Baby sitting blues

child-2411855_640

Baby sitting blues.

Je les regarde ces parents bâillants,
Visages blafards, zombifiés,
Endormis tard, trop tôt réveillés,
Par les pleurs de leurs jeunes enfants.

Cela me rappelle le temps,
Où j’étais comme eux épuisé,
Où j’avais souvent hâte de rentrer,
Me reposer de ces congés éreintants.

Pourquoi prendre des vacances,
En déplaçant son quotidien .
Espoir de se retrouver… en vain,
Rapprochement… perdu d’avance.

Parce qu’il faut « partir absolument» ,
Paraît-il «Comme tout le monde» ,
Oui, avec ses deux têtes blondes
Les priver de sieste, obligatoirement !

Le purgatoire de la routine que l’ on pense briser ,
N’ est rien à côté de l’enfer de Dante,
De ces tristes villégiatures exténuantes,
L’ on finit par se fâcher, parfois même se séparer …

Des solutions : des horaires adaptés,
Pour ces bambins surexcités ?
Papi et mémé pour une garde alternée,
Pour une dynamique de couple retrouvée ?

Bonnes vacances…

Avatar articles

Glomérule Néphron.

Photo de la page cliquez ICI

9 réflexions sur “Baby sitting blues

  1. Triste réalité… je n’ai jamais adhéré à cela. Pauvres petits qui doivent suivre le trait de vie de parents, qui pensent très souvent bien faire pour leur progéniture…
    Etre parents c’est tout l’inverse, s’est respecté le rythme de l’enfant.
    Merci pour ce partage Glomérule Néphron qui certainement ouvrir des yeux 🙂
    Douce semaine à vous !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s