Rimes orphelines

cemetery-1697534_640.jpg

Rimes orphelines.

« Il existe de nombreux mots français qui ne riment avec aucun autre mot français existant. On peut citer (liste non exhaustive) : belge, bulbe, clephte, dogme, goinfre, humble, meurtre, monstre, muscle, pauvre, quatorze, quinze, sanve, sarcle, sépulcre, simple, tertre, verste. » ( Wikipédia).

La signification de quelques uns de ces mots peu courants est soit en bas du texte: rubrique petit lexique, soit en cliquant dans le texte sur ces mots surlignés (Hyperliens).

Pauvres mots de rimes orphelines,
Seuls condamnés à errer,
Nul autre avec eux pour résonner,
Toute leur vie la mettre en sourdine.

Cette situation est bien triste,
En vérité m’est insupportable,
Lui trouver une issue honorable,
Pourquoi pas un texte surréaliste.

Il ne reste que la prose,
Pour à tous leur donner,
Une chance de se rencontrer,
Pourquoi pas… allez j’ose.

C’est l’ humble histoire d’un belge, qui d’ailleurs aurait pu être clephte.
Bien moins connue comme origine !

Un homme devenu pauvre qui voyait graisse et muscle fondre à vue d’oeil !
Terrible pour lui, car goinfre de nature !

Il eu alors l’idée de mettre en terre ce bulbe géant, qui pourrait le nourrir pendant quatorze, quinze jours .

Mais là où il vivait, il ne pouvait planter qu’ au pied d’ un sépulcre .
A moins de se rendre, à au moins une verste de là, pour jardiner !
Mais il était à bout de force.

Certes, il n’ irait pas commettre un meurtre en faisant cela, mais sa conscience s’ alourdit brusquement à la seule pensée que cette pratique contreviendrait au dogme de sa religion, à toute moralité . Il se sentit alors devenir un monstre .

Mais pas le choix !

« C’est simple , se dit-il en marmonnant , je sarcle ce tertre, j’ épargne ce pied de sanve qui me fera un très bon assaisonnement pour relever mes futurs petits plats, et le tour sera joué !
J’ allégerai ma conscience à ma prochaine confession ! »
Un peu glauque, tout de même !

Pauvres mots de rimes orphelines …
Pris dans cette histoire qui «ne rime à rien», elle non plus !

Quand ça veut pas, ça veut pas !
J’aurais essayé 😉

AH! Bonne nouvelle Il y a les RIMES ORPHELINES: LE RETOUR !

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page cliquez ICI

Petit lexique : petit, petit, tout de même …

clephte:     Montagnard libre de la région de l’Olympe et du Pinde, qui, dans la Grèce ottomane, vivait surtout de brigandage. (Les klephtes luttèrent pour l’indépendance du pays au début du XIXe s.)

sépulcre :  Littéraire. Monument consacré à la sépulture d’un ou de plusieurs morts.

La verste:  (en russe : верста, versta) est une ancienne mesure de longueur utilisée en Russie, valant (à partir du XVIIIe siècle) 1 066,8 mètres.

dogme:  Point fondamental et considéré comme incontestable d’une doctrine religieuse ou philosophique, ensemble de ces points constituant une doctrine : Les dogmes cartésiens. Le dogme chrétien.

sarcle: définition – sarcle sarcler (v. trans.)

1.arracher les mauvaises herbes en extirpant leurs racines.

Tertre:  Petite élévation de terre à sommet plat, et isolée.
Éminence de terre recouvrant une sépulture. (On dit aussi tertre funéraire.)

sanve: Moutarde des champs.

Cette nature humaine

electromagnetic-waves-1526374_640.jpg

Cette nature humaine.

D’une très grande variété,
Va de gens bienveillants,
A d’autres malveillants,
Toujours très nuancée .

Elle nous fait rencontrer,
Des êtres intelligents,
D’autres butés simplement,
Entre, plein de différents degrés.

Elle nous fait remarquer,
Notre égo, bêtement,
Cette fierté, justement,
Cet orgueil blessé.

Elle oscille bien réglée,
Métronomiquement,
Pas à pas lentement,
Entre tous ces opposés.

Elle aime, tic, tac, nous rappeler,
Que tout un chacun souvent,
Parfois ou très régulièrement,
Sur ces points repassera ou est passé.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page cliquez ICI

 

Morsure

vampire-1327358_640

Morsure.

Parfois il y a des gens malsains,
Qui vous font perdre tous vos moyens.

Qui d’ une phrase vous brisent,
Au premier abord, pas incisive.

Mais elle vous blesse en vous mordant,
D’ une critique déguisée en compliment.

Le fond semble bien y être,
La forme elle, procure le mal-être.

Ton décalé, second degrés acéré,
Le caustique aime à tout ronger.

Estime et confiance en soi,
Brisées entre deux doigts.

Qui sont ces destructeurs ?
Des jaloux, des compétiteurs ?

Leur unique devise : écraser,
Pour pouvoir se sentir exister .

Leur arme : la dose d’arsenic,
Du genre pervers narcissique.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page cliquez ICI

Selection « naturelle »

 

darwin-623194_640

Sélection «naturelle» .

 

Déjà avant le temps des tribus primitives,
Le Néandertalien n’avait d’autre alternative.

Mourir ou se battre pour résister aux ennemis,
Végétaux, animaux, ou humain comme lui.

Une seule Loi, la course folle à la survie,
Celle de la jungle ici, pour tout ce qui vit.

Le vainqueur sera celui le plus adapté,
A son milieu «X», à un instant «T».

Il sera amené à pouvoir perpétuer ses gènes,
L’ autre pour survivre aura beaucoup plus de peine.

Une lutte impitoyable, emportant des peuples entiers,
Guerre aussi économique et politique, qui va gagner ?

L’ Homo sapiens a conquis les collines, les sommets,
Maintenant contrôle le ciel, l’espace, et puis après…

Quelle est donc l’ étape prochaine ?
Quitter la Terre Mère, exporter notre haine ?

Un jour des élites nous sélectionneront et cultiveront ,
L’être Humain éprouvette, devenu plus qu’ un pion …

Ou vieux rêve de l’ Homme, créeront une espèce à leur image,
Des robots qui résisteront au temps, à ses outrages …

Dans lesquels des élus transféreront leur pensée,
Leurs sentiments, leur âme, leur vécu pour l’ éternité…

Ils auront alors gagné, plus fort que la Nature.
Mais en réalité soumis à cette génétique dictature.

Quand Créateur, l’ Homme moderne se sera élevé à la hauteur des Dieux,
Ne sera t-il pas trop tard pour un projet de civilisation sérieux ?

Que restera t- il de notre compassion, de notre humanité,
Doit-on tout, à cette « naturelle selection »  sacrifier ?

Glomérule Néphron

Avatar articles

Oui je sais… je pousse un peu loin l’ anticipation ! Me suis fais plaisir 🙂

Photo de la page cliquez ICI

 

 

 

L’ attente

1 worried-girl-413690_640

L’ attente.

L’ attente est une spirale,
Un tourbillon qui nous avale,
Petit à petit tout notre moral.

Le jour même tout va bien,
Confiant nous ne craignons rien,
Puis le doute s’ insinue dès le lendemain.

Lentement le temps,
Va en se déformant,
En s’ allongeant perfidement.

S’ infiltre alors l’ angoisse,
La peur de la poisse,
Craignons qu’ elle ne s’ accroisse.

Bien que nous restions à notre place,
Le bout du couloir se déplace,
S’ est alors étiré même l’espace !

Quand cette attente va elle se finir ?
Allons nous ces fameux résultats obtenir ?
Scolaires, professionnels, médicaux, quel avenir ?

2 boy-1867332_640

Avatar articles

Glomérule Néphron.

Photos de la page : Photo1,  Photo2

Le passé

recycle-2327550_640

Le passé.

Le passé nous fait chanter et,
Semble parfois nous rattraper.

De sa facture, il faut s’acquitter,
Souvenirs de temps effacés.

Nous avions tout occulté,
Du moins nous le pensions.

Et voilà que cette bulle d’ histoire oubliée,
Vient à nouveau nous submerger.

«L’ addition s’il vous plaît» !
L’ occasion de rompre nous est donnée,

Une bonne fois pour toute de ce ridé passé ,
Un nouveau départ enfin, pour de vrai.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page cliquez ICI

La vallée des larmes

Cette vallée des larmes, c’est ma vie d’ être humain
sur cette Terre.

eye-2274884_640

La vallée des larmes.

J’ai traversé la vallée des larmes.
De toute beauté,
Verdoyante,
Luxuriante.
Sans oublier sa dureté.

J’ai traversé la vallée des larmes.
Cinq éléments son essence,
Feu et air,
Eau et terre.
Sans oublier la quintessence .

J’ai traversé la vallée des larmes.
J’ y ai vu des gens,
Vivre et rire,
Souffrir et mourir.
Sans oublier leurs sentiments.

J’ai traversé la vallée des larmes.
Y ai cherché un sens,
Naissance,
Existence.
Sans oublier la déchéance.

J’ai traversé la vallée des larmes.
Je t’y ai rencontré,
Désiré,
Aimé.
Sans oublier notre amitié.

J’ai traversé la vallée des larmes.
Eu un bel enfant,
Elevé,
Envolé.
Sans oublier l’âge innocent .

J’ai traversé la vallée des larmes.
Juste à travers passé,
Par le bien touché
Par le mal blessé.
Sans oublier de pardonner.

J’ai traversé la vallée des larmes.
Raconterai à Dieu libéré,
Bonheurs,
Malheurs.
Sans oublier l’ humilité.

Glomérule Néphron.

Avatar articles

Photo de la page cliquez ICI

 

Petit lexique : essence,  quintessence