L’ abeille sauvage

bee-3557_640

Bloquée en vol stationnaire,
Figée dans cette lueur crépusculaire.

Que peut donc voir cette abeille sauvage,
Qui apparaît devant moi comme un mirage ?

Des Hommes, leur rage ?
De la nature sa beauté.

Des Hommes, l’ esclavage ?
De la nature sa majesté.

Des Hommes, leur sempiternelle déliquescence,
De la nature son éternelle renaissance ?

Du firmament, elle est à même de nous juger,
D’ un vif coup d’ aile,  s’ y est envolée.

Dans sa nature,  s’en est retournée,
Vivre en harmonie et en paix.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page .

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.