Tour du monde – London – Et Agenda Ironique de Décembre 2017

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI .… Et participation à l’ Agenda Ironique du mois de Décembre de l’ an de grâce  2017 . Présidé ce mois-ci par Anne de Louvain-la-Neuve et Les Narines des crayons.

Big Ben Landmark United Kingdom London Westminster

LONDON,

Très cher ami,

Comme vous le savez, nous avons décollé de France il y a déjà maintenant 16 jours .Voici de nos nouvelles .

Encore un peu et nous percutions ce matin Big Ben de plein fouet, cachée au milieu du fog, et finissions en trotteuse !
Indiquer chaque seconde qui passe, sur un monument d’ une telle renommée … un accident classieux, isn’t it (n’est-il pas) ?
Mais le voyage aurait été de courte durée !
De plus comme Capitaine j’ ai charge d’ âmes, et peut-être peut on espérer une autre fin, moins proche et plus douce.

En abordant le thème de la durée, un tour du monde en quatre-vingt jours me semble finalement être un peu juste , si la météo continue à nous être autant hostile !
Nous avons pris bien du retard !

Et oui, à cause de cette satanée tempête nommée « Ana » !
Vents violents et contraires, neige, gel , qui nous ont ralenti et m’ ont précipité du haut de l’ escalier verglacé du pont supérieur .

Bilan de la glissade : traumatisme à l’ épaule droite et deux côtes fêlées.
C’est sur ce point que la fiction rejoint la réalité, hélas.
Mais ne vous inquiétez pas trop.
Je soigne mes chutes dans la vie comme celles de mes blagues ou de mes textes.
Enfin du moins j’ essaie …

Je dois avoir dans mon arbre généalogique un ancêtre commun avec Pierre Richard, qui dans ses films les accumule, tout comme moi !

Mais bon , enfin arrivés à cette première escale : Londres .

Si vous aimez la menthe , en gelée , en sauce , dans une tasse d’ eau chaude avec du thé , ou dans du chocolat noir … alors oui , vous êtes au bon endroit !

Mais Londres a aussi de quoi ravir tout un chacun , des « plans underground »
aux visites plus traditionnelles.

Il y a d’ ailleurs de superbes expositions sur l’ art surréaliste au Tate Modern (Muséum).

Je vous le conseille fortement. Non je n’ ai pas de famille qui y tient la caisse …

Lors de ma dernière excursion dans cette ville, je le découvrais comme cette superbe oeuvre ( ci-dessous) nommée :

agenda-ironique-nov-2017

« Nom d’une pipe en boîte, il ne faut plus prendre les parapluies pour des sirènes! ».

Pour plus de simplicité, les visiteurs la surnommèrent : « Ceci n’ est pas un tableau » .

Et j’ assistais médusé, à son inoubliable analyse « artistico- historique » que ce guide à l’ accent très prononcé en fit.

Il roulait en effet les « RRR » , les « N» résonnaient à l’ infini, les « U » devenaient des « OU » , les « JE » se transformaient en « Yé » …les « C, c’est » en « Ché » etc…
Un descendant de la famille du grand Salvadore Dali ? Allez savoir !

Ah si j’ avais pu l’ enregistrer !
En fait pour un meilleur rendu de ce moment, le mieux serait de lire le passage qui suit à voix haute .

Il commença ainsi :

« BonYour à toussé ,

Yé l’ estraordinairrre privilédgé dé vous prézennter cette oeuvrrré ounique en chon genré .

Régarrdez bien au four et à méchourre les zéléments de la peintourré qué yé vous commennte.

Ché oune tableau ou l’ arrrtiste ché peint . Ou plou zéxactement a dépeint oune aventourrré de cha vie .
Oune aventourrré amourrrosso bien chour .
Oune terrrrrribilé déchepchionné !!!

Il renconntrra chette chouperrrbe fammé auchi bella qu’ oune chtatue Grecqua qu’ il prrit pourr oune déesse.
Oune Mouze dé l’ inchpirrationné .

Il l’ aborrda chou lé réverrbèrre et loui dit :

– Oh bella déesse, chi yé ne m’ abouze,
Fille dé Zeus et Mnémochyne ,
Aux courrrbes divines
Voudrais -tou dévénirrr ma Mouze ?
Mets tes docks (chaussourées montanntées) , chortons en boîte, donné moi ton feu vert, pas lé rouge hein ! Ne nous prénons pas lé mélon, croquons la pommé ensembilés .

Yé vous férai grassé dé la pipé et dou paraplouie et laisse votrre imaginazionnée libra …

Bien chour commé lé montrré cé tableau , chette historia sé finie en queue dé poisson !
La Déesse était oune chirène. Terrrrrribilé déchepchionné !

Conclusionné : Il ne faut pas prendéré les vessies pour des lanterrrnas ou ploutôt : Nom doune pipe en boîte, il ne faut plus prendéré les paraplouies pourr des chirènes ! »

Tu comprends mieux mon Ami maintenant le titre de ce tableau .

J’ ai hâte de retourner dans ce Musée et de voir si ce guide y pratique « enncorré » .

Je te laisse… mes collègues de galère , pardon de croisière, me proposent un itinéraire qu’ ils ont baptisé : « la route des pubs … » , rien à voir avec d’ éventuels sponsors .

A très bientôt pour de nouvelles aventures … ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG

P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Photos de la page : Photo 1, Photo 2

 

 

 

17 réflexions sur “Tour du monde – London – Et Agenda Ironique de Décembre 2017

  1. Pingback: Non d’une pipe en boîte, voici l’heure de choisir son lampadaire – Les narines des crayons

  2. Pingback: Tour du monde et agenda ironique de Janvier 2018 – Prose Pipe et Poésie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s