Le Trocadéro

1024px-Rue-de-paris-film102jpg

Bienvenue à tous pour la suite et dernier épisode de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Le Trocadéro.

Auparavant …

Après le moment détente plongée, « coquillages et crustacés, sur la plage abandonnée » … nous avons remonté le cours du Rhône, puis viré à bâbord et repris le cap Nord.

Nous avons eu la chance de survoler la Terre du milieu, le bois de la comté, le Mordor, le Mont-Dore, pardon.
J’ ai nommé l’ Auvergne, où nous n’avons pas vu de hobbits, ce qui ne veut pas dire qu’ il n’ y en a pas.

Mais revenons à notre récit.

Nos bronches recroquevillées par la température glaciale, et des débuts d’ engelures au visage et aux mains, nous obligèrent à perdre de l’ altitude pour regagner quelques calories salvatrices.
Nous rasâmes sur des centaines de kilomètres les cimes des résineux, transis par le froid, eux aussi.
Pour nous réchauffer, tout ce qui pouvait brûler finit au feu dans le petit poêle de notre vaisseau.
Et rien n’ y échappa, chaises, table, couchettes, ainsi que tout le bastingage de notre aéronef ! « è pericoloso sporgersi » !
En fin de compte, nous n’avions plus rien à perdre, c’était la dernière ligne droite avant notre arrivée triomphale à Paris.

Quand même, quel fantastique pays que le nôtre, avec sa variété infinie de décors !
Nous y découvrîmes, vus du ciel, ses volcans (endormis heureusement) , véritables temples naturels, avec leur nef magmatique et leurs grandes orgues basaltiques.
Lors de cette étape auvergnate, nous entendîmes aussi des cris de loups, à moins que … la bête du Gévaudan y court encore !
Non, arrêtons de fantasmer, des chiens de chasse errants, tout au plus !

Enfin … je crois !

Nous pensions par la suite, découvrir la Beauce, le grenier à blé de la France. 
Et ses champs à perte de vue recouverts de neige.

Et non !
Pas encore.
Nous étions trop pressés !
Sûrement !
Il fallait attendre !

Mais à mesure que le temps passait, et que le paysage défilait, l’ impression que quelque chose n’ allait vraiment pas se renforçait.

J’avais pourtant bien programmé le GPS sur Trocadéro, nom d’un chien !

Le GPS, j’ aurais dû m’ en méfier de celui-là !
Celui qui vous envoie en sens interdit s’ il n’ a pas la dernière mise à jour chargée, et qui aime vous faire passer en hiver par les cols fermés à la circulation.

Mais l’erreur commise, fut de laisser active la rubrique de ma dernière recherche : « restaurant ».
Ainsi, quand je programmais « le Trocadéro », il comprit « restaurant le Trocadéro »… à Montigny-lès-Metz.
Et oui mes amis, c’est ici dans cette ville, que notre tour du monde en zeppelin s’ achève, à bout de souffle et de gaz, encore ces satanées fuites d’hydrogène !

Nous rêvions de prestige pour cette arrivée, une fanfare, un public, la presse, et finalement, c’est un troupeau de bovins, à peine étonnés, qui nous regardent maintenant atterrir, non loin de ce coquet établissement !

Cette aventure nous aura appris à toujours positiver !

Aussi, rien n’ est perdu ! Nous pouvons toujours pour nous consoler de cette bévue, et profiter encore un peu les uns des autres,  y festoyer joyeusement, comme à la fin d’ une bonne BD d’ « Astérix  » …

Mince, mais j’ y pense, dans l’ histoire, le barde, c’ est moi !

« aïeaïe, ouille ! Non ne me bâillonnez p… !  » 

avatar-articles
Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

9 réflexions sur “Le Trocadéro

  1. c’est ballot de te museler après tout ce que nous avons découvert grâce à toi !!! bon, comme chez uderzo et goscinny on sait que le barde ‘en sort toujours ! en attendant, faute de Trocadéro, après le gueuleton commun nous irons visiter Montigny ! Il y a une expo sympa à La Maison du Pays Messin sur les lavoirs et fontaines jusqu’au 2 Mars, ET la fête foraine place des Vacons (drôle de nom 😦 ) jusqu’au 10 mars………. Si nous nous sommes posés dans le parc du château de Courcelles nous avons beaucoup de chance il recèle plus de 300 espèces d’arbres à admirer……… et nous ne sommes qu’à 1/4h de Metz pour prendre nos trains respectifs. Merci pour ce magnifique voyage Glomérule !!!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.