Go to Chicago

GO TO CHICAGO .

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI  pour l’ épisode précédent par là.

Plus d’ un mois que cette escale technique dure !
Il n’ est pas sorcier tout de même d’ installer deux vélos reliés à une grande hélice, pour parer aux pannes de vent, ainsi qu’ une guirlande de Leds à notre zeppelin pour faire joli ! 🙂
C’ est ce que je croyais !
Mais l’ entreprise a dû tout faire fabriquer sur mesure, puis appeler à la rescousse des  journaliers en renfort pour la pose.
Ils seraient sans papiers et en situation irrégulière que cela ne m’ étonnerait guère.
Main-d’oeuvre bon marché, corvéable à merci !

Et si j’avais en fermant les yeux participé à ce système ? Peut être aurais-je pu demander plus de précisions au patron de la boîte quant au déroulement des opérations ?

De même que le narco-dollars génère sa part de profit dans l’ économie mondiale, il est indéniable que l’ exploitation des migrants y contribue largement aussi, comme tout autre traffic d’ ailleurs .

La misère des uns … fait le bonheur des autres, devrait être la devise officielle de notre planète .

Et chacun peut malheureusement un jour ou l’ autre en être complice.
A différents niveaux bien sûr, de l’ indifférence aveugle à l’ implication volontaire, en passant par la complaisance .

Peut être qu’ un jour ce mode de fonctionnement changera ?

Ce retard supplémentaire nous aura fait explorer New-York de fond en comble, parfait !

Il fallait un bon mois pour épuiser notre liste de visites .

Et nous voilà à présent flottant dans les airs .
Avec une nouvelle destination qui va nous faire gagner à coup sûr du temps sur notre tour du monde.
Ou transformer notre «Led» zeppelin en stairway to heaven

Vous allez comprendre …

Go to Chicago ? No …

Car au moment de larguer les amarres, surprise !

Un vacarme retentit de la réserve. Un bruit de cagettes qui dégringollent.
Un chou rouge roula du pont supérieur jusqu’ à nos pieds.
Nous nous regardâmes, interdits.
«Je vais voir ! » , dis-je en m’ arrachant brusquement de ma stupeur.
A peine le chambranle de la porte du petit local franchi, qu’ un objet métallique froid vint se presser contre ma nuque, me glaçant l’ échine.
Suivi de peu par le cliquetis mécanique caractéristique de la gâchette d’ un revolver que l’ on arme …  démultipliant mon effroi !
Derrière moi se fit entendre une grosse voix rauque avec un fort accent américain :
« Direction Las Vegas, compris ?
– Mais c’ est à l’ autre bout du pays ! », balbutiai-je tout tremblotant.
La pression du flingue sur mon cou se fit alors plus insistante.
La négociation fut de courte durée.

Je cédai : «ok, ok ! Let’s go !»

… à suivre … cliquez ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 ICI , Photo de notre vaisseau volant ICI

5 réflexions sur “Go to Chicago

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s