Nostalgie

boys-1149665_640.jpg

Nostalgie.

Les marches en bois de ce vieil escalier,
Qui sous mes pas et ceux de ma cousine craquaient.

D’où s’exhalaient des senteurs d’antan, de blanquette de veau ,
Intermittence d’effluves de cire à l’ancienne, et de daube de taureau.

Tous ces bons petits plats que nous dégustions, ravis,
Le Dimanche en famille, chez tata Denise et tonton Jacky.

Elles nous menaient au grenier strictement interdit,
Nos coeurs battaient la chamade, nous avions désobéi 😉

Nous voilà devant sa porte, peinture grise vérolée,
Poignée ronde en bronze, complétait son cachet.

Et derrière, opulence de trésors, caverne d’alibaba,
Pour deux enfants de sept ans , bouche bée, restés baba.

Une pièce entière remplie d’ une maquette ferroviaire,
Ses montagnes, tunnels, forêts, torrents, ponts, rivière.

Ses réverbères, feux tricolores, gares, trains, aiguillages,
Routes, passages à niveau, autos, motos et personnages.

Dans une autre pièce, paquetages et collection d’ uniformes militaires,
Gourdes, casques, poignards, fusils rouillés, médailles des récipiendaires.

Cet oncle hyperactif avait construit tout seul son kit de radio amateur,
Une fois par an il avait ses « 24 heures du mans du radio amateur » .

Il s’agissait de contacter en une journée, dans le monde entier,
Le plus de correspondants, programme: nuit blanche et litrons de café !

Quelle époque magnifique, l’âge où tout est possible, la vie à découvrir,
Parties de cache cache effrénées, partout à sauter, toujours à courir.

Je me souviens aussi de cette inimitable fragrance ,
Mélange de goudron et de troènes, qui a bercée mon enfance.

Tous les jours sur le chemin de l’ école , je le humais,
Mémoire olfactive… ce puissant parfum qui me rassurait.

Me voilà bel et bien arrivé à l’ âge de la nostalgie,
Même si je n’ écoute pas encore Radio Nostalgie … 🙂

Glomérule Néphron.

Avatar articles
Photo de la page cliquez ICI

3 réflexions sur “Nostalgie

  1. J’aime beaucoup ! J’ai quelques souvenirs mêlés d’images et de senteurs fortes – goudron, orage, bois…. – du même acabit. Quelle nostalgie là dedans ? aucune, juste un solide en-cas de mémoire pour affronter les jours à venir et apprécier leur saveur et les souvenirs qu’on en tirera.
    Merci Glomérule !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s