« The Wall »

Egypt Monument Pyramids Giza Archeology

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.
The Wall.

Nous sommes tous à présent coincés, talons contre talons, dans cette immense file d’ attente qui mène aux pyramides.
Il y a Momo, notre guide qui nous précède, vous, fidèle équipage et moi-même.

La chaleur est insupportable.
Je n’ ose imaginer une visite semblable, en plein été !
Je ne vois d’ ailleurs aucun poste de secours, ni brancardier aux alentours, pour ceux qui feraient un malaise !

Par prévention, hydratons-nous, et aspergeons-nous copieusement d’ eau.
Cheveux et tee-shirt moulant trempés, ébrouons-nous au ralenti, moment de sensualité pure, comme dans cette célèbre publicité pour cette boisson rafraîchissante …  😉
Quoi faire d’ autre que de blaguer un peu, et rire beaucoup pour tromper son ennui, lorsque l’ on fait du sur-place depuis plus d’ une demie-heure !
Toujours faire la queue et patienter, partout !

Faire ces milliers de kilomètres, en avion, en bateau, en train, à cheval ou en zeppelin, et immanquablement, subir ces heures d’ attente, dans la promiscuité la plus totale !
Poireauter des éternités, pareilles à des carcasses suspendues dans la chambre froide d’ une boucherie. Ou bien, selon la saison et le lieu, cuire dans son jus, au milieu d’ une marmite géante .
Tel est le quotidien des personnes lambda qui s’ adonnent au tourisme de masse !
Et je vous laisse imaginer ou vous souvenir , si vous l’ avez vécu, des odeurs d’ oignons, de vieux navets, ou de fromage, qui s’ exhalent de toute cette foule qui mijote à petit feu !

Ah ! Nous avançons à nouveau .
Il semble bien que nous fassions partie de la fournée suivante !

Je ne peux m’ empêcher de penser à ce film d’ Alan Parker « The wall » !
Tous ces gens bien rangés qui longent ce mur, avant de se faire avaler et disparaître à l’ intérieur du monstre pyramidal .
Y a-t-il dedans, une immense moulinette dans laquelle nous tomberons tous ?

Après une heure de visite passionnante, et beaucoup d’ informations qu’ il nous faut encore digérer, poussés par une dernière bousculade, le groupe nous expulse déjà du temple.
Décidément, trop de monde pour moi !
Si seulement, j’ avais pu être l’ un des premiers à franchir le seuil de ce tombeau, découvrir les secrets qu’ il recèle. Et atteindre le paroxysme de l’ excitation, que ces explorateurs et scientifiques ont pu vivre à cet instant précis !

J’ idéalise toujours mes séjours et m’ imagine volontiers sur une grande plage déserte qui rejoint l’ horizon.
Ou dans le cas présent, seul devant l’ imposante nécropole, sur fond de coucher de soleil, comme sur la photo qui illustre le texte.
Je dois être un romantique …
Mais à chaque fois, la réalité me rattrape vite !

avatar-articles
Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

Egypte au logis

GreatSphinx1867                     Sphinx rénové

Sphinx ensablé, non rénové (1867).      Après désensablage et travaux, mieux !   

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Khéops, Khéphren et Mykérinos, nous voilà !
Mais point trop d’ impatience.

Il n’ y a pas, sur le continent africain, ce rythme effréné qui pèse sur notre société occidentale.
L’ on ne court pas, l’ on se déplace nonchalamment, naturellement.
Automatiquement, un réflexe afin d’ éviter, je pense, une déshydratation trop rapide qui serait la conséquence de calories trop vite suées, car trop vite brûlées !

J’ adore l’ Afrique et la sagesse de son peuple.
Il me revient d’ ailleurs en mémoire, un de leurs proverbes :

« Tous les blancs ont une montre, mais ils n’ont jamais le temps.»
Tellement vrai !
Nous passons trop souvent à côté de notre vie, de nos proches, de nos enfants.
Sans même les voir, trop occupé à courir après Chronos.

Rien de tel, ici.

Quand on construit une nécropole, en Egypte, car le site de Gizeh en est une, l’ on prend le temps qu’ il faut.

D’ abord, pour que sa réalisation soit parfaite, pour qu ‘elle puisse assurer son rôle premier : traverser l’ éternité .
Ces temples mortuaires , bien qu’ ayant été rénovés, totalisent en effet, environ 4 500 ans d’ existence !
Ensuite, et cerise sur le gâteau, pour qu’ elle soit d’ une beauté grandiose ! Elle doit en imposer, être royale en somme.

Je me demande bien ce dont il adviendra de nos célèbres monuments funéraires parisiens, Panthéon, Invalides, après autant d’ années ?

C’ est certain, ils ne seront pas ensevelis sous le sable, la meilleure des protections !
Mais alors, seront-ils lentement dissous par le climat de Paris et ses pluies érosives ?
Ou comme pour le nez du sphynx, abîmés volontairement par l’ action de l’ Homme ?          Chez nous ce serait plutôt du genre … Tags, cocktails Molotov, et j’ en passe …
Ou bien, une autre possibilité encore, dégradés involontairement par l’ abrasion naturelle de l ‘ hominidé …
Avez-vous déjà fait l’ expérience de garer votre voiture simplement une journée, dans un lieu de passage. Oui par exemple, là où les piétons traversent en frôlant votre bien.

Je puis vous l’ assurer, vous trouverez sur votre carrosserie, une multitude de marques, de la micro à la macro-rayure.
Quant à vos rétroviseurs, s’ ils n’ ont pas été arrachés par le débit de cette rivière humaine, vous les trouverez plaqués contre votre véhicule, par la violence de son courant !

Mais revenons à nos pyramides, et à notre aventure.
Tiens, j’ aperçois Momo sur sa barque. Nous avions en effet, fini par le semer, les courants d’air chaud du Nil nous propulsant en altitude, et au loin.

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo 2 cliquer ICI, Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

 

Mamadou

Old Man Shikara Kashmir Man Dal Lake Shikara Ride

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Mamadou.

Mamoudou, surnommé «Doudou» par sa femme, et Momo par les autres,
fut mon guide en Mauritanie, lors de ma dernière virée en Afrique.

Un type sérieux, discret, diplomate hors pair et fin négociateur qui nous tira de quelques situations bien tendues.
Il y avait en effet à l’ époque, au nord du pays, des bandes armées qui écumaient le désert.
« Au mieux », ils rackettaient les touristes, et au pire les kidnappaient pour en demander une rançon.

Mais que faisait-il donc là si loin de chez lui, à ramer sur le Nil, dans cette barque datant de mathusalem ?

Nous posâmes notre zeppelin bien plus loin en aval, afin de l’ intercepter.

Son embarcation avançait péniblement vers nous.
Sa silhouette dansait, comme une ombre projetée par la lueur d’ une bougie à la flamme vacillante.
En effet, à cette heure brûlante du jour, du fleuve naissaient une multitude de turbulences d’ air chaud.
Le même phénomène physique qui déforme la ligne de fuite de nos routes, l’ été .

Des minutes se consumèrent. Et un bon quart après, le mirage qu’ il était au lointain, se concrétisa. Il était enfin à portée de voix, je l’ interpellai alors :

– Oh Momo, c’est bien toi ?

– Et toi, qui tu es ? Ah mais oui, « j’on » crois pas mes yeux ! « ci » pas vrai, «Glomirule» ?

– Oui c’est bien moi !

– Ahhh, «Glomirule moun ami» …

Momo avait un accent assez prononcé qui ensoleillait tous ses propos.
En Mauritanie, le français fut la langue coofficielle aux côtés de l’arabe jusqu’en 1991, aussi, il parlait les deux. Ce qui lui avait permis d’ être guide de Nouakchott à Chinguetti, en passant par Atar .
Arrivé à notre hauteur, il posa le pied sur la terre ferme et vint nous rejoindre.
Après une franche accolade, et les présentations faites avec l’ équipage, je lui demandais :

– Mais que fais-tu donc là ? Tu y vis maintenant ?

– Pas encore Glomirule . Ji traversé tout en camion, Mali, Niger, Tchad, Soudan pour vinir ici . Ji faillit mi faire tuer par di militaires qui poutchaient, di bandits qui volaient, i di types de l’ itat islamique qui voulaient mi convertir. Mi grâce à Dieu ji survécu. I maintenont, ji fais du répirage pour créer ine excursion avec discente di Nil et logemont chi l’ habitont !
J’ appilerai ci projet : «Egypte au logis», parc’ qu’ avec moi, ti seras comme chi toi ici !

– Oueh ! Une super idée ! Je t’ ai toujours admiré pour ça, Momo !
Tu sais, tu es un vrai génie !
Attends … mais alors … tu vas peut-être pouvoir nous guider au pays des pharaons ?

– Volontiers moun ami. Vous sirez mes cobayes, si ti veux !

– Ce sera un honneur pour nous !

– On va à peu pri à la mime vitesse moi sir l’ eau et vous on l’ air.
On si retrouve au Caire ?

– Allez, c’ est parti ! Larguons les amarres tous les deux ! GO !

Comme relié par un filin invisible à l’ ombre de notre Led zeppelin, Mamadou sur son rafiot se laissa glisser avec nous sur les flots, au gré des courants  jusqu’ au Caire.

To be continued …

avatar-articles
Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

« Maure » sur le Nil

Beautiful Sun Egypt Nil Sunset River

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

« Maure » sur le Nil.

Nil, Nil, Nil,
Ton cours, nous remontons.
Ca et là, tout du long,
Se dorent des crocodiles.

Sur tes rives, ventre à terre,
Sur tes bancs de sable, échoués,
Ils cuisent, tels des poulets,
Dans une atmosphère caniculaire !

Au thermomètre, un trente degrés,
En ce quatre novembre, s’ est affiché !
L’ onde par le zeppelin, effleurée,
Semble sous sa nacelle bouillonner.

Ce soir bien nous méfier,
Des moustiques du Nil,
Du « famous virus West Nile »,
De répulsif, penser à nous asperger !

Vous savez, celui que je vous ai fait,
À la boutique de mon beau-frère, acheter !  😉 [avec la crème solaire …]
Mais savourons, de ce Nil, la beauté,
Ibis, ânes, gazelles, papyrus, palmiers …

Soudain, droit devant,
Surgit, un frêle esquif.
Oh là! Restons attentifs !
Larguons du leste, prestement !

Brusquement, nous remontons,
Passons à un poil de chameau,
Au-dessus de la tête du matelot,
Et la collision de justesse, évitons .

À la poupe de notre vaisseau,
Je cours, regarde et reconnais,
Celui que nous avons frôlé,
Un guide mauritanien, Momo.

Mamoudou de son vrai prénom,
M’ a fait découvrir le désert,
Et expliqué tous ses mystères,
Lors d’ une précédente exploration.

Mais que fait-il si loin de chez lui ?

La suite … cliquez ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

 

 

Objectif Nil

Land Nile Atlas Map Aerial View Egypt

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Objectif Nil.

Merci de m’ avoir aidé à prendre cette difficile décision entre tentation du luxe et suite de notre aventure en zeppelin, l’ Egypte.
À l’ unanimité, votes et commentaires confondus : « À Bâbord toute ! Cap sur le Nil ! »

Résultats du sondage

Prochainement sur Prose pipe et … Compagnie, vous pourrez découvrir un nouvel épisode de notre tour du monde qui s’ intitulera :

« Maure » sur le Nil 😉

À suivre …

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG

P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

Dubaï

Hotel The Palm Atlantis Dubai Travel Resort Mall

Un petit sondage ( 2 questions !) vous attend en bas de ce texte 😉 Sous forme de lien pour le lecteur WordPress ou directement visible sur mon site.

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Dubaï.

Auroville est déjà loin dans nos souvenirs.

Rutsuko Shōji, la déception passée, a pris sa décision.
Il a décidé de venir avec nous en France, finir ses brillantes études en sciences politiques.
Peut-être un jour, fondera-t-il lui-même le pays de ses rêves ?

Il ne sera jamais Aurovillien. En effet, il ne s’est pas senti d’ investir 45 000 Euros dans la construction d’ une maison ou d’ un commerce, sur un terrain qui ne lui appartiendra jamais et peut lui être confisqué à n’ importe quel moment par le gouvernement indien … Et est-ce que sa famille lui aurait seulement avancé cette somme, sachant qu’ il n’ y a là-bas, aucune garantie pour l’ avenir ?
De plus toucher la première année un salaire qui lui permettrait tout juste de manger, très peu pour lui !

Nous avons quitté cette « micro société » qui ressemble fortement à un sous-ensemble de celle que nous connaissons si bien, il y a maintenant … Je ne sais plus…

En tous cas, dans une petite semaine, nous survolerons Dubaï .

À en juger par ce dépliant touristique que j’ ai sous les yeux, une œuvre démesurée créée par l’ Homme, emporté par le pouvoir que procure trop d’ argent.

Constatez par vous-même …

Palm Islands.jpg

Palm Islands.
Des îles en forme de palmiers, construites de toutes pièces, en déplaçant des tonnes de sable. Non, pas celles que l’ on s’ échine à enlever sans cesse, de la baie du Mont-Saint-Michel ! Quand même, l’ orgueil de notre espèce face à Dame Nature, c’est quelque chose ! Cette volonté de la dompter, de la domestiquer toujours !

World archipel (1)

The world.
Archipel artificiel qui représente le monde en planisphère, au large de l’ émirat.

Burj-al-arab United-arab-emirates Dubai

Burj-Al-Arab.
L’hôtel «7 étoiles», le plus luxueux de la planète.

Burj Khalifa

La Burj Khalifa.
Une tour de 830 mètres, qui détient le record mondial de hauteur .

Sans oublier que Dubaï possède une des plus belles piscines au monde avec vue panoramique !

City Skyscrapers Architecture Skyline Dubai

Le pétrodollar habilement investi, aura engendré la cité de tous les superlatifs existants, et d’un luxe à son apogée.

Une ville qui plairait bien, je pense, à un certain Président, qui aime le clinquant et les tous les superlatifs.
Il apprécierait Dubaï la «luxueuxissime» …

Allons-nous nous y poser ?

Même moi, je suis tenté !

Mais pour y perdre toutes nos économies et nos gains de Las Vegas en deux heures, et ne plus pouvoir continuer notre périple aérien pour revenir chez nous !

C’est vrai, par quel(s) moyen(s) rentrer après ?
Rapatriement par Europe assistance ?
Un BlaBlaCar ?
Un «Stop chameaux» dans le désert ?

Transportation Desert Camel Dubai

Pour tout vous dire, j’ hésite !

Qu’ en pensez-vous chers voyageurs lecteurs ? Êtes-vous comme moi tiraillés entre :

♥ Une grosse envie de luxe pour compenser le confort spartiate de notre zeppelin, que vous subissez vous aussi depuis des mois . Avec le risque de flamber à Dubaï, rapidement l’ intégralité de notre pécule de retour !

OU

♥ Continuer sagement notre voyage en nous dirigeant vers l’ Egypte et ses pyramides.
Nous pourrions d’ ailleurs, y remonter le cours du Nil en vol rasant, effleurant ses eaux . Et pour finir,  séjourner quelques jours au Caire, plus abordable !

J’ ai besoin de votre avis !  😉

Vous pouvez voter jusqu’ à mardi prochain inclus 🙂

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page : Photo de l’ article : Hôtel The Palm Atlantis

Photos de Palm Islands,  The World,  Burj-Al-Arab,  La Burj Khalifa,  Piscine de toit avec vue panoramique,   » STOP Chameaux  » 

Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

 

Auroville PART II

Kutti Revathi - Divulgacao

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Auroville_symbol AUROVILLE PART II

Chemmani notre interprète et guide.
Prénom qui veut dire « Parfait Joyau ».

Elle porte son nom à merveille.

Sa gentillesse et sa douceur n’ ont d’ égales que sa beauté et son intelligence.

Et puis elle a cette grâce naturelle propre aux félins, qui se déplacent lentement, tout en souplesse, sans faire de bruit.

L’ air est si doux ce matin . Nous marchons tous deux en direction de maisonnettes.

J’ apprends en parlant avec elle, qu’ elle enseigne à l’ école primaire de New création depuis environ 10 ans maintenant. Une instruction gratuite pour tous, qui accueille aussi des enfants des villages voisins. Ceux dont les parents ne peuvent s’ occuper, sont même hébergés et nourris !

Elle maîtrise très bien la langue française , ainsi que l’ Anglais, l’ Espagnol et le Tamoul du Tamil Nadu, état où se trouve Auroville.

Cette rencontre me fait espérer que toutes mes questions trouvent réponse.

– Chemmani, comment Auroville fonctionne-t-elle ? Qui la finance ?

– C’est une fondation subventionnée par l’ état qui peut d’ ailleurs récupérer tous les biens en cas de dissolution .

– Ah, mince !

– Et oui ! Sans les nombreuses aides financières du gouvernement indien, Auroville ne pourrait exister. Même si la ville produit son énergie, et ses aliments, qu’ elle a un supermarché coopératif, des artisans, des hôtels pour accueillir les touristes !

On va doucement vers l’ indépendance.
Une croissance économique respectueuse de la nature est forcément plus lente.
Et puis vous savez  …

– Nous pourrions peut-être nous tutoyer ? Tu peux m’ appeler Glomérule aussi, si tu veux.

– D’accord. Où en étais-je ? Ah oui ! Tu sais Glomérule, nous sommes partis de rien, il y a 50 ans. C’était un désert ici, avant !

Des centaines de bassins pour retenir l’eau de la mousson, ont été créés.
Et trois millions d’ arbres de 160 espèces différentes plantés par 800 volontaires du projet « Sadhana Forest» !

– Et si un jour, j’ai envie de venir m’ installer ici, comment je fais ?

– Rien de plus simple Glomérule.
Tu demandes d’ abord un visa indien de type X, eXtensible , renouvelable en anglais.
Tu auras mis de l’ argent de côté pour vivre ici pendant un an.
Pas de salaire la première année pour ton travail !
Il faut faire ses preuves ! Auroville se mérite !

Et si tu tiens, tu percevras de 10 000 à 20 000 roupies par mois, entre 4 et 8 Euros par jour pour un travail à temps plein, 6 jours par semaine.
Ton repas végétarien te coûtera à la cantine collective environ 200 roupies.
En Euros, ça fait, euh… Deux euros quarante . Hum… Oui, c’est ça, deux euros quarante !
Pour sûr, tu ne feras pas fortune ici !

L’ idéal pour toi, serait d’avoir un pécule conséquent avant venir t’installer ici, pour que tu puisses faire construire, car ce n’est pas donné !
Il n’ y a pas assez de logements. Au début, tu devras  garder celui d’ un aurovillien partit en déplacement, et le libérer pour son retour. Ne prévois qu’ une valise !

Après, tu pourrais ouvrir ton commerce. Attention, tout est à ta charge. Ensuite, tu devras reverser alors 30 % de tes gains à la communauté, mais tu gagnerais plus quand même qu’ en travaillant dans les champs.
Sinon, si tu n’ as pas de revenu, il y a un genre de rmi à Auroville. Tu touches 5 000 roupies par mois, environ 60 Euros.
Et là, il ne te faut pas être malade ou avoir envie de prendre l’ avion pour rentrer en France !
Mais bon, tu ne restes pas sans rien !

– Merci pour tout ces précieux renseignements Chemmani . Je vais continuer ma visite seul, si tu n’ y vois pas d’ inconvénients .

– Pas de problème. Bonne visite Glomérule .

Je ne peux m’ empêcher de penser à Rutsuko Shōji.
Lui qui rêvait d’ un autre monde … Où l’ argent ne régnerait pas en maître !
Quelle déception pour lui !
Je m’ en vais à sa rencontre et ne vais pas le lâcher d’ une semelle pour être à ses côtés et le soutenir… Quand son rêve d’ enfance s’ effondrera !

La suite en cliquant  ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page : En en-tête, le portrait de Kutti Revathi poétesse tamoule qui se bat pour le droit des femmes. Pour en savoir plus sur elle, un blog super et en français cliquez ICI

Symbole d’ Auroville cliquez ICI

Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

Sources utilisées :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Auroville

https://reporterre.net/A-Auroville-qui-fete-ses-cinquante-ans-l-utopie-est-toujours-vivante

http://www.psychologies.com/Culture/Spiritualites/Pratiques-spirituelles/Articles-et-Dossiers/Auroville-40-ans-apres

Plus d’ infos, plus récentes sur le site d’ Auroville France
https://www.auroville-france.org

 

Auroville Part I

Auroville_puducherry

Auroville_symbolAUROVILLE. PART I

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Notre zeppelin vintage entamait doucement sa descente sur Auroville.
Dans les brumes de notre premier lever de soleil indien, l’on pouvait deviner Pondichéry.
À quelques encablures de la cité, un deuxième astre au sol nous aveugla brusquement.
À mesure que nous nous en rapprochions, ses contours se dessinaient plus précisément.
C’ était une grosse sphère qui réfléchissait les premiers rayons de l’ aube.
Elle trônait au milieu d’ une vaste forêt luxuriante, parsemée d’ une multitude de petits lacs.

Je ne pensais pas qu’ à quelques kilomètres à peine d’ une métropole, il pouvait exister autant d’ hectares de verdure !

La brillante étoile qui nous avait irrésistiblement attirés vers elle, ressemblait finalement de plus près à une grosse balle de golf dorée.

Des personnes assises aux abords du terrain jouxtant le curieux édifice, nous saluèrent .

« C’est ici que nous allons nous poser ! », dis-je à mes passagers, qui comme à chaque manœuvre, m’ étaient d’une précieuse aide .

La coque en bois de notre « Voltigeur Hollandais » tapa brusquement le sol, et finit sa course dans un long raclement, suivi d’ un râle inquiétant.

Une petite inspection de son état s’ imposait pour moi, pendant que mes compères débarquaient .

Mais d’ un bond, Rutsuko Shōji sauta par-dessus le bastingage pour être le premier .
En moins d’ une minute, il nous trouva guide et interprète en la personne de Chemmani .
Prénom qui veut dire « Parfait Joyau ».

La suite cliquez ICI 🙂

avatar-articles
Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

Symbole d’ Auroville cliquez ICI

Rutsuko Shōji

www-maxpixel-net-dusk-sky-balloon-sunset-boy-light-lantern-3206530.jpg

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Rutsuko Shōji

Rutsuko Shōji grandit dans la banlieue de Kobé.
Depuis sa plus tendre enfance, il possédait déjà cette maturité qui faisait de lui quelqu’ un à part.
Il valait mieux être assis quand il vous livrait le fruit de ses réflexions sur le monde qui l’ entourait .

Sa mère Natsumi s’ en inquiéta.
Elle dit à Akio son mari : « Crois-tu que notre fils sera un jour comme les autres ?
– Que veux-tu dire comme les autres ?
– J’ ai le sentiment qu’ il a oublié d’ être un enfant !
– Son esprit est vif comme le Fantail, et il a déjà beaucoup d’ avis sur tous les sujets.
Oui, il est en avance sur ses camarades et c’ est une bonne chose à mon avis !

Notre jeune espion, caché sous la table de la cuisine, entendit toute la conversation .
Soutenue par son père , sa curiosité naturelle s’ en vit décuplée.

Shōji contrairement à sa meilleure amie Amélie 😉 , une fille de diplomate, ne voulait pas rester au Japon plus tard.
Il souhaitait faire sa vie ailleurs.
D’ accord, mais où ?

À ses yeux, tous les pays qu’ il étudiait se ressemblaient.
Plus exactement leurs valeurs.
L’ argent.
Peut-être fallait-il même l’ écrire avec un «A» majuscule, pensa t-il .

Le Dieu unique «Argent».
Lui qui règne en Maître sur toute la planète avec :
Sa langue universelle : les mathématiques,
Son dogme : le libéralisme économique,
Ses apôtres : banquiers et traders,
Ses lieux de culte : regroupés en ZAC ,
Ses humbles fidèles et serviteurs : nous tous.

Les années passèrent.
Rutsuko était un jeune homme maintenant.
Il avait eu le temps de cogiter et de se forger son opinion, bien arrêtée à ce jour.

Toute sa jeunesse passée à potasser  ! C’ était comme s’ il avait pris toutes les encyclopédies de la Terre entière, les avait retournées et secouées jusqu’ à ce qu’ une idée inédite, un lieu original en tombent !

Il avait enfin trouvé !

Nous fîmes sa rencontre mon équipage et moi-même, au marché aux poissons de Tsukiji , guidés par Gibulène, tout émoustillée à l’idée de goûter aux plats traditionnels autochtones. Comme je la comprends !
Et lorsque Shōji nous parla de son souhait de se rendre à Auroville, je crus que cet endroit s’ écrivait « Horoville » !
« HORO ville » La ville où le temps s’ était arrêté ?
Ou est-ce là-bas que l’ on vous prédit le meilleur HOROscope ?

Mais non voyons, « AUROVILLE » : la ville de l’ AURORE !

Fondée dans les « années hippies », elle avait pour vocation d’ être, selon sa conceptrice : « le lieu d’une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités ».

Son récit avait fini par m’ intriguer et j’ avais hâte de découvrir comment cette idée soixante-huitarde avait poussé, grandi !
Avait- elle échappée au parasitage de l’ avidité, à la moisissure de la corruption ?

Nous décollâmes vers cet Éden juste avant ce typhon précédant un séisme, et peu après un lâcher de lanternes chinoises dans la baie de Tokyo .

Magique ! Notre zeppelin dériva longuement sous cette voie lactée de lampions …

www-maxpixel-net-firework-candle-fire-chinese-asian-celebration-17422.jpg

Cap sur AUROVILLE en Inde.

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo 2 cliquez ICI, Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

Le Japon

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Nippon.

Japon mon amour,
Terre du soleil levant
Ma fleur de lotus

Mon premier Haïku 😉

J’ aperçois au loin le sommet du Mont Fuji flottant sur les nuages.
Je demande des volontaires pour m’ aider à pédaler un peu plus vite et jouer du gouvernail pour éviter Fukushima* , ainsi que les zones dévastées par les coulées de boue des dernières inondations !
Des nouvelles de cette centrale et de ses réacteurs en fusion cliquer ICI ou LA ( Pour ceux qui aiment se documenter (site Criirad ou Irsn) , lire des trucs chiants et longs mais très instructifs ! ).

{L’ élément radioactif fut à sa découverte considéré, comme le pétrole, inoffensif. Mieux encore il suscita un enthousiasme sans limite. Remède miracle à tous nos maux.
A VOIR ABSOLUMENT ! Preuves en images et probablement stupéfaction et rires ! en cliquant ICI}

Refermons cette nocive parenthèse car heureusement le Japon ne se réduit pas qu’ à Fukushima.

Un pays je l’ espère à la hauteur de sa réputation . Nous verrons bien …
Tout y serait fait pour chacun, dans un profond respect de l’ Autre avec un grand A, avec de la grandeur d’ âme, de l’ honneur mais aussi de l’ humilité, du tact et de la discrétion .

Une philosophie de vie qui nous réconcilierait avec les valeurs d’ Humanité.

Nuage ciel d azur a consacré sur ce pays différent un bel article, le lien ICI .

Remercions la tout autant que cet explorateur cycliste qui pédale lui aussi donc, mais d’ une manière plus terre-à-terre que nous dans notre Zeppelin imaginaire, et qui nous fait partager de belles photos de son périple Nippon! le lien ICI 🙂

Des paysages inoubliables teintés d’ exotisme et de sérénité nous attendent …

«Et la cuisine japonaise traditionnelle, quand est-ce qu’ on la goûte ?» , m’ interpelle Gibulène.

Qu’ attendons-nous cher équipage ?

«Àààà l’ abordage de ces îîîîles !»  😉   La suite par là ….

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

 

 

Génération pétrole

www-maxpixel-net-industrial-gas-oil-power-refinery-sunset-2165885.jpg

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

La grande poubelle du Pacifique (suite)

ou génération pétrole .

Auparavant …Une rafale de vent fit accélérer notre aéronef.
Une masse difforme et ondulante se mit à défiler en dessous de nous.
Une tête de monstre énorme et gluante allait-elle en surgir pour nous avaler ?
Le souffle d’ Éole forcit encore .

Nous fonçons droit en direction du Japon, avec toujours ces ordures sous nos pieds, visibles à perte de vue .
3,5 millions de kilomètres carrés. Soit 6 fois la France !
Le huitième continent . Agglomérat de filets de pêche, bidons, bouteilles, gobelets , sacs en plastique, mais aussi de nombreux morceaux de bois mazoutés … rassemblés là par les courants marins.

Spectacle immensément désolant . Symbole et partie visible de l’ iceberg de la génération pétrole que nous sommes .

Et comme me le suggérait Gibulène dans un commentaire de mon précédent texte : «Mettons-nous donc en mode « éveil des consciences » ». Quelques recherches suffisent pour se rendre compte à quel point le pétrole et ses applications sont devenus notre mode de vie au quotidien !

Comme disait Elmer food beat dans sa chanson : «le plastique c’ est fantastique» !
Oui, mais voilà …

Chaque jour, nous buvons et mangeons «du pétrole». En avalant colorants , conservateurs et microparticules de différents types de contenants ou emballages plastiques.
Souvenez-vous aussi du scandale du phtalate, dérivé du benzène, perturbateur endocrinien.

Nous «cultivons grâce au pétrole» , avec des engrais toxiques et des pesticides cancérigènes qui en sont issus .

Nous nous «habillons avec du pétrole» , et de la tête aux pieds, chaussures y compris.
L’ acrylique, le nylon, le polyester, l’ élasthanne , toutes ces nouvelles fibres synthétiques de la pétrochimie sont en contact direct avec notre peau !

Nous «construisons en assemblant du pétrole» . En effet, existe aussi le puissant groupe des matériaux isolants et de construction.
Polystyrène et polyuréthane se sont substitués au chanvre.
Le pvc a remplacé tous les tuyaux d’ arrivée et d’ évacuation d’ eau.
Tout est en plastoc maintenant, les chambranles et encadrements de fenêtres double vitrage, les portes , et cetera … de l’ hydrocarbure de partout, revêtements, solvants de peintures, résines …

Nous «respirons des vapeurs de pétrole», et pas que la pollution de sa combustion sortie des pots d’ échappement. Nous vivons dans nos maisons, nos voitures, au travail en y inhalant ses effluves nocifs . Idem pour les produits de nettoyage des sols et autres, jusqu’ aux parfums d’ ambiance .
Nous nous «lavons, parfumons, et maquillons au pétrole».
Il y a partout de ses dérivés , même dans nos produits cosmétiques :
gel douche, shampooing, savon, huile de soin, crèmes, protection solaire

Nous nous «soignons au pétrole». Ingérerons les molécules de médicaments, qui font elles aussi parties de cette liste sans fin du pétrole et de ses dérivés!
Toute notre société actuelle s’ est construite à partir et autour de cet OR NOIR .

Au tout début l’ on ignorait probablement les effets néfastes de ces nouvelles technologies. Et jusqu’ où elles nous mèneraient !

Mais on n’ arrête pas le «progrès» !
Et encore moins le business …

Et maintenant, quoi faire ?

A suivre … en cliquant  là

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

Le huitième continent

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Le huitième continent.

Il y a un peu plus de dix jours, que nous arrachions nos amarres à Las Vegas .
Il était temps !
Tel Pinocchio entraînés par Gédéon, Grand coquin et rejoins par Crapule, envoûtés par l’Île des plaisirs que représente Vegas, nous ne fûmes sauvés que par l’ intervention de notre conscience, Jiminy Cricket .

Il s’ en est fallu de peu avant que nous nous transformions tous complètement en ânes, comme dans le conte !

Trop de jeux d’argent, de cigares, de boissons, de luxe, de choses illusoires …
Il ne restait plus de notre équipage que des récepteurs d’adrénaline et d’ endorphine sur pattes ! De véritables toxicomanes ambulants ! Complètement décérébrés, certains d’ entre nous en avaient perdu toute Humanité.

Mais comme un bon contrôle de police vous extirpe dans la seconde de votre griserie, l’ océan pacifique nous avaient fait recouvrer nos esprits, instantanément !
Une BONNE TEMPÊTE, un sentiment de mort imminente, le sang qui vous descend dans les orteils et vous remonte à la tête d’ un coup sec et TOUT RENTRE DANS L’ ORDRE.

L’ on reprit vite pied avec la réalité et ses vraies valeurs.

Leçon numéro de la Vie : la survie ! Parfois on a tendance à l’ oublier !

Leçon numéro deux : la gratitude: « On a survécu, Dieu merci ! »

Leçon numéro trois: «Et si on fêtait ça, dit Gibulène toujours plein d’ entrain !
Et on pourrait même en profiter pour se faire après une petite belote sur la digestion !

– Pourquoi pas une contrée avec comme mises nos gains de Vegas , répondit Aphadolie.

– STOP, STOP, STOP et RESTOP ! Vous voyez comme on y replongerait volontiers pour un rien, rétorqua Barbara .
Nous sommes encore fragiles ! Toujours en convalescence du «syndrome Végasien», ne l’ oublions pas mes amis ! Pensons à autre chose pour nous sevrer du jeu !
Admirez l’ océan ! Sa beauté !
Mais qu’ est-ce que c’est que cette chose sombre que nous commençons à survoler ?

– C’est le huitième continent, répondis-je. On l ‘appelle « Garbage patch ».

Il s’est formé par les courants marins qui ont regroupé résidus plastiques et autres détritus . Et occupe effectivement la superficie d’ un continent.»

A suivre … par ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

 

 

Las Vegas

www-maxpixel-net-nevada-las-vegas-sign-vegas-las-vegas-gambling-959085.jpg

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquer ICI  pour l’ épisode précédent cliquer là.

Départ de New-York, puis survol de Philadelphie, Pittsburgh, Columbus, Indianapolis, Saint-Louis, rapide escale de ravitaillement à Springfield ( pas vu les Simpsons, ni l’ épicerie d’ Apu !) , puis Wichita, Colorado Springs, et ennnfinnn Las Vegas .
Pfou, quel voyage …

Quel pays formidable que l’ Amérique. Je comprends mieux le terme « grands espaces », et le Colorado, quelle merveille .

Nous avons vite oublié que notre ravisseur était armé et avons même finalement sympathisé avec lui en partageant cet inoubliable spectacle . Syndrome de stockholm ?

L’ Amérique d’ Est en Ouest en zeppelin . Quelle splendeur !

Décidément découvrir le Monde rend humble.

Encore plus vu du ciel , prendre de la hauteur sur les paysages grandioses mais également sur nos petites existences de fourmi .

Bonne nouvelle ! Jeff est finalement quelqu’ un de bien :
un caractère bien forgé mais droit et en vérité un sacré farceur !

J’ avais du mal à concevoir l’ inadmissible .
Qu’ un chasseur de primes qui est censé être du bon côté de la loi, nous prenne en otage en nous menaçant de son arme !
Ou alors il nous mentait et n’ était pas celui qu’ il prétendait être !

Mais un soir, il vint se joindre à notre petit groupe de veillée .
Puis il sortit une cigarette qu’ il alluma négligemment avec ce fameux revolver, qui n’ était autre qu’ un briquet ! Déguisé en calibre, oui !
Il scruta l’ une après l’ autre nos mines déconfites, puis éclata si fort de rire qu’ il fût pris d’ une interminable quinte de toux et s’ en étouffa presque .

Sacré Jeff ! Il nous avait bien menés en bateau ! Enfin en zeppelin serait le terme plus exact .
Une nouvelle expression vient peut-être de naître : « Mener quelqu’un en zeppelin » !
Lui faire une bonne blague en lui faisant croire à l’ incroyable puis le prendre de haut en lui dévoilant la supercherie .

Petit survol du parc national de Bryce canyon .
Bientôt Vegas le Disneyland du joueur , le temple des addictions en tous genre .

Quelques brises plus tard … « Ladies and gentlemen,we arrive safe and sound at our destination . On your right you can see a replica of our Eiffel . »

Il y a deux types de joueurs.
Celui qui mise, gagne et part avec ses gains.
Et l’ autre , le joueur compulsif qui joue, gagne et rejoue jusqu’ à ce qu’ il perde tout ce qu’ il avait obtenu et parfois plus encore, jusqu’ à la ruine .

L’ excitation est pour lui , à son comble ici !
Un endroit de rêve où il court à perte en toute insouciance …

Jeff avait voyagé avec nous tranquillement et surtout incognito , grâce à notre discret mode de déplacement . Il allait enfin pouvoir serrer ce tricheur invétéré , déjà condamné huit fois et qu’ il pistait depuis plus de six mois.

Les occasions pour notre fin limier n’ avaient pourtant pas manqué auparavant .

Mais le type en fuite avait un tel réseau d’ indic , qu’ à peine le temps pour Jeff de monter dans un car, un avion ou louer une bagnole que le gars en était déjà informé !
Un traçage encore plus efficace qu’ une puce GPS !
Il faut dire qu’ il avait sillonné le pays pendant des années comme bookmaker de renommé . D’ où ces précieuses et stratégiques connaissances d’ anciens clients, qui le renseignaient instantanément.

C ‘est là que l’ on prend conscience qu’ il y a une foultitude de gens qui parient et s’ adonnent au frisson du jeu dès qu’ ils ont cinq minutes !
Et il y a fort à parier (allons-y nous aussi !) qu’ à la question :
« Mais pourquoi jouez- vous ainsi toute votre paye ? »
Ils me rétorqueraient :
« Mais quoi faire d’ autre pour nous sentir vivre un peu dans notre morne existence ?!»

To be continued … cliquer ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page : 

Photo Las Vegas cliquer ICI  ,  Photo 2 Bryce canyon cliquer ICI  , Photo de notre vaisseau volant cliquer ICI

 

Jeffrey

Photo de l’ arrière grand père de Jeff .

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez  là.

Jeff.

Jeff diminutif de Jeffrey .
Pour la petite histoire, sa famille irlandaise arriva en Amérique au début du siècle dernier .
Fuyant une vie trop rude et la faim, elle quitta plein de rêves et d’espoir son pays natal .
Puis transita par Ellis Island à New york et s’ établit à Chicago, la ville «champignon»
qui connut à l’ époque en effet, un essor sans pareil .

Depuis, la crise est passée par là .

Et Jeff en a aussi fait les frais. Il a tout perdu . Son boulot , dans une agence de détective , sa belle maison, et le reste a suivi , alcoolisme, engueulades , séparation puis divorce.
Et pour finir, suspension de la garde des enfants.
S’ il ne s’était repris en main, aide de ses amis , cure de désintox, et énormément de volonté et d’ énergie, il aurait pu finir SDF comme certains de ses collègues .
La spirale infernale que beaucoup connaissent .

Mais Jeff est d’ origine Irlandaise, ne l’ oublions pas ! Fort et déterminé .
Jeff et ses proverbes de l’ Eire : « L’espoir c’est ce qui meurt en dernier ! »
Il en a toujours une salve à envoyer :« La vie ne nous distribue pas les meilleurs cartes, mais l’important est de jouer de son mieux !» Ou encore : « Un irlandais à genoux vaut quatre anglais debout ! » etc …

Un personnage ce Jeffrey !

Il est devenu depuis quelque temps chasseur de prime .
Un job assez similaire à celui qu’ il’ occupait avant.
Mais en mieux quand même !
Très bien payé, et des enquêtes avec filatures beaucoup plus intéressantes .
Parce que faire des planques pendant des heures en se goinfrant de malbouffe , pas bon pour la santé, ça ! Et tout ça pour prendre des photos de(s) l’ amant(s) de MAdame ou de(s) maîtresse(s) de MONsieur . Rien de passionnant … si vous voyez ce que je veux dire !

Il y a gagner finalement !
La crise : un mal pour un bien ?
Non, j’ irais pas jusque là.
Pas besoin d’ elle pour savoir si l’ on est bien dans sa peau , au travail ou dans sa vie en général . Oui certes, dès fois elle aide . Le p’tit coup de pouce qui manquait pour trouver la voie de la reconversion et du mieux vivre .

Mais avant , que d’emm-rdes dont il se serait bien passé !

Que nous veut-il ce lascar ? Pourquoi monter à bord de notre zeppelin et nous envoyer à Las Végas ?
Y aurait-il parmi nos passagers des gens en cavale à ramener à l’ écurie ?

… à suivre … cliquez ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Pour les Proverbes Irlandais cliquez ICI ou

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

 

Le détournement

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI  pour l’ épisode précédent par là.

Le détournement.

En Amérique vous pouvez être armé «pour vous défendre».

Evidemment il y a le problème de ceux qui ont un flingue et ne demandent qu’ à se défendre … Autrement dit, la meilleure défense pour eux est toujours l’ attaque !
Première dérive de cette loi .

Dans notre situation  j’ aurais bien aimé être armé moi aussi. Pour changer le rapport de force et pouvoir vous défendre, mes très chers passagers et lecteurs .
Enfin, encore faut-il savoir viser juste …

Mais le fait d’ être constamment armé peut avoir des conséquences dramatiques, irréversibles, le plus petit dérapage et hop .
Poussé par la peur ou la colère et la situation peut trop facilement virer au carnage.
Deuxième dérive de cette liberté, le manque chronique d’ auto-contrôle de l’ être Humain .

Des vies détruites en une fraction de seconde.
A commencer par celle de la personne qui appuie sur la gâchette.
Prison et remords jusqu’ à la mort. Excepté pour les « sérial killers » .

Parlons-en, tiens ! Troisième dérive possible, ils peuvent s’équiper très facilement eux aussi, et cela fait froid dans le dos !

A la réflexion, pas si mal que ça de ne pas être armé !
Dans les pays où le port d’ arme est strictement contrôlé, un détournement reste toujours possible mais pas commis par le premier quidam qui passe !

Mais d’ailleurs qui est notre kidnappeur des airs ?

Est-ce vraiment un badaud qui promenait par là et s’ est dit : «et si je m’ offrais une ballade en zeppelin gratis ? Le temps s’ y prête!»

La scène se passe toujours dans l’ entrée de la réserve.
Alors que je viens de céder à la destination : Las Vegas, j’ estime avoir droit à une petite compensation. Si ce n’ est des présentations complètes, au moins connaître  le nom de notre ravisseur !

«Et à qui ai-je l’ honneur ? », dis-je , le canon de son calibre toujours braqué sur ma nuque dégoulinante de sueurs froides .
«Appelez moi Jeff. Ca ira comme ça !»

… la suite … cliquez ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 ICI , Photo de notre vaisseau volant ICI

 

Go to Chicago

GO TO CHICAGO .

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI  pour l’ épisode précédent par là.

Plus d’ un mois que cette escale technique dure !
Il n’ est pas sorcier tout de même d’ installer deux vélos reliés à une grande hélice, pour parer aux pannes de vent, ainsi qu’ une guirlande de Leds à notre zeppelin pour faire joli ! 🙂
C’ est ce que je croyais !
Mais l’ entreprise a dû tout faire fabriquer sur mesure, puis appeler à la rescousse des  journaliers en renfort pour la pose.
Ils seraient sans papiers et en situation irrégulière que cela ne m’ étonnerait guère.
Main-d’oeuvre bon marché, corvéable à merci !

Et si j’avais en fermant les yeux participé à ce système ? Peut être aurais-je pu demander plus de précisions au patron de la boîte quant au déroulement des opérations ?

De même que le narco-dollars génère sa part de profit dans l’ économie mondiale, il est indéniable que l’ exploitation des migrants y contribue largement aussi, comme tout autre traffic d’ ailleurs .

La misère des uns … fait le bonheur des autres, devrait être la devise officielle de notre planète .

Et chacun peut malheureusement un jour ou l’ autre en être complice.
A différents niveaux bien sûr, de l’ indifférence aveugle à l’ implication volontaire, en passant par la complaisance .

Peut être qu’ un jour ce mode de fonctionnement changera ?

Ce retard supplémentaire nous aura fait explorer New-York de fond en comble, parfait !

Il fallait un bon mois pour épuiser notre liste de visites .

Et nous voilà à présent flottant dans les airs .
Avec une nouvelle destination qui va nous faire gagner à coup sûr du temps sur notre tour du monde.
Ou transformer notre «Led» zeppelin en stairway to heaven

Vous allez comprendre …

Go to Chicago ? No …

Car au moment de larguer les amarres, surprise !

Un vacarme retentit de la réserve. Un bruit de cagettes qui dégringollent.
Un chou rouge roula du pont supérieur jusqu’ à nos pieds.
Nous nous regardâmes, interdits.
«Je vais voir ! » , dis-je en m’ arrachant brusquement de ma stupeur.
A peine le chambranle de la porte du petit local franchi, qu’ un objet métallique froid vint se presser contre ma nuque, me glaçant l’ échine.
Suivi de peu par le cliquetis mécanique caractéristique de la gâchette d’ un revolver que l’ on arme …  démultipliant mon effroi !
Derrière moi se fit entendre une grosse voix rauque avec un fort accent américain :
« Direction Las Vegas, compris ?
– Mais c’ est à l’ autre bout du pays ! », balbutiai-je tout tremblotant.
La pression du flingue sur mon cou se fit alors plus insistante.
La négociation fut de courte durée.

Je cédai : «ok, ok ! Let’s go !»

… à suivre … cliquez ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 ICI , Photo de notre vaisseau volant ICI

Central Park

Skyline View Manhattan Landmark Nyc Park Central

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI .

Central Park .

Pédro était un homme bien . Honnête , loyal et généreux .

Ses conditions de vie difficiles ,  orphelin à trois ans , une enfance dans la rue, la pauvreté , la violence environnante , auraient du faire de lui quelqu’ un de sans pitié, ni scrupule.
Mais au contraire les épreuves qui l’ avaient forgé , l’ avaient rendu humain .
D’ une solidarité et gentillesse à toute épreuve .

Avant d’ arriver à New-York, il avait passé ces derniers jours caché sous la bâche d’ un canot de sauvetage. Il n’ en sortait qu’ à la nuit tombée en quête de nourriture et boisson . Il se fournissait dans les cuisines de l’ équipage , discrètement et en quantités infimes , telle une petite souris .

Il avait découvert pour y accéder une grille d’aération qu’ il prenait soin de refermer soigneusement , après chaque passage .

Ce matin , les tièdes premiers rayons de soleil enjambèrent la balustrade de ce petit pont de Central Park , et parvinrent à venir réchauffer le visage de Pédro .
Entre rêve et éveil , le souvenir lointain d’ une douce et réconfortante main maternelle caressant son visage et ses cheveux, lui fit pousser un long soupir d’ apaisement et de bien-être.
La luminosité finit de l’ extirper de son sommeil.
Il bâilla et s’ étira longuement.

Une nouvelle journée venait de commencer .
Et c’est plein de joie et d’ espoir qu’ il l’ abordait. Il avait fait le plus dur du chemin.
Incroyable ! Arriver sain et sauf sur la terre ferme, celle de ses rêves !

Il avait encore du mal à y croire , secoua la tête comme pour mieux se réveiller .
Non il ne dormait pas !
Il avait bel et bien réussi à déjouer l’ attention des marins et la surveillance des douaniers !

Comment maintenant atteindre Chicago , son cousin et sa promesse d’ embauche ? Et peut-être celle d’ obtenir une carte verte de travailleur .
Voire un jour sa nationalité Américaine , qu’ il aura grandement mérité par l’ abnégation , les sacrifices dont il aura fait preuve au travail . Et pour avoir, non pas combattu sur le front pour sa nouvelle patrie , mais pour tous ces risques qu’ il a pris pour venir jusqu’ ici , offrant sa vie comme à la guerre .

Les matelots auraient pu en découvrant son existence et pour s’ éviter bien des tracas , le jeter par dessus bord en pleine mer . Ni vu , ni connu !
Comme un objet gênant dont on se débarrasse , sans égard .
Oui, car lorsque l’ on devient clandestin, l’ on perd sa qualité d’ être humain.
On se transforme en une marchandise quelconque .
L’ on peut être vendu, finir esclave , ou mourir et être jeter comme un détritus, dans l’ indifférence totale…

Il ne le sait pas mais il est un Héros , et avec un grand H !
Il a survécu et devrait être décoré pour cela .

La suite de l’ aventure, par là

avatar-articles

Glomérule Néphron

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 : Central Park  ICI
Photo de notre vaisseau volant ICI

New-York , nous voilà !

Travel New York Airship City Mongolfiere Gaçon

New-York , des rêves plein la tête …

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI .

«Dès l’ aérogare
J’ai senti le choc
Un souffle barbare
Un remous hard rock»

J’ ai ressenti  la même impression que Claude Nougaro, dans « Nougayork» en 1987 , un choc . Mais pas pour les mêmes raisons !

Quand à peine le pied posé sur le sol Américain, j’ ai été ainsi que mes passagers , conduit avec énergie à la douane de l’ aéroport, pour ne pas dire un peu bousculé par les policiers (oui , ceux des hélicoptères).
Bilan 6 heures de garde à vue et 1000 $ d’ amende pour ne pas avoir respecté les procédures. Soit à ce jour , 812 Euros .
Intéressant le change quand même.
Et oui l’ Euro vaut plus que le dollar !
CocoricEuro !

Tous libérés , nous pouvons maintenant vaquer à nos occupations. Mais le timing va être tendu !
Quelques jours pour visiter cette ville tentaculaire, étendue comme dix fois Paris !
A vos sacs à dos , chaussures de marche, et mental de trekking !
Et pensez à prendre l’ appareil photo surtout ! Ce serait dommage de l’ oublier !

Tant de choses à faire et à découvrir … Pfffou…

Central Park – L’ Empire State Building – Times Square – Rockefeller Center – Le Pont de Brooklyn – High Line – Le Metropolitan Museum of Art – One World Trade Center – Grand Central Terminal – Battery Park – Museum of Modern Art – Bryant Park – Chrysler Building – Museum américain d’histoire naturelle – Coney Island – Chinatown – Musée Solomon R. Guggenheim – Mémorial du 11 Septembre – Prospect Park- Broadway – Ferry de Staten Island – Cathédrale Saint-Patrick – Washington Square Park
et George Washington – Madison Square Garden – Liberty Island – Top of The Rock – Zoo de Central Park – Radio City Music Hall – Intrepid Sea-Air-Space Museum – Zoo du Bronx – Jardin botanique de Brooklyn – The Cloisters – Little Italy – Port de New York – Lincoln Center for the Performing Arts – Whitney Museum of American Art – The Frick Collection – New York Public Library – Carnegie Hall – Apollo Theater – Madame Tussauds New York – Flatiron Building – Jardin botanique de New York – Chelsea Market – Roosevelt Island – Comcast Building …

L’ embarras du choix ou le choix de l’ embarras … au choix !

Où aller et quoi voir en si peu de temps ?

Beaucoup de conseils sur le web , mais ceux là ont plus attiré mon attention :

Un lien sur le sujet ICI, vers une petite vidéo sympa et très vivante d’ un peu moins de 7 minutes tournée par Brunomaltor et disponible tout comme son article sur NY , sur son site cool et bien fait #VTDM 😉
Merci à lui .

Vous avez tous les éléments maintenant très chers passagers.ères pour réfléchir et établir notre circuit touristique .
Moi je m’ en vais de ce pas lancer les travaux de cette escale technique.
A savoir , deux vélos reliés à une grande hélice, très utile en cas de manque de vent et toute une guirlande de Leds pour Zeppelin, à la demande de Gibulène 😉
( commentaire du dernier épisode )

A plus , pour de nouvelles aventures …

Ca y est ! La suite est disponible ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Photo de l’ article : Photo originale ICI
Logiciel de retouche photo très pratique utilisé pour l’ occasion : Photo filtre 7 ICI
Tuto You Tube pour détourer et incruster une image avec Photo filtre 7
Merci à « Pausetuto  » qui l’ a créé .
Photo de notre Zeppelin ICI

 

 

 

 

 

 

New York Approche finale

Long Island vu du ciel

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI .

L’ inconvénient du Zeppelin est sa lenteur, comme vous avez pu le remarquer !
Mais aussi un de ses avantages .
L’ on a en effet tout loisir d’ admirer le paysage que Mère nature nous offre.

On peut même profiter de son évolution, seconde après seconde.
Un nuage qui se colore en orange , petit à petit.
D’ autres plus sombres et menaçants qui remplissent maintenant tout l’ horizon.
Il doit y pleuvoir , un arc en ciel apparaît !
D’ où nous sommes il semble auréoler la statue de la liberté, comme pour mieux la mettre en valeur .

Spectacle que nous ne reverrons plus. Trop de paramètres non reproductibles !
Altitude, disposition des nuages, incidence de l’ éclairage, bruine, notre position exacte au moment où le phénomène s’ est produit …

Ce sont ces instantanés magiques, «divins» que notre planète nous propose d’ admirer régulièrement . L’ éternité semble s’ y figer et la terre s’ arrêter de tourner … Et puis la mécanique céleste se remet en mouvement … Mais c ‘est bien leur unicité qui fait de nous des témoins privilégiés, et génère l’ émotion 🙂

Tribord toute ! Le gouvernail vient taper en butée et propulse notre aéronef brusquement vers l’ Est.
Direction l’ aéroport John Fitzgerald Kennedy .
Nous atterrirons plus exactement aux abords de celui-ci.
Dans une zone où nous ne risquerons pas de croiser la trajectoire de vol de long – courriers !

New York .

Ses bâtiments, ses rues, ses avenues tirées au cordeau, un quadrillage d’une géométrie parfaite qui me donne l’ impression que nous survolons le typon d’ un immense circuit imprimé, une carte mère géante .
Tiens là un château d’ eau ( un condensateur ! ) , plus loin un bâtiment en forme de donuts ( une bobine d’ induction ! ) .

Nous survolons Brooklyn, admirons aussi le Queens vu du ciel .

Nous nous rapprochons lentement mais sûrement de l’ aéroport et commençons à amorcer notre descente.
Un drapeau de la ville se dresse fièrement en haut d’ une tour.
500px-Flag_of_New_York_City

Il raconte bien l’ histoire de la «City» et celle de la colonisation de ce continent.

Les deux personnages : Dexter, un colon Néerlandais, et Sinister, l’ Indien d’ Amérique, l’ autochtone.
Tous deux réunis et unis autour de quatre ailes de moulin à vent , entourées par deux tonneaux et deux castors .
Ils représentent respectivement l’ industrie phare de la ville en 1674 : la fabrication et l’ exportation de farine , quant aux castors ils sont l’ emblème de la Compagnie Néerlandaise des Indes Occidentales , la première à s’ être installée ici.

Le tout est surmonté du célèbre aigle qui n’ en est pas un .

J’ ai nommé le Pygargue à tête blanche, symbole des Etats – Unis depuis 1782 .

Quant à la date de 1625 : c ‘est celle de la fondation de la Nouvelle-Amsterdam, rebaptisée New York, en l’honneur du duc d’York (le frère du roi Charles II) , lorsque les Anglais conquirent la colonie en 1664. Sur certains drapeaux c’ est d’ailleurs cette date qui y figure.

Un quelconque rapport avec la bière 1664 ?
Non ! Cette boisson n’ est ni Hollandaise, ni Anglaise mais Alsacienne et 1664 fait référence à l’année de fondation de Kronenbourg !

Ah , j’ allais oublier la devise :« Sigillum Civitatis Novi Eboraci » , qui signifie « Le Sceau de New York ».

Après cette parenthèse historique très instructive, je vais aborder le problème des trois hélicoptères de la police de NYPD qui nous escortent depuis une bonne demie heure, remplis de types qui machouillent leur chewing-gum et nous surveillent cachés derrière leur Ray-ban .

… OUPS … Allons nous passer la nuit dans les geôles du Shérif ?

Ou remplir une tonne de paperasse et payer une lourde amende pour ne pas avoir respecté les procédures ?
Des souvenirs en perspective … Le propre du voyage sorganisé !

La suite ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron,

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Photos de l’ article :

Photo New-York vue aérienne : capture d’ écran de Google Earth : ICI

Photo Drapeaux de la ville de New-York : ICI

Photo de notre Zeppelin : ICI

 

Arrivée à New York

RahmenStatue1885 Armature de la statue de la liberté

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI .

Comme Yves Simon ,

«J’ai rêvé New York!
J’ai rêvé New York!
J’ai rêvé New York!
New York City sur Huston! »

Eh bien mes aïeux, j’ ai bien cru que nous n’ y arriverions jamais !
Nous étions à bout de souffle, épuisés, vidés, quand soudain Gibulène s’ écria : « Terre, terre Capitaine !»

Enfin pas trop tôt !

L’ on pouvait deviner au lointain une sombre silhouette qui se détachait sur l’ horizon . Celle de la statue de la liberté ! « La liberté éclairant le monde !»

Le vent qui est revenu nous y envoie droit dessus.

Nos prières et surtout nos offrandes à éole de ces derniers jours ont été récompensé ! 😉

Ah l’ Amérique … Un puissant sentiment m’ envahit , une espérance sans limite .
Tout devient possible , nos rêves les plus fous réalisables .

Une vie meilleure pour nous et nos enfants .

De la réussite, de l’argent, du bonheur de l’ amour .

On dirait la promesse faites par la bande annonce d’ un célèbre blockbuster Hollywoodien pour sa sortie prochaine !

N’ est-ce pas cela que l’ on appelle le rêve Américain ?

Nous faisions « Le tour du monde des clichés» et bien nous y sommes !

De belles images véhiculées à l’ intention des migrants …
Enfin, à l’ époque quand le pays avait besoin d’une main d’ oeuvre bon marché !
Maintenant il faudrait apparemment mettre le holà. Patrouiller pour contrôler tout ça . Construire des murs, ériger des remparts. Concurrencer la muraille de Chine !

Et oui, l’ Amérique et son industrie autrefois florissante semble encaisser elle aussi , comme celle de la vieille Europe, le mauvais coup de la mondialisation .

Mais je veux croire encore au rêve Américain . Garder espoir, foi en ses valeurs !
Refuser l’ idée d’ un sort de l’ humanité définitivement scéllé par la délocalisation.

A mesure que nous nous rapprochons du monument, mille questions envahissent mon esprit .

Puisque l’ Amérique a aussi son Administration et ses procédures, faut il un plan de vol pour survoler ce beau et grand pays ?

Un permis de séjour pour s’ y poser ?

Y accepte t’on encore des Français , de surcroît suspendus à une véritable bombe volante ?
Et nos vaccins ? Sont-ils tous à jour ?
Allons nous devoir être mis en quarantaine sur Ellis Island comme au bon vieux temps ?

Arriver par les airs accrochés à un vieux zeppelin de location n’est pas commun !

La suite de cette aventure avant un mois ce coup là ! LoL ! Promis !

Il y a parfois dans la vie réelle plus de turbulences que dans les cieux …

Ca y est ! La suite est  ICI  😉

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Photos de la page : Photo 1, Photo 2

 

 

En rade d’ éole

condensation-trails-945417_640

En rade d’ éole 

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI .

Précédemment … Revenons à notre voyage , notre tour du monde.

Rien ! Pas un pet de vent !

Nous voilà immobilisés, comme punaisés dans le ciel , au milieu de l’ Atlantique .

En rade d’ éole !

A ce rythme là, nous ne sommes pas sortis «le cul du sable» pour notre tour du monde

en zeppelin en seulement 80 jours !

Mais à chaque problème sa solution, disait mon père !

« Le cul du sable»… euréka ! j’ ai trouvé !

Nous allons larguer quelques sacs de sable pour prendre plus de hauteur et allons entamer ensemble notre réserve de pois chiches, fayots et lentilles .

Avaler tous ces aliments « hautement énergétiques » puis , assis en arc de cercle à la poupe du vaisseau , nous allons nous faire un petit concours … et bien rigoler !

Une solution triviale certes et quelque peu régressive, je l’ admets .

Mais la fin justifie les moyens !

Pour rappel : La propulsation à réaction fut énoncée en 1687 par Isaac Newton .

Puis fut développée et breveté par Frank Whittle le 16/01/1930.

Le principe de base est simple . Il repose sur la projection d’un fluide (gazeux)

vers l’arrière ; par réaction, il transmet une poussée au véhicule, de force égale et de

direction opposée, vers l’avant.

L’ ingestion dure environ 30 minutes . La digestion dure deux heures.

Donc selon mes calculs nous devrions repartir « plein gaz » dans deux heures et demie.

Oups, non un peu plus ! J’ ai oublié le temps de préparation du repas !

Quoique, tout en boîte donc vite préparé.

Allez dans trois heures au plus, cap sur New York !

Ahhh ! le cano ( chant) tant attendu de notre épopée :

Comme Yves Simon ,

« J’ai rêvé New York!
J’ai rêvé New York!
J’ai rêvé New York!
New York City sur Huston …  »

Mais promis ! Dès notre arrivée à la City , je fais installer immédiatement deux vélos sur le pont principal , chacun relié à une grande hélice .

A plus pour de nouvelles aventures  ICI 😉

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG

P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Photos de la page : Photo 1, Photo 2

 

 

 

Tour du monde et agenda ironique de Janvier 2018

letoile

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI .

Agenda ironique de Janvier  et bonnes résolutions.

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Hello my friends,

Après de copieuses fêtes de fin d’ année trop arrosées autant par la neige que la pluie et d’ autres liquides plutôt du genre spiritueux … nous décollons enfin de Londres.
Et profitons de cette accalmie que la météo nous offre entre deux tempêtes !

Tout rempli encore des bonnes intentions du premier de l’ an , je scrute le ciel étoilé .

La voûte céleste à perte de vue . Son immensité me remet aussitôt à ma place .
Capitaine d’ un superbe vaisseau volant certes, mais qui perdu au milieu de cet Univers sans limite, ne me semble plus qu’ un frêle esquif.
Coquille de noix flottant dans les airs , bouts de bois , de cordages attachés à une peau gonflée de quelques atomes de gaz .

Si fragile…

Qu’ allons nous devenir mes chers passagers ?
2018 nous sera t-elle propice ?
Le moment de consulter les auspices !
Mon tarot vite , une carte en est tombée .

L’ arcane dix sept, l’ étoile,
 » Guide moi en cette année,
Dois-je de cap changer ?
Dis-moi ma bonne étoile « .

Une petite voix soudain,
Me répond :  » si j’ étais toi ,
J’ arrêterais ma foi ,
Bonne chère et abus de vin.

Avec plus de tempérance,
J’ agirais désormais en général,
Maîtriserais les autres vertus cardinales,
Réviserais les bases de la prudence.

De lutter contre l’ injustice continuerais,
D’ amour toujours preuve ferais,
Force courage sobriété retrouverais,
Car cette année en question me remettrais …  »

Oui ma bonne étoile …

Je mettrai de l’ eau dans mon vin,
« De l’eau de pluie , rien que de l’eau »
Puis ne boirais plus que de l’ eau,
Et ce ne sera pas en vain …

Ah, les beaux projets ! Me voilà parti à rêvasser …

Mais revenons à notre voyage , notre tour du monde.
Si nous voulons traverser l’ Atlantique et aller présenter nos hommages à Victor Hugotte , lui remettre ce texte en mains propres pour l’ agenda ironique de Janvier , il nous faudrait un peu de vent.
Un simple souffle , une petite brise même, suffirait pour commencer !
Je ne suis pas difficile !

Rien ! Pas un pet de vent !
Immobile, comme punaisé dans le ciel , en rade d’ éole !

Mais à chaque problème sa solution … à suivre …

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Photos de la page : Photo 1, Photo 2

Tour du monde – London – Et Agenda Ironique de Décembre 2017

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI .… Et participation à l’ Agenda Ironique du mois de Décembre de l’ an de grâce  2017 . Présidé ce mois-ci par Anne de Louvain-la-Neuve et Les Narines des crayons.

Big Ben Landmark United Kingdom London Westminster

LONDON,

Très cher ami,

Comme vous le savez, nous avons décollé de France il y a déjà maintenant 16 jours .Voici de nos nouvelles .

Encore un peu et nous percutions ce matin Big Ben de plein fouet, cachée au milieu du fog, et finissions en trotteuse !
Indiquer chaque seconde qui passe, sur un monument d’ une telle renommée … un accident classieux, isn’t it (n’est-il pas) ?
Mais le voyage aurait été de courte durée !
De plus comme Capitaine j’ ai charge d’ âmes, et peut-être peut on espérer une autre fin, moins proche et plus douce.

En abordant le thème de la durée, un tour du monde en quatre-vingt jours me semble finalement être un peu juste , si la météo continue à nous être autant hostile !
Nous avons pris bien du retard !

Et oui, à cause de cette satanée tempête nommée « Ana » !
Vents violents et contraires, neige, gel , qui nous ont ralenti et m’ ont précipité du haut de l’ escalier verglacé du pont supérieur .

Bilan de la glissade : traumatisme à l’ épaule droite et deux côtes fêlées.
C’est sur ce point que la fiction rejoint la réalité, hélas.
Mais ne vous inquiétez pas trop.
Je soigne mes chutes dans la vie comme celles de mes blagues ou de mes textes.
Enfin du moins j’ essaie …

Je dois avoir dans mon arbre généalogique un ancêtre commun avec Pierre Richard, qui dans ses films les accumule, tout comme moi !

Mais bon , enfin arrivés à cette première escale : Londres .

Si vous aimez la menthe , en gelée , en sauce , dans une tasse d’ eau chaude avec du thé , ou dans du chocolat noir … alors oui , vous êtes au bon endroit !

Mais Londres a aussi de quoi ravir tout un chacun , des « plans underground »
aux visites plus traditionnelles.

Il y a d’ ailleurs de superbes expositions sur l’ art surréaliste au Tate Modern (Muséum).

Je vous le conseille fortement. Non je n’ ai pas de famille qui y tient la caisse …

Lors de ma dernière excursion dans cette ville, je le découvrais comme cette superbe oeuvre ( ci-dessous) nommée :

agenda-ironique-nov-2017

« Nom d’une pipe en boîte, il ne faut plus prendre les parapluies pour des sirènes! ».

Pour plus de simplicité, les visiteurs la surnommèrent : « Ceci n’ est pas un tableau » .

Et j’ assistais médusé, à son inoubliable analyse « artistico- historique » que ce guide à l’ accent très prononcé en fit.

Il roulait en effet les « RRR » , les « N» résonnaient à l’ infini, les « U » devenaient des « OU » , les « JE » se transformaient en « Yé » …les « C, c’est » en « Ché » etc…
Un descendant de la famille du grand Salvadore Dali ? Allez savoir !

Ah si j’ avais pu l’ enregistrer !
En fait pour un meilleur rendu de ce moment, le mieux serait de lire le passage qui suit à voix haute .

Il commença ainsi :

« BonYour à toussé ,

Yé l’ estraordinairrre privilédgé dé vous prézennter cette oeuvrrré ounique en chon genré .

Régarrdez bien au four et à méchourre les zéléments de la peintourré qué yé vous commennte.

Ché oune tableau ou l’ arrrtiste ché peint . Ou plou zéxactement a dépeint oune aventourrré de cha vie .
Oune aventourrré amourrrosso bien chour .
Oune terrrrrribilé déchepchionné !!!

Il renconntrra chette chouperrrbe fammé auchi bella qu’ oune chtatue Grecqua qu’ il prrit pourr oune déesse.
Oune Mouze dé l’ inchpirrationné .

Il l’ aborrda chou lé réverrbèrre et loui dit :

– Oh bella déesse, chi yé ne m’ abouze,
Fille dé Zeus et Mnémochyne ,
Aux courrrbes divines
Voudrais -tou dévénirrr ma Mouze ?
Mets tes docks (chaussourées montanntées) , chortons en boîte, donné moi ton feu vert, pas lé rouge hein ! Ne nous prénons pas lé mélon, croquons la pommé ensembilés .

Yé vous férai grassé dé la pipé et dou paraplouie et laisse votrre imaginazionnée libra …

Bien chour commé lé montrré cé tableau , chette historia sé finie en queue dé poisson !
La Déesse était oune chirène. Terrrrrribilé déchepchionné !

Conclusionné : Il ne faut pas prendéré les vessies pour des lanterrrnas ou ploutôt : Nom doune pipe en boîte, il ne faut plus prendéré les paraplouies pourr des chirènes ! »

Tu comprends mieux mon Ami maintenant le titre de ce tableau .

J’ ai hâte de retourner dans ce Musée et de voir si ce guide y pratique « enncorré » .

Je te laisse… mes collègues de galère , pardon de croisière, me proposent un itinéraire qu’ ils ont baptisé : « la route des pubs … » , rien à voir avec d’ éventuels sponsors .

A très bientôt pour de nouvelles aventures … ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG

P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Photos de la page : Photo 1, Photo 2

 

 

 

Tour du monde – Départ

Flower Dandelion Seeds Plant Sky Nature Spring

Départ .

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI .

 

Ca y est, cette fois le grand jour du départ est arrivé !

Le commentaire de Gibulène m’ a fait pensé à quatre choses essentielles à ne pas oublier :
PQ, épingles à linges, ficelle, et couteau Suisse . Je l’ en remercie beaucoup !

J’ai fait venir pour l’ occasion, pour bénir notre navire volant de fabrication Hollandaise ( le Hollandais volant ? ) , afin que ce voyage se déroule sous les meilleurs auspices, un prêtre, un rabbin, un imam, un prêtre bouddhiste, mais aussi un marabout . Tiens ! Il y a un type là bas que je ne connais pas, un représentant d’ une autre croyance ? Un badaud attiré par ce ramdam ? !

Champagne per tutti ! La croisière s’ amuse . Mais pas que …
Des bulles de gaz, offertes à éole, je l’ avais oublié celui-là !
Primordial pourtant !

Bon ! Direction l’ Amérique avec une petite escale à Londres .

Ah … L’ Amérique et ses peaux rouges …
Mais connaissez-vous la « vraie histoire » de « ces peaux rouges » ?

En fait, du temps des colons les habitants locaux en les voyant débarquer les surnommèrent : « visages pâles » .
Mais le soleil brûlant de l’ Amérique ne tarda pas à faire son oeuvre .
Et c’est ainsi que très vite ils passèrent du statut et de l’ appellation de « visages pâles », à celle de « peaux rouges » !
La crème solaire n’ ayant pas encore été inventée à l’ époque . Les boulets !

Mais l’ Histoire doit porter ses fruits et nous devons en tirer des leçons !

Je vais donc rajouter de ce pas à ma liste de départ, avant même le PQ, beaucoup , beaucoup de crème solaire et me permet de vous conseiller d’ en faire autant !
Coïncidence ! Il y a la boutique de mon beau frère à deux foulées d’ ici, qui justement en vend ! Heureux hasard !
Il nous fera sûrement un prix de groupe  😉
« Une rétrocommission , qu’ est-ce que c’est ?
– Bonne question .
Merci de me l’ avoir posé, j’ y répondrai plus tard si vous le voulez bien …

Derniers achats et on décolle . »

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Fantasy Airship City Float Dream Floating City  Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Photos de la page : Photo 1, Photo 2

Tour du monde – Premier retard

Hot Air Balloon Balloon Aviation

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI .

Première déconvenue, la montgolfière  » tournesol » a été réservée la veille par des « huiles  » LoL !

J ‘aurais dû m’ en douter !

Mais je crois avoir trouvé la solution qui conviendra à tous.

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Tadaaaa ! Voici l ‘aéronef rêvé !

Dans notre budget, un superbe look vintage et en plus, spacieux !

Un zeppelin comme le souhaitait Anne35, des fauteuils  pour contenter Dominique . Des sièges qui possèdent une ceinture de sécurité, ce qui rassurera Liliane Caliste. Qui peut aussi suite à ce contretemps , nous rejoindre avant le départ.

Ce véritable vaisseau volant pourra aussi accueillir chaleureusement Gibulène , Barbarasoleil  , Carnets ParesseuxAphadolie tous partants et tous les autres qui souhaiteraient partager cette aventure avec nous en nous rejoignant, même plus tard aux escales !  You are welcome !

Ce navire des airs est le « must du luxe » ! Enfin, mieux qu’ une simple nacelle !

Il contient l’ indispensable nécessaire pour faire un tour du monde .

Pour chacun son hamac, un casier pour mettre ses affaires personnelles. Attention pas la malle des Indes, plutôt un sac de sport. Il y en aura peut être d’ailleurs … du  sport !

Il abrite aussi une petite cuisine, une micro salle de bain, des toilettes. Bon ok, une chaise trouée à la poupe du navire, mais toujours mieux que rien ! L ‘on évitera de l’ utiliser pendant le survol des villes … ou pas ! Tant pis  😉 . Et surtout une connexion internet illimitée par satellite , pour relayer le récit de notre aventure.

Voilà. Je suis heureux que grâce à ce petit retard chacun ait pu y trouver son compte.

La suite ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Photos de la page : Photo 1Photo 2

 

 

 

Tour du monde- Préparatifs

Il est temps pour nous de préparer notre tour du monde en montgolfière, choisir notre aérostat.

Plusieurs options s’ offrent à nous.

La formule « Low-Cost » à des prix défiants toute concurrence .

maxpixel.freegreatpicture.com-Party-Interior-White-Balloon-Celebration-Chair-731171.jpg  Convient aussi bien pour le voyageur solitaire que pour la virée en « groupe ». Il suffit d’ en réserver plusieurs, puis de les attacher ensembles.

Existe aussi pour la ballade en couple :

Leafless-Tree-Chairs-Two-Burnt-Balloons-One-1940973  Evidemment il faut bénéficier d’ un solide anticyclone tout au long de la traversée. Comme vous pouvez vous en douter, ce modèle discount supporte très mal les vents de plus de 50 Km/h !

Balloon Air Hot  Passé l’ entrée de gamme, celui-ci semble un peu plus résistant . Qu’ en pensez- vous ?

Hot Air Balloon Hot Air Balloon Ride Balloon Sky  Celui-là me plaisait bien mais de suite les prix flambent !

Hot Air Balloon Aviation Balloon Drive Fly Pour filer à fond de train ce serait l’ idéal, mais la nacelle est quand même petite. Faudrait pas être trop à l’ étroit pour un tour du monde à quatre !

Je crois que je vais rester sur ma première idée si vous le voulez bien.

Hot Air Balloon Balloon Aviation

Bon, si vous êtes d’ accord c’est parti ! Direction Londres … ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron.
Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. :

Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Photos de la page : Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4Photo 5

 

 

Le tour du monde – Prologue

Hot Air Balloon Balloon Aviation

Tour du monde.

Prologue.

Après avoir traité le thème de la différence, sujet lourd et sérieux, j’ ai besoin d’ un peu de légèreté. Prendre de la hauteur, et un grand bol d’air .
Pas vous ?

Et si nous nous offrions un petit voyage en Montgolfière ?
Tiens, un tour du monde !
Bien sûr rempli de clichés, de fausses vérités planétaires et surtout mon grain de sel !
Une recette prometteuse, non ?

Alors en route pour ce tour du monde en 80 jours .
Quatre vingt jours ! Hum ! Un peu long, voire lassant !
Bon alors je tricherai et prendrai des raccourcis !

avatar-articles

Glomérule Néphron.
Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. :

Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Photo de la page cliquez ICI

La différence

Centième publication ! Tchin !

Globe Human Children Different Nationalities

Suite et fin de cette série de textes sur la différence.

 

La différence.

Pourquoi tous ces petits textes sur la différence ?

Parce que nous naissons tous différents , mais que nous sommes tous aussi semblables.

Parce que cette différence qui peut être exploitée, prise comme faiblesse par certains dans la cour d’ école , est en fait une force face aux futures épreuves de l’ existence, comme pour Claudine .

Parce que connaissant la vie et ses revirements, qui peut dire qu’ il n’aura pas un AVC comme Mr Georges ? ( AVC : Accident vasculaire cérébral ) .

Un accident de la route comme Rémi ?

Un enfant victime d’ une maladie comme Eloise le fut de la poliomyélite,
ou d’ une souffrance foetale comme Claudine (cordon ombilical enroulé et garrotant son avant bras droit, l’ ayant empêché de se développer ) ?

Pourquoi tous ces petits textes sur la différence ?

Pour que se réalise un rêve utopique qui m’est cher : gêne et moqueries remplacées par compassion et empathie.

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Rien à voir, mais ça vous direz de partir en voyage ? Cliquez là

Photo de la page cliquez ICI

Hommage à Claudine

Texte sur la différence (suite).

Wings Girl Woman Angel

Hommage à Claudine.

 

Si vous l’ aviez connu Claudine,
L’ avant bras droit en moins,
Et pourtant rien de moins,
Elle bricolait, faisait la cuisine,

Mais aussi le ménage, jardinait…
Un jour sa vie à nouveau bascula,
Son petit se noya,  dans l’ alcool elle sombra,
Puis se reprit et éleva fille qu’ elle eu après.

Très jeune elle avait perdu son père,
Mort d’une chute du toit , tombé,
De la maison qu’ il construisait,
Abri pour protéger enfants et mère.

 

Pour finir Claudine perdit sa mère, maladie de Charcot,
Puis se dégrada à son tour, cancer du pancréas,
Qui lui laissa six mois de répit , puis décéda,
Laissant sa fille Pauline, vingt ans, sur le carreau.

De la misère aussi , vie de m–de vous dis-je,
Et pourtant elle était toujours de bonne humeur,
Elle voyait du positif jusque dans le malheur,
Un beau monument il faudrait que je lui érige.

Quand je peine, et rame aujourd’ hui,
Je pense à elle, reprends des forces,
Retrouve mes ailes, redevient véloce,
Tant d’épreuves surmontées, leçons de vie.

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Photo de la page cliquez ICI

Eloïse et Rémi

Bar Business Blur Black Table Breakfast Caffeine

Texte sur la différence (suite).

Eloïse.

Elle aussi comme Mr Georges, promène un chien .
Un labrador de robe beige, regard rempli d’ amour pour elle.

Eloïse est un joli «petit bout de femme» .
Mignonne, blonde aux yeux bleus.

Pour marcher, elle est obligée de se contorsionner littéralement.

Elle penche sa tête à droite, envoie tout son corps de ce côté.
Puis bascule le bassin pour lever sa jambe gauche.

Fait un pas et recommence toute l’ opération du côté opposé pour avancer l’ autre pied.

Certains samedis jour de marché, elle boit un verre avec son ami Rémi.
Lui est en fauteuil roulant . La trentaine, bel homme, cheveux bruns.

J’aime les entendre rire aux éclats …

La suite … et des explications à la fin de ces petits textes.

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Photo de la page cliquez ICI

 

Mr Georges

leio-mclaren-307277

Texte sur la différence (suite).

Mr GEORGES.

Quel est donc ce curieux équipage, que tous les matins je vois ?
Un chien, un lévrier nain qui promène son maître. Qui tel un funanbule
sur son fil, oscille.

Pantin désarticulé, bras tendus droits devant lui, il envoie à chaque pas ses jambes au loin.
Une démarche mécanique, chancelante, mal contrôlée .

Oui, chaque jour !
Précis comme une horloge.
Un chronomètre.

Parfois il croise des jeunes collégiens.
Certains lui laissent le trottoir, d’autres le bousculent .
D’autres encore se moquent ouvertement de lui.
Vieux réflexe . Réaction archaïque . Mais qui me désole…

La suite  … et les explications à la fin de ces petits textes.

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Photo de la page cliquez ICI

Le rêve

Playground School Children Playing People Happy

I make a dream …

J’ ai fait un rêve cette nuit …

J’ étais dans une cour d’ école où il y avait plusieurs groupes dispersés.
J’ avançais vers le plus proche.

Aussitôt, un individu hurla en me voyant : « casse toi gros lard » et me repoussa violemment. J’ eus du mal à garder mon équilibre.
Je regardai mon ventre . Effectivement, j’ étais bien «enrobé».
Pour ne pas dire «gros» .

Je me dirigeais alors vers un autre groupe qui avait l’ air plus sympathique .
Quelques uns des membres qui le constituaient, connaissaient aussi l’ embonpoint.
Ils y semblaient  bien acceptés .

En me voyant arriver, l’ un d’ eux m’ interpella : « qu’ est ce que tu fous là le black, dégage on veut pas d’ étranger dans notre groupe ! »

J’ enlevai mes gants, vis mes mains, les tournai devant mes yeux ébahis.
Oui, elles  étaient bien du plus beau « noir » qui soit ! Et alors ?

Il avait dit « étranger». Mais je ne parlais qu’ une seule langue.
Ma langue maternelle : le Français !

Je ne compris pas .
Rejeté une fois de plus, je ne pus contenir ce violent spasme et toussais jusqu’ à presque vomir de dégoût. Une boule d’angoisse m’ étreignit et me broya l’ estomac.
Un tsunami de larmes remplit brusquement mes yeux.

Chacun de leurs éclats de rires transperçait mon coeur comme un poignard fin et acéré.
Je m’ éloignais, dépité et honteux d’ avoir pleurer ainsi devant eux .
Ils avaient gagné !
Touché, coulé !

Une clameur sous le préau là-bas attira mon attention et m’extirpa un instant de mon malaise .

Je m’ approchais lentement et prudemment de cet attroupement.
Au milieu, un enfant apeuré que l’ on rouait de coups.
Il avait eu le «tort» de naître avec des cheveux roux !
Comme s’ il y pouvait quelque chose !
Et comble de l’ horreur, quelques secondes plus tard … forcé à le faire par les autres et par peur de me retrouver à sa place, je le frappais à mon tour en l’ insultant.

De victime quelques minutes avant, je devenais bourreau contraint par cet effet de groupe. M’ y intégrait, grâce à l’ ennemi extérieur commun du jour !
Mais rien ne me certifiait pourtant que le lendemain ce ne serait pas moi qui le deviendrait !

I make a dream … A real nightmare !

J’ai fait un rêve … un cauchemar plutôt ! En revivant cette véritable guerre des nerfs qui se joue tous les jours depuis des générations dans la cour des écoles.

C’est là que la (ou les) différence(s), celle(s) que nous possédons forcément tous, devient (ou deviennent) un (ou des) potentiel(s) point(s) de vulnérabilité. Qu’ il faut absolument tester, pour prendre l’ ascendant sur l’ autre avant qu’il ne le fasse !

Une partie de notre avenir se joue aux récréations !

Véritable marquage au fer rouge qui se répercutera dans nos futures relations affectives, sociales et sur la place que l’ on occupera dans la hiérarchie professionnelle .

Glomérule Néphron.

avatar-articles

Photo de la page cliquez ICI

La baie vitrée

Children Drawing Pattern Window Many Window

Baie vitrée.

 

Une baie vitrée bien propre, éclairée par ce soleil d’ automne.
Les derniers rayons du jour viennent l’ illuminer comme un vitrail.

Ouverture vers l’ extérieur, tableau impressionniste d’ Armand Guillaumin.
Couleurs éclatantes, dégradés de rouge, de jaune et d’ or. Décor figé.

Reflet de ma vie, elle en est aussi la mémoire.

Elle se souvient des vestiges laissés sur elle.

Tout du long, sur moins d’ un mètre de haut, par ici des marques de truffe.
Et là un peu plus loin, celles de mains d’ enfants.

Il fallait à l’ époque, la nettoyer souvent.

Puis le temps a passé .
Les traces de truffes, disparues.
Les enfants grandis, partis conquérir le monde.
La coquille s’ est vidée…

Aujourd’ hui, elle est nickel cette vitre.
Pas une poussière!
Aucune ombre au tableau …
Quelle tristesse.
Langueur …

Il devrait pourtant y avoir les marques de truffes d’ Ivana, ma jeune chienne.  Toujours à renifler et se coller à elle.

C’est vrai que depuis son arrivée, un peu de vie est revenue dans cette trop grande maison!

Il faut que j’ inspecte cette surface de plus près.

Mais oui, ici en voilà une ! Et là, une autre. Yéeee !

Un bon début, je retrouve moral et énergie.

J’ ai hâte d’y voir les empreintes de mes petits enfants. De leurs petites mains sur le miroir de ma vie, qu’ est devenue cette baie vitrée .

J’ allais oublier, et de pouvoir pester à nouveau en la nettoyant, paradoxal !  🙂

Glomérule Néphron.

avatar-articles

Photo de la page cliquez ICI

 

La médisance

Funny No See Cartoon Say Monkey Evil Humor Hear

La médisance.

Je me rendais l’autre matin,
Chez le boulanger chercher le pain.

Je marchais derrière, discret,
Deux personnes qui médisaient.

Sport apparemment local !
National ? Non… mondial ?

Je n’ aime pas la médisance !
Elle n’ existe pas dès la naissance,

Mais alors d’ où vient elle ?
Et imaginez ce que celui ou celle,

Qui des autres médit,
Dira de vous ou de vos amis.

Et si la médisance … était une personne …

L’ on pourrait l’ imaginer rabougrie,
Toute vêtue de noir ou de gris.

Sa bouche tordue, moue aigrie,
Rongée par le fiel qui en est sorti.

Qu’ a t-elle subi dans sa vie,
Pour être devenue ainsi ?

Tous ces jugements, ces a prioris dits
Sur ces gens, par ignorance, par jalousie ?

Par esprit de vengeance,
Injustice, impuissance ?

Par complexe d’ infériorité,
de Caïn, de supériorité ?

Pourquoi les autres autant critiquer,
Fourbe, pour mieux les dominer ?

Guerre de pouvoir de la nature humaine,
Arriver à ses fins grâce à la rumeur ou à la haine ?

Pourquoi ses mots deviennent armes,
Traîtres poignards, génèrent les larmes ?

Pourquoi ne peut elle pas dire les choses en face,
Cette médisance … moi ça me dépasse …

Glomérule Néphron.

avatar-articles

Mais en même temps qui peut dire qu’ il ne l’ a jamais ,
Jamais été, ne serait-ce qu’ un peu dans le passé.

Et moi le premier…
Oublié ? Oublié !  😉

Photo de la page cliquez ICI

Le cercle des poètes disparus

Literature Learn Book Pages Text Book Read

 » Le cercle des poètes disparus  »  ( un petit hommage)

( suite et fin du « Mystère du grenier » ) .

Auparavant …
Six vis plus tard donc, le panneau céda.
Un vent froid s’engouffra violemment dans les toilettes.
Leur glaça l’échine, à tout point de vue !
Surtout lorsqu’ ils découvrirent ce qui se cachait dans la pénombre de ce lugubre grenier …. Stupeur générale …

Baignée par une lumière blafarde provenant d’ un vasistas percé dans la toiture, un bureau disposé juste en dessous !
Et à l’opposé sur la gauche, un lit !!!

Impossible de voir, ou même espérer deviner le fond de cette pièce.
Comment ces meubles avaient atterri là, bien plus larges que l’ ouverture par laquelle ils étaient censés être passés?
Qui avait vécu ici ?

war-469503_640 (1)  Y avait t-on caché des personnes, des résistants, des fugitifs ?
… La nuit venue… les couloirs vidés, l’on ravitaillait discrètement par la petite trappe ces gens, en denrées et boissons . En tendant l’oreille l’on aurait pu presque entendre leurs chuchotements dans l’obscurité, et l’ émission écoutée en sourdine sur un poste à lampe TSF : Radio Londres … « les Français parlent aux Français» …

Non ! Pas logique, pensa Max .

Cette cité scolaire a eu en effet une histoire tragique en rapport avec la seconde guerre mondiale, mais la bâtisse elle, est bien plus récente . Elle date environ des années 1950 !

Hum ! A la réflexion, cet étage avait été pendant quelques années le dortoir de l’internat …

… Peut-être qu’ un groupe de jeunes s’y réunissait.
Oui, c’est cela ! Ils avaient fondé un cercle très privé.
Avaient prêté serment par le sang, et se retrouvaient tous les soirs à veiller très tard.
Se lisant à tour de rôle les poèmes et romans des plus célèbres écrivains .
«Le cercle des poètes disparus»  😉
L’endroit résonne encore de leur rires étouffés.
Le surveillant général toujours prêt à fondre sur sa proie, tournait, virait dans les couloirs, tout proche.

Calligraphy Antique Business Document Book   Ils devaient aussi sûrement composer eux mêmes …

Fouillons donc ce bureau, ses tiroirs recèlent peut-être quelque chef d’oeuvre oublié, pensèrent en même temps nos trois pieds nickelés .
Ils enjambèrent à la queue leu leu le WC posé au milieu du passage, et passèrent l’ étrange trappe .
La laine de verre encore moelleuse, cocon grisé par la poussière du temps, s’enfonça alors sous leurs pas .
Ils progressaient dans ce clair obscur.

En fin de compte le « bureau » était une table de couturière,
le « lit » dépourvu de matelas, juste un sommier en mauvais état.
Ni livre, ni essai, aucune trace de vie passée !

Lit             Bureau

En fait, la table était le vestige d’ une section qui avait existé à l’ étage inférieur et dans laquelle les jeunes filles apprenaient à coudre , repasser et cuisiner . Le lit lui, de la même époque faisait parti du dortoir de l’ étage. Puis vint la première rénovation qui réorganisa ce bâtiment en pôle scientifique et technique, dans les années 1970.

Les combles étaient une ancienne réserve dans laquelle l’on avait stocké ces meubles cassés en attendant de les évacuer pour les jeter.

Mais oubliés là, les travaux effectués, une trappe posée à la place de la large porte qui avait permis de y les déposer, rajoutait encore au mystère .

sherlock-holmes-147255_640 « Elémentaire mon cher Watson !» .

Oui, le mystère réveille en nous nôtre âme d’enfant .

Un vieux grenier sombre et inquiétant, de l’ illogique .

Assez pour attiser et ranimer des émotions d’antan, mélange d’appréhension, de peur et de curiosité fébrile .

Et tout à coup vous avez 7 ans, courageux explorateur… mais pas téméraire quand même !

Child Torn Box Girl Eye Hiding Young Boy Hole

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photos de la page : Photo 1, Photo 2Photo 3, Photo 4, Photo 5

Le mystère du grenier

Wooden Beams Hay Loft Dachgibel Wood Lattice Attic

Le mystère du grenier.

Ce matin là, Max reçu la visite de Fredo et Manu, deux factotums.
Ils étaient venus le voir pour savoir s’ il connaissait la manière d’accéder aux combles, situés juste au dessus de la 116 , une salle de cours .

En rapport avec la rénovation de cet établissement scolaire, une nuée de spécialistes se rendaient au chevet du vieillard pour l’ ausculter.
Il leur fallait donc pouvoir accéder à cet obscur recoin .
Y pratiquer quelque prélèvement pour analyse ou tout autre investigation.
Et ce afin de pouvoir opérer le malade de la meilleure manière qui soit .
Lui donner une chance de rallonger son espérance de vie !

Bref, Max se souvint d’ une précieuse information que ce vénérable collègue, avant de partir en retraite, lui confia : « A l’ étage du dessus, il y a une porte secrète dans le mur… et derrière tu trouveras … » . Soudain, le bruit de la stridente sonnerie retentit !
Il détourna un instant le regard, attiré par un grondement sourd.
Les élèves criaient, se bousculaient, dévalaient les escaliers.
Une véritable crue ! Vaison- la- romaine ! La récréation venait de sonner !
Max se retourna, s’ apprêta à demander plus de détails à … mince plus personne !

Voyage Explore Journey Travel Traveller Travelling  Voilà donc nos trois courageux explorateurs, Fredo, Max et Manu, partis à l’ aventure.
Effectivement à l’ étage, il y avait bien « une ouverture » dans le mur .
Juste au dessus de ces toilettes ! Pour le moins étonnant, non ?
Une trappe de visite tout au plus. Bien loin de la porte promise !

Trappe
Etait-ce là l’accès indiqué ?
Que faire, maintenant ?
Retourner à l’ atelier à l’autre bout de la cour pour chercher la visseuse ?
Ou faire avec les moyens du bord : arriver à dégoter à l’ étage inférieur un vieux tournevis au fin fond de l’établi de cette salle de technologie, la 116 .
Explorateurs dans l’âme certes, mais jusqu’ à un certain point !
Dehors il pleuvait … et il faisait froid !
Allez, une poignée de vis à desserrer « à l’ ancienne » c’était pas le bout du monde.
L’ atelier lui, oui !

Ouverte  Six vis plus tard donc, le panneau céda.
Un vent froid s’engouffra violemment dans les toilettes.
Leur glaça l’échine, à tout point de vue !
Surtout lorsqu’ ils découvrirent ce qui se cachait dans la pénombre de ce lugubre grenier …. Stupeur générale …

maxpixel.freegreatpicture    La suite ICI

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photos de la page : Photo 1, Photo 2, Photo 3

Vilains garnements

nuclear-threat-2721836_640

Cet été, je voyageais en Utopie.

Mais au même moment, dans cette dimension qu’ est la Dystopie qui lui est parallèle et opposée…

 

Vilains garnements !

Déjà tout petit tu l’étais,
Ce despote qui régnait,

Sur ces parents distants qui,
Te disaient toujours oui.

Sur ces employés de maison,
Qui ne te répondaient jamais non.

Enfant sadique et capricieux,
Tu torturais fourmis et bêtes à bon dieu.

Tu y prenais déjà ce malin plaisir,
Plus tard tu fis de tes opposants des martyrs.

Toi le tyran mégalo, le dictateur,
Qui aimait à toujours faire peur,

Autrefois avec des pétards.
Et devenu tout-puissant,

Tu terrorises le monde entier,
Bombes nucléaires et «essais».

————————————————-

A l’autre bout de cette Terre, Gaïa,
Un autre destin simultanément se réalisa.

Tu étais déjà enfant, colérique,
Imbu de toi même, fier et tyrannique.

Traitant les gens de maison,
Comme de simples pions,

Tes choses, les rejeter, les humilier,
Tes jouets, tu aimais déjà régner.

Tu adorais déjà dire: « vous êtes virés !»
Pour affirmer, suprême extase, ta supériorité.

La puissance de l’argent ne t’as pas suffit
Il te fallait le pouvoir, réussir des élections.

Parvenu enfin au sommet,
De la gloire et de la célébrité,

Perversité narcissique couronnée,
Tu terrorises aussi le monde entier.

Avatar articles

Glomérule Néphron.

atomic-bomb-67530_640

Pauvre peuple de Dystopie.
Univers où le Mal a pris le pouvoir et règne en Maître…

Photos de la page :  Photo 1, Photo 2 .

Lessivé

Etre lessivé-413688_640.jpg

Est-ce le changement de saison, les variations de températures, une surcharge de travail ?

Je ne sais pas pour vous, mais moi je suis lessivé !

Avatar articles

Glomérule Néphron.

Pipi, les dents et au lit ! VDM  😦

Photo de la page ICI

Le témoin

felix-dubois-robert-93143.jpg

Le témoin.

Tu étais heureux et fier pour mes parents lorsque tu appris que ma mère était enceinte.

Tu fus rempli d’ émotion lorsqu’ ils revinrent pour l’ accouchement.

Plus tard tu assistas au stress des vaccinations, à mes petits bobos, les maladies infantiles, mes rhumes, mes grippes …

Ton air réprobateur me remis dans le droit chemin, lorsque convoqué chez le directeur de ce collège, j’ attendais avec toi devant son bureau.

Tu partageas aussi avec moi mes réussites aux examens scolaires.

Présent, rassurant et maître de patience avant ce concours et cet entretien d’embauche.

Tu assistas réjoui, à mon mariage dans cette immense salle de la Mairie.

Puis un cycle se réenclencha avec mes enfants, naissance, docteur, école, et cetera.

Dans cette pénombre de ce petit couloir des urgences, tu entendis comme moi ce médecin au fort accent, m’ annoncer cette terrible nouvelle.
La phase terminale de cancer de ce parent …

Et je le sais maintenant. Quand viendra mon tour, le grand voyage, le dernier !

Tu seras là encore ! Toi l’ ARBRE des maisons, le FICUS .
Celui qui peuple toutes les salles d’ attente .
Celles des maternités, médecins, écoles, administrations, mairies, urgences …

Silencieuse et discrète forêt magique éparpillée.

Sentinelles de l’ Humanité, vous serez pour nous tous toujours à nos côtés.
Dans l’ angoisse, nos joies, nos peines.

Il suffit juste de tourner un peu la tête pour vous remarquer …

Glomérule Néphron.

Photo de la page cliquez ICI

Sans L

Pearly Aura Female Sky Angel Guardian Angel

Pour clore cette anecdote Remington, et la parenthèse Georges Perec – oui, un type très personnel  😉  – qui démontra que l’ on peut facilement vivre sans « E » ( sans eux) .

Voici un petit poème qui répond au fond et à la forme mais antinomiquement, à la question : puis-je vivre sans « L » (sans elle) ?

Sans L,

Puis-je vivre,
Uniquement survivre ?

Des années de vie à deux,
Nous ont soudés, épreuve du feu.

Toujours une profonde connivence,
Un premier jour où tout commence.

Tant de fois secoués, éprouvés ,
Sauvés par nos destins fusionnés.

Comment progresser, atteindre,
Extases, béatitude, sommets…

Sans L .

Avatar articles

Glomérule Néphron.

Photo de la page cliquez ICI

L’ affaire de la lettre 2ème version

letters-1390463_640

Un petit hommage avec ce bout de roman noir, rendu à Georges Perec. Ce génie qui créa un polar de 300 pages sans utiliser une seule fois la lettre « e » . Peut être l’ ancien propriétaire de cette Remington que j’ ai acheté dans ce vide grenier, machine à écrire dont la lettre « e » disfonctionnait !

titre suggéré par Les Carnets Paresseux :

« il tapa un roman noir durant la nuit »

Putai.. Jo. Pourquoi t as voulu l’ avoir ?
L ‘ outil du Roman noir … l’ occasion du jour !
L’ individu qui la bradait : « P…r…c » , sais plus !
Un nom armoricain … Maudit soit- il !
J’ aurai du lui … Il va y avoir du sang !
Bon calmons nous !
Sois pro Jo, un bon flic!
Mûris !
Mais pas trop, sinon tu pourris !
Un ripou jamais !

Un roman noir, hum voyons…
Max misa tout son magot sur « un cinq »   😉 un bon bourrin qui aurait pu finir.
Mais la barraca l’ a fuit, ça fait un bail !
Voilà, plus un radis…

Il lui fallait un truc divin.
Un puissant souhait pour avoir plus de sous, sortir du black-out !
Au nom du papa,
du fiston,
du saint machin,
Ainsi soit il …

Non, il lui fallait surtout agir sans mollir !
Finir par avoir la solution à «la disparition » .
Un fou a commis un rapt !
Mais a commis un oubli aussi : un pli, un mot d’ amour !

Y a t- il fait un grigri  ? Hum, fou mais pas idiot !

 

A l’ issue de cet exercice au combien ardu, je n’envisage pas ma vie sans « e » ! Merci à Nuage 1962 et Clem Les narines des crayons qui par leur commentaire m’ ont mis sur la piste de Georges Perec que je ne connaissais pas. J’ ai commandé son livre «La disparition» , le polar écrit sans un seul «e» ! J’ ai hâte de le recevoir afin de découvrir tous les subterfuges utilisés pour cette prouesse littéraire.

Avatar articles

Glomérule Néphron.

Photo de la page cliquez ICI

 

L’ affaire de la lettre 1ère Version

letters-1890342_640

Où nous en étions restés : Cette Remington achetée sur ce marché aux puces et dont la lettre « e» disfonctionnait.
Peut- on écrire un bout de Roman noir lisible sans cette lettre. Les autres touches é et è fonctionnaient, elles .

Voici ce que cela aurait donné !

L’ ambianc-  moit-  -t   -nfumé-  d-  c-  tripot cland-stin m- fit  r-p-ns-r  l’  -spac-  d’un instant, à ma  d-rnièr-  affair-  qui m-  m-na au V-n-zu-la.
M^m-  chal-ur ! Mains moint-s, pi-ds «poit-s» …  -t  tout  l-  r-st-  dégoulinant  -t collant comm-   du papi-r tu- mouch-.
Put…Cinq h-ur-s du mat !
Ras la casqu-tt-  d-  c-tt-  parti-  d-  pok-r  int-rminabl-. Trop d’ alcool, plus l-s idé-s clair-s.
Vu m-s gains, ou plutôt m-s  p-rt-s,  j-  vais êtr-  -nfin  h-ur-ux en amour !
Un d-rni-r  tour. All z,  j-  pari-  ma montr- . Un-  br-loqu-  c-rt-s, mais qui brill-.
Pour c-s  pi-s  ça ira bi-n !
J-  l-ur  fait compr-ndr-  à mot couv-rts, qu-  j-  suis aussi armé.
Fidèl- à ma d-vis- : si tu v-ux quitt-r  l-  j-u  -n paix avant l-s  d-tt-s  alors prépar- la gu-rr-.
La dissuasion y a qu- ça d- vrai ! D-mand-z  aux Russ-s -t aux Ricains.
R-marqu-z  c’ -st aussi un p-u un-  gu-rr- froid-  dans son g-nr-, l-  pok-r.
M-  voilà  -nfin sorti d-  c-  traqu-nard.
-n  croisant c-  rat dans   c-tt-  ru-ll-,  j-  r-p-ns-  à  c-tt-  sal-té d’ affair- : la dispartion.
C-tt-  -nv-lopp-  trouvé-  vid-  sur l-  lieu  d-  l’ -nlèv-m-nt.
Où  -st donc passé-  la l-ttr-  qu’  -ll-  cont-nait ?  Signé-  très probabl-m-nt par le kidnapp-ur.
C’  -st quand m ^m-  pas un rat qui l’ a boulotté !

La version ci-dessus a un peu beaucoup des airs de « jeu du pendu » , vous ne trouvez pas ?

Le prochain texte sera moins long mais plus lisible, une recette à la Georges Perec garantie 100% sans «oeuf» et sans tiret !

Avatar articles

Glomérule  Néphron.

Photo de la page cliquez ICI

La lettre E

Relic Antique Manual Old Typebars Typewriter

Auparavant …

Il y a « quelques années » je faisais l’ acquisition d’ une Remington modèle rétro, à un marché aux puces. Cette magnifique machine à écrire me coûta à l’ époque 150 Francs. Une anecdote pas toute jeune !

D’ une esthétique irréprochable, cet outil de prédilection de l’ écrivain de roman noir, recelait néanmoins un vice caché. Et pas des moindres !

Je m’ en rendis compte à sa première utilisation, n’ ayant malheureusement pu l’ essayer avant de l’ acheter !

Au début la capricieuse refusait parfois d’ écrir- la l-ttre «e» .
Le «é» et le «è» fonctionnai-nt très bi-n. Pas les m^m-s touches !
Puis le symptôme se fit persistant, -t  s- transforma  -n maladi- incurabl- !

Vous imagin-z un roman noir sans c-tt- fam-use l-ttr- «-» !
Sans dout- la plus utilisé- d- tout l’ alphab-t !

P-ut- ^tr- pourrais-j-  t-nt-r  l’ av-ntur- ?
Qu-lqu-s lign-s de roman noir sans «-»
A suivr- …

Glomérul- Néphron.

Photo de la page cliquez ICI

Le vide grenier

Former Vintage Remington Retro Typewriter

Le vide grenier.

Elle trônait entre ce service de table en porcelaine et cette collection de petites voitures de marque « Majorette » .

Son altesse attira mon attention par son jeu de miroir. Sa peinture noire vernie me renvoya un rayon de soleil qui littéralement me tapa dans l’ oeil .

Je fus subjugué par sa beauté et tomba aussitôt fou amoureux d’ elle.
Sa majesté ne faisait pas son âge. Elle avait traversé le temps .
Une véritable « Highlander » !

Une Remington.
Oui, rien que ça ! Et en parfait état, du moins je le croyais …
Remington : sonnait comme celui d’ une arme de poing, du même nom .
Indispensable à l’ écrivain de roman noir .

Le problème des brocantes, c’est que l’ on ne peut que très rarement essayer ce que l’ on achète ! A moins que l’ exposant ait un groupe électrogène, vous ne pourrez essayer par exemple, cette superbe radio à lampe.

Mais une machine à écrire sans papier aurait dû me mettre la puce à l’ oreille …
La suite bientôt …

Glomérule Néphron.

Photo de la page cliquez ICI

L’ automne

autumn-2183489_640

Quelque chose à changé…

L’ herbe est encore bien verte par endroits, mais les grillons n’y chantent plus.

La nature semble comme s’essouffler, son rythme progressivement ralentir .

Elle s’est parée de teintes, du rouge profond au plus beau mordoré flamboyant.

Le frisquet soleil du petit matin disperse les dernières brumes de son pinceau de lumière, et vient déposer sur les crêtes ce jaune délavé.

La tiède lumière de la journée devenue pastelle, n’est plus que le lointain souvenir de celle de la gloire de l’été.

Le soir, les sommets engourdis par les premières fraîcheurs s’emmitouflent pour mieux se réchauffer dans leurs nuages d’ouate .

C’est l’ Automne dans ma vallée…

Photo de la page cliquez ICI

Amours

Sea Fantasy Mermaid Siren

Amours.

Par leur mélodieux chant attirés,
Par leurs sourires sensuels,
Promesses d’ extases sexuelles,
Mutuellement envoûtés.

Une fois de plus aveuglés,
Ils y croirons encore,
Ignorant toujours la mort,
De cet amour, programmée.

A espérer comme le tout premier,
De nouveau se jetteront sur ses écueils,
S’ y déchiquetteront jusqu’ au deuil,
Aventure mort-née déjà drossée.

Le temps finira par tout diluer,
La sirène ne sera plus,
Son Triton non plus,
Lente agonie de leur hymen brisé.

Disputes, jusqu’ à la haine…
Cette fois définitivement fini:
Partiront chacun de leur côté et puis,
Et puis à nouveau «Terre, terre, Capitaine»…

Amours, Spirales infernales,
Tourbillons d’ âmes entraînant,
L’ Autre irrésistiblement,
Vers le gouffre abyssal .

Avatar articles

Glomérule Néphron.

Photo de la page cliquez ICI

 

Opération fraternelle

stock-2463798_640

Lors de mon voyage en «Utopie» , je découvrais au Muséum une stèle de marbre de deux mètres de hauteur, gravée de lettres en or. Son texte fut écrit par un certain Martin Luther « Kang » pendant la période ou les différents clans Utopiens s’ entre-déchiraient.

Opération fraternelle.

C’ est en additionnant nos différences,
Que nous multiplierons nos chances,
De nous soustraire au règne du chiffre,
La racine du mal qui tente de nous diviser,
Tous ensembles redevenir nombre premier.

Glomérule Néphron.

avatar-articles

Photo de la page cliquez ICI

Fable de la cigale et la fourmi revisitée

art-2593995_640

Fable de la cigale et la fourmi

(revisitée et mise à jour : MAJ KB 07/09/2017)

 

La cigale ayant fini sa tournée d’ été,
En bonne intermittente du spectacle fit,

Comme chaque année, obligée,
Une demande d’aide à la fourmi ,

Comme d’ habitude qui lui fut refusée,
Sous prétexte qu’elle avait qu’ à chanter l’ hiver aussi !

La cigale en eut marre d’ autant galérer :
« Un peu de solidarité, faudrait inventer le RMI !

( RMI : Revenu Minimum pour Insectes )

La fourmi se dit être mon amie mais,
Elle ne me donne jamais rien aussi !

Il faut que je trouve un système D,
Que ce soit elle qui me paie, toute ma vie !

Je crois que j’ai une bonne idée…
Riras bien qui riras… tu vas voir Mimie !

Cet hiver décidé, je me fais une tournée,
Et puis si je me les gèle, les ailes, tant pis !

Ensuite, je met tout le blé récolté de côté,
Et c’est moi qui lui prêterai à la fourmi.

En plus malin oui, il y aura à bloc d’ intêrets,
Pour rembourser, elle aura pas assez d’ une vie ! »

L’ idée du crédit révolving à 20% était née,
La finance et l’esclavage moderne aussi .

Moralité :

Qui aurait cru… sacrée cigale
Hein quoi, la morale ?
Y en a pas ! Rien à faire !
On mélange pas l’ affect avec les affaires !

Un peu de musique ? -La cicrane et la froumi – Pit et Rik-

Avatar articles

Glomérule Néphron.

Photo de la page cliquez ICI

 

Courses de rentrée

coins-1015125_640

Courses de rentrée.

Ca y est, enfin on a la liste.
« Allez, ne sois pas triste .
Tu devais bien reprendre un jour,
Les vacances ne durent pas toujours ! »

Quoi de plus stressant que cet instant ?
Aux parents, de donner envie à leur(s) enfant(s),

De retourner à l’ école apprendre.
Et aux courses de rentrée ne pas tout prendre !

«Tu pourras choisir une jolie trousse,
Ah ! Tu veux le nouveau Larousse?»

Ok, ok il remplacera l’ ancien, va pour le dico,
Mais stop, on achète plus que ce qu’ il te faut !

«- Papaaa !ce stylo est rigolo, pratique et bien fait,
– Je sais, oui, ils en parlaient hier encore à la télé …»

Mais il ne nous faut pas dépasser,
Notre pauvre budget de rentrée !

«Non le stylo gadget oublie, trop cher, efface…
En échange… prend ce classeur en promo trop classe ! »

Dur de déjouer tous les pièges, à nos enfants tendus,
Par cette société de consommation, lutte d’avance perdue !

Alors bonne chance et courage à vous,
Maintenant du passé pour nous !

Fini les calculs, marchandages, mensonges…
Terminé, quelle délivrance quand j’ y songe.

Avatar articles

Glomérule Néphron.

Pour la Photo cliquez ICI

La rentrée des classes

schoolboy-2340801_640.jpg

La rentrée des classes.

Nous y voilà, les vacances sont finies,
Leurs amours passagères aussi.

Adieu premiers flirts sur la plage,
Premiers émois d’ enfants sages.

Des coeurs battaient la chamade,
Raconteront à leurs camarades,

Quel fantastique été ils ont vécu,
Que le «Grand Amour» ils ont perdu,

Séparés par une vie cruelle,
Cette rentrée des classes annuelle !

Elle en aura crée du malheur,
En aura brisée des bonheurs !

…Tiens, pourquoi cette fille deux rangs devant, lui sourit ?
Pendant ce cours d’ Histoire, waoh, elle est drôlement jolie …

Avatar articles

Glomérule Néphron.

Photo de la page cliquez ICI