qui nous ronge de l’intérieur,
Fait de nous des zombies du labeur .
Il nous aspire nos envies,
Il nous vide de notre énergie.
Terminé le regard rieur,
Envolée toute la bonne humeur.
Il faut que le travail soit fini,
A l’heure H et au jour J.
Le désespoir, du mal la fleur,
Détruira lentement toute lueur.
Métro, boulot, corvées et aussi,
Routine, pipi, les dents et au lit.
Cette vie de doux malheur,
L’esclavage du travailleur.
Nous envahit une profonde lassitude,
Les sables mouvants de l’habitude …

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page.

Le tourbillon de la vie

smart-1348189_1280

Vortex Life,

Le tourbillon de la vie, nous phagocyte,
Mais aussi, il nous la facilite.
Dans l’action, nous nous oublions.
Imaginons dans quel état nous serions,
Si dans l’inaction, nous nous mettions à penser !
Face à nous, nous serions comme pétrifiés.
Nos peurs, nos échecs, nos doutes,
Nos souffrances passées toutes,
En bulles d’angoisse remonteraient !
Pour  toute cette poisse éloigner
Alors oui faisons !
Qui nous sommes, effaçons !
Etouffons cette nature humaine,
Pour qui toute réflexion reste  vaine.
Sauvés par cette course folle, qu’est la vie,
Ou le rendement et la vitesse sont nos amis .

auto-1325184_1280

Enfin presque …

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photos de la page : Photo 1, Photo 2

 

Apologie de la solitude et du bonheur à deux

dogs-1190015_640

Qu’elle soit choisie, ou qu’elle soit subie,
La solitude peut entraîner une baisse de moral.
Mais elle est aussi une liberté totale,
Liberté de tout faire ou mieux rien.
De flatuler tranquille, ne se retenir de rien.
D’ avoir son rythme propre,
Tout(e) seul(e) la maison reste plus propre !
Du ménage, elle évite la servitude,
Du quotidien en couple empêche l’habitude,
Du même compagnon fuit la lassitude.
Elle apporte réflexion sur nos incertitudes,
Nous fait connaître la quiétude,
Découvrir la zénitude et sa plénitude.

Mais elle ne vaut pas la vie à deux,
Celle du partage en amoureux.
Celle de la parfaite compréhension,
De la complicité et de la fusion.
Fusion des esprits, fusion des corps.
La magie de l’ Amour,
Nous réservera toujours,
Des moments intenses et merveilleux,
Des instants de transe et des jours heureux.
Capturer ce bonheur fugace,
En garder en nous sa trace,
Pour qu’ un jour rendu à la solitude,
Rempli de désespoir et de remords,
L’envie de revoir ce bonheur encore,
Redevienne plus qu’ un espoir, une certitude.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page.

La recette du bonheur

cat-1918735_640

Prendre une pointe de nostalgie rangée au fond du passé ,
Y rajouter une généreuse dose de bonheur du moment présent,
Et pour finir un zeste d’espoir du lendemain.
Dressez le tout sur ce plus bel instant.

Vous pouvez maintenant le savourer.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page.