Auroville PART II

Kutti Revathi - Divulgacao

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Auroville_symbol AUROVILLE PART II

Chemmani notre interprète et guide.
Prénom qui veut dire « Parfait Joyau ».

Elle porte son nom à merveille.

Sa gentillesse et sa douceur n’ ont d’ égales que sa beauté et son intelligence.

Et puis elle a cette grâce naturelle propre aux félins, qui se déplacent lentement, tout en souplesse, sans faire de bruit.

L’ air est si doux ce matin . Nous marchons tous deux en direction de maisonnettes.

J’ apprends en parlant avec elle, qu’ elle enseigne à l’ école primaire de New création depuis environ 10 ans maintenant. Une instruction gratuite pour tous, qui accueille aussi des enfants des villages voisins. Ceux dont les parents ne peuvent s’ occuper, sont même hébergés et nourris !

Elle maîtrise très bien la langue française , ainsi que l’ Anglais, l’ Espagnol et le Tamoul du Tamil Nadu, état où se trouve Auroville.

Cette rencontre me fait espérer que toutes mes questions trouvent réponse.

– Chemmani, comment Auroville fonctionne-t-elle ? Qui la finance ?

– C’est une fondation subventionnée par l’ état qui peut d’ ailleurs récupérer tous les biens en cas de dissolution .

– Ah, mince !

– Et oui ! Sans les nombreuses aides financières du gouvernement indien, Auroville ne pourrait exister. Même si la ville produit son énergie, et ses aliments, qu’ elle a un supermarché coopératif, des artisans, des hôtels pour accueillir les touristes !

On va doucement vers l’ indépendance.
Une croissance économique respectueuse de la nature est forcément plus lente.
Et puis vous savez  …

– Nous pourrions peut-être nous tutoyer ? Tu peux m’ appeler Glomérule aussi, si tu veux.

– D’accord. Où en étais-je ? Ah oui ! Tu sais Glomérule, nous sommes partis de rien, il y a 50 ans. C’était un désert ici, avant !

Des centaines de bassins pour retenir l’eau de la mousson, ont été créés.
Et trois millions d’ arbres de 160 espèces différentes plantés par 800 volontaires du projet « Sadhana Forest» !

– Et si un jour, j’ai envie de venir m’ installer ici, comment je fais ?

– Rien de plus simple Glomérule.
Tu demandes d’ abord un visa indien de type X, eXtensible , renouvelable en anglais.
Tu auras mis de l’ argent de côté pour vivre ici pendant un an.
Pas de salaire la première année pour ton travail !
Il faut faire ses preuves ! Auroville se mérite !

Et si tu tiens, tu percevras de 10 000 à 20 000 roupies par mois, entre 4 et 8 Euros par jour pour un travail à temps plein, 6 jours par semaine.
Ton repas végétarien te coûtera à la cantine collective environ 200 roupies.
En Euros, ça fait, euh… Deux euros quarante . Hum… Oui, c’est ça, deux euros quarante !
Pour sûr, tu ne feras pas fortune ici !

L’ idéal pour toi, serait d’avoir un pécule conséquent avant venir t’installer ici, pour que tu puisses faire construire, car ce n’est pas donné !
Il n’ y a pas assez de logements. Au début, tu devras  garder celui d’ un aurovillien partit en déplacement, et le libérer pour son retour. Ne prévois qu’ une valise !

Après, tu pourrais ouvrir ton commerce. Attention, tout est à ta charge. Ensuite, tu devras reverser alors 30 % de tes gains à la communauté, mais tu gagnerais plus quand même qu’ en travaillant dans les champs.
Sinon, si tu n’ as pas de revenu, il y a un genre de rmi à Auroville. Tu touches 5 000 roupies par mois, environ 60 Euros.
Et là, il ne te faut pas être malade ou avoir envie de prendre l’ avion pour rentrer en France !
Mais bon, tu ne restes pas sans rien !

– Merci pour tout ces précieux renseignements Chemmani . Je vais continuer ma visite seul, si tu n’ y vois pas d’ inconvénients .

– Pas de problème. Bonne visite Glomérule .

Je ne peux m’ empêcher de penser à Rutsuko Shōji.
Lui qui rêvait d’ un autre monde … Où l’ argent ne régnerait pas en maître !
Quelle déception pour lui !
Je m’ en vais à sa rencontre et ne vais pas le lâcher d’ une semelle pour être à ses côtés et le soutenir… Quand son rêve d’ enfance s’ effondrera !

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page : En en-tête, le portrait de Kutti Revathi poétesse tamoule qui se bat pour le droit des femmes. Pour en savoir plus sur elle, un blog super et en français cliquez ICI

Symbole d’ Auroville cliquez ICI

Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

Sources utilisées :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Auroville

https://reporterre.net/A-Auroville-qui-fete-ses-cinquante-ans-l-utopie-est-toujours-vivante

http://www.psychologies.com/Culture/Spiritualites/Pratiques-spirituelles/Articles-et-Dossiers/Auroville-40-ans-apres

Plus d’ infos, plus récentes sur le site d’ Auroville France
https://www.auroville-france.org

 

Auroville Part I

Auroville_puducherry

Auroville_symbolAUROVILLE. PART I

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Notre zeppelin vintage entamait doucement sa descente sur Auroville.
Dans les brumes de notre premier lever de soleil indien, l’on pouvait deviner Pondichéry.
À quelques encablures de la cité, un deuxième astre au sol nous aveugla brusquement.
À mesure que nous nous en rapprochions, ses contours se dessinaient plus précisément.
C’ était une grosse sphère qui réfléchissait les premiers rayons de l’ aube.
Elle trônait au milieu d’ une vaste forêt luxuriante, parsemée d’ une multitude de petits lacs.

Je ne pensais pas qu’ à quelques kilomètres à peine d’ une métropole, il pouvait exister autant d’ hectares de verdure !

La brillante étoile qui nous avait irrésistiblement attirés vers elle, ressemblait finalement de plus près à une grosse balle de golf dorée.

Des personnes assises aux abords du terrain jouxtant le curieux édifice, nous saluèrent .

« C’est ici que nous allons nous poser ! », dis-je à mes passagers, qui comme à chaque manœuvre, m’ étaient d’une précieuse aide .

La coque en bois de notre « Voltigeur Hollandais » tapa brusquement le sol, et finit sa course dans un long raclement, suivi d’ un râle inquiétant.

Une petite inspection de son état s’ imposait pour moi, pendant que mes compères débarquaient .

Mais d’ un bond, Rutsuko Shōji sauta par-dessus le bastingage pour être le premier .
En moins d’ une minute, il nous trouva guide et interprète en la personne de Chemmani .
Prénom qui veut dire « Parfait Joyau ».

La suite cliquez ICI 🙂

avatar-articles
Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

Symbole d’ Auroville cliquez ICI

Rutsuko Shōji

www-maxpixel-net-dusk-sky-balloon-sunset-boy-light-lantern-3206530.jpg

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Rutsuko Shōji

Rutsuko Shōji grandit dans la banlieue de Kobé.
Depuis sa plus tendre enfance, il possédait déjà cette maturité qui faisait de lui quelqu’ un à part.
Il valait mieux être assis quand il vous livrait le fruit de ses réflexions sur le monde qui l’ entourait .

Sa mère Natsumi s’ en inquiéta.
Elle dit à Akio son mari : « Crois-tu que notre fils sera un jour comme les autres ?
– Que veux-tu dire comme les autres ?
– J’ ai le sentiment qu’ il a oublié d’ être un enfant !
– Son esprit est vif comme le Fantail, et il a déjà beaucoup d’ avis sur tous les sujets.
Oui, il est en avance sur ses camarades et c’ est une bonne chose à mon avis !

Notre jeune espion, caché sous la table de la cuisine, entendit toute la conversation .
Soutenue par son père , sa curiosité naturelle s’ en vit décuplée.

Shōji contrairement à sa meilleure amie Amélie 😉 , une fille de diplomate, ne voulait pas rester au Japon plus tard.
Il souhaitait faire sa vie ailleurs.
D’ accord, mais où ?

À ses yeux, tous les pays qu’ il étudiait se ressemblaient.
Plus exactement leurs valeurs.
L’ argent.
Peut-être fallait-il même l’ écrire avec un «A» majuscule, pensa t-il .

Le Dieu unique «Argent».
Lui qui règne en Maître sur toute la planète avec :
Sa langue universelle : les mathématiques,
Son dogme : le libéralisme économique,
Ses apôtres : banquiers et traders,
Ses lieux de culte : regroupés en ZAC ,
Ses humbles fidèles et serviteurs : nous tous.

Les années passèrent.
Rutsuko était un jeune homme maintenant.
Il avait eu le temps de cogiter et de se forger son opinion, bien arrêtée à ce jour.

Toute sa jeunesse passée à potasser  ! C’ était comme s’ il avait pris toutes les encyclopédies de la Terre entière, les avait retournées et secouées jusqu’ à ce qu’ une idée inédite, un lieu original en tombent !

Il avait enfin trouvé !

Nous fîmes sa rencontre mon équipage et moi-même, au marché aux poissons de Tsukiji , guidés par Gibulène, tout émoustillée à l’idée de goûter aux plats traditionnels autochtones. Comme je la comprends !
Et lorsque Shōji nous parla de son souhait de se rendre à Auroville, je crus que cet endroit s’ écrivait « Horoville » !
« HORO ville » La ville où le temps s’ était arrêté ?
Ou est-ce là-bas que l’ on vous prédit le meilleur HOROscope ?

Mais non voyons, « AUROVILLE » : la ville de l’ AURORE !

Fondée dans les « années hippies », elle avait pour vocation d’ être, selon sa conceptrice : « le lieu d’une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités ».

Son récit avait fini par m’ intriguer et j’ avais hâte de découvrir comment cette idée soixante-huitarde avait poussé, grandi !
Avait- elle échappée au parasitage de l’ avidité, à la moisissure de la corruption ?

Nous décollâmes vers cet Éden juste avant ce typhon précédant un séisme, et peu après un lâcher de lanternes chinoises dans la baie de Tokyo .

Magique ! Notre zeppelin dériva longuement sous cette voie lactée de lampions …

www-maxpixel-net-firework-candle-fire-chinese-asian-celebration-17422.jpg

Cap sur AUROVILLE en Inde.

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo 2 cliquez ICI, Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

Le Japon

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Nippon.

Japon mon amour,
Terre du soleil levant
Ma fleur de lotus

Mon premier Haïku 😉

J’ aperçois au loin le sommet du Mont Fuji flottant sur les nuages.
Je demande des volontaires pour m’ aider à pédaler un peu plus vite et jouer du gouvernail pour éviter Fukushima* , ainsi que les zones dévastées par les coulées de boue des dernières inondations !
Des nouvelles de cette centrale et de ses réacteurs en fusion cliquer ICI ou LA ( Pour ceux qui aiment se documenter (site Criirad ou Irsn) , lire des trucs chiants et longs mais très instructifs ! ).

{L’ élément radioactif fut à sa découverte considéré, comme le pétrole, inoffensif. Mieux encore il suscita un enthousiasme sans limite. Remède miracle à tous nos maux.
A VOIR ABSOLUMENT ! Preuves en images et probablement stupéfaction et rires ! en cliquant ICI}

Refermons cette nocive parenthèse car heureusement le Japon ne se réduit pas qu’ à Fukushima.

Un pays je l’ espère à la hauteur de sa réputation . Nous verrons bien …
Tout y serait fait pour chacun, dans un profond respect de l’ Autre avec un grand A, avec de la grandeur d’ âme, de l’ honneur mais aussi de l’ humilité, du tact et de la discrétion .

Une philosophie de vie qui nous réconcilierait avec les valeurs d’ Humanité.

Nuage ciel d azur a consacré sur ce pays différent un bel article, le lien ICI .

Remercions la tout autant que cet explorateur cycliste qui pédale lui aussi donc, mais d’ une manière plus terre-à-terre que nous dans notre Zeppelin imaginaire, et qui nous fait partager de belles photos de son périple Nippon! le lien ICI 🙂

Des paysages inoubliables teintés d’ exotisme et de sérénité nous attendent …

«Et la cuisine japonaise traditionnelle, quand est-ce qu’ on la goûte ?» , m’ interpelle Gibulène.

Qu’ attendons-nous cher équipage ?

«Àààà l’ abordage de ces îîîîles !»  😉   La suite par là ….

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

 

 

Génération pétrole

www-maxpixel-net-industrial-gas-oil-power-refinery-sunset-2165885.jpg

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

La grande poubelle du Pacifique (suite)

ou génération pétrole .

Auparavant …Une rafale de vent fit accélérer notre aéronef.
Une masse difforme et ondulante se mit à défiler en dessous de nous.
Une tête de monstre énorme et gluante allait-elle en surgir pour nous avaler ?
Le souffle d’ Éole forcit encore .

Nous fonçons droit en direction du Japon, avec toujours ces ordures sous nos pieds, visibles à perte de vue .
3,5 millions de kilomètres carrés. Soit 6 fois la France !
Le huitième continent . Agglomérat de filets de pêche, bidons, bouteilles, gobelets , sacs en plastique, mais aussi de nombreux morceaux de bois mazoutés … rassemblés là par les courants marins.

Spectacle immensément désolant . Symbole et partie visible de l’ iceberg de la génération pétrole que nous sommes .

Et comme me le suggérait Gibulène dans un commentaire de mon précédent texte : «Mettons-nous donc en mode « éveil des consciences » ». Quelques recherches suffisent pour se rendre compte à quel point le pétrole et ses applications sont devenus notre mode de vie au quotidien !

Comme disait Elmer food beat dans sa chanson : «le plastique c’ est fantastique» !
Oui, mais voilà …

Chaque jour, nous buvons et mangeons «du pétrole». En avalant colorants , conservateurs et microparticules de différents types de contenants ou emballages plastiques.
Souvenez-vous aussi du scandale du phtalate, dérivé du benzène, perturbateur endocrinien.

Nous «cultivons grâce au pétrole» , avec des engrais toxiques et des pesticides cancérigènes qui en sont issus .

Nous nous «habillons avec du pétrole» , et de la tête aux pieds, chaussures y compris.
L’ acrylique, le nylon, le polyester, l’ élasthanne , toutes ces nouvelles fibres synthétiques de la pétrochimie sont en contact direct avec notre peau !

Nous «construisons en assemblant du pétrole» . En effet, existe aussi le puissant groupe des matériaux isolants et de construction.
Polystyrène et polyuréthane se sont substitués au chanvre.
Le pvc a remplacé tous les tuyaux d’ arrivée et d’ évacuation d’ eau.
Tout est en plastoc maintenant, les chambranles et encadrements de fenêtres double vitrage, les portes , et cetera … de l’ hydrocarbure de partout, revêtements, solvants de peintures, résines …

Nous «respirons des vapeurs de pétrole», et pas que la pollution de sa combustion sortie des pots d’ échappement. Nous vivons dans nos maisons, nos voitures, au travail en y inhalant ses effluves nocifs . Idem pour les produits de nettoyage des sols et autres, jusqu’ aux parfums d’ ambiance .
Nous nous «lavons, parfumons, et maquillons au pétrole».
Il y a partout de ses dérivés , même dans nos produits cosmétiques :
gel douche, shampooing, savon, huile de soin, crèmes, protection solaire

Nous nous «soignons au pétrole». Ingérerons les molécules de médicaments, qui font elles aussi parties de cette liste sans fin du pétrole et de ses dérivés!
Toute notre société actuelle s’ est construite à partir et autour de cet OR NOIR .

Au tout début l’ on ignorait probablement les effets néfastes de ces nouvelles technologies. Et jusqu’ où elles nous mèneraient !

Mais on n’ arrête pas le «progrès» !
Et encore moins le business …

Et maintenant, quoi faire ?

A suivre … en cliquant  là

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

Le huitième continent

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Le huitième continent.

Il y a un peu plus de dix jours, que nous arrachions nos amarres à Las Vegas .
Il était temps !
Tel Pinocchio entraînés par Gédéon, Grand coquin et rejoins par Crapule, envoûtés par l’Île des plaisirs que représente Vegas, nous ne fûmes sauvés que par l’ intervention de notre conscience, Jiminy Cricket .

Il s’ en est fallu de peu avant que nous nous transformions tous complètement en ânes, comme dans le conte !

Trop de jeux d’argent, de cigares, de boissons, de luxe, de choses illusoires …
Il ne restait plus de notre équipage que des récepteurs d’adrénaline et d’ endorphine sur pattes ! De véritables toxicomanes ambulants ! Complètement décérébrés, certains d’ entre nous en avaient perdu toute Humanité.

Mais comme un bon contrôle de police vous extirpe dans la seconde de votre griserie, l’ océan pacifique nous avaient fait recouvrer nos esprits, instantanément !
Une BONNE TEMPÊTE, un sentiment de mort imminente, le sang qui vous descend dans les orteils et vous remonte à la tête d’ un coup sec et TOUT RENTRE DANS L’ ORDRE.

L’ on reprit vite pied avec la réalité et ses vraies valeurs.

Leçon numéro de la Vie : la survie ! Parfois on a tendance à l’ oublier !

Leçon numéro deux : la gratitude: « On a survécu, Dieu merci ! »

Leçon numéro trois: «Et si on fêtait ça, dit Gibulène toujours plein d’ entrain !
Et on pourrait même en profiter pour se faire après une petite belote sur la digestion !

– Pourquoi pas une contrée avec comme mises nos gains de Vegas , répondit Aphadolie.

– STOP, STOP, STOP et RESTOP ! Vous voyez comme on y replongerait volontiers pour un rien, rétorqua Barbara .
Nous sommes encore fragiles ! Toujours en convalescence du «syndrome Végasien», ne l’ oublions pas mes amis ! Pensons à autre chose pour nous sevrer du jeu !
Admirez l’ océan ! Sa beauté !
Mais qu’ est-ce que c’est que cette chose sombre que nous commençons à survoler ?

– C’est le huitième continent, répondis-je. On l ‘appelle « Garbage patch ».

Il s’est formé par les courants marins qui ont regroupé résidus plastiques et autres détritus . Et occupe effectivement la superficie d’ un continent.»

A suivre … par ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

 

 

Las Vegas

www-maxpixel-net-nevada-las-vegas-sign-vegas-las-vegas-gambling-959085.jpg

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquer ICI  pour l’ épisode précédent cliquer là.

Départ de New-York, puis survol de Philadelphie, Pittsburgh, Columbus, Indianapolis, Saint-Louis, rapide escale de ravitaillement à Springfield ( pas vu les Simpsons, ni l’ épicerie d’ Apu !) , puis Wichita, Colorado Springs, et ennnfinnn Las Vegas .
Pfou, quel voyage …

Quel pays formidable que l’ Amérique. Je comprends mieux le terme « grands espaces », et le Colorado, quelle merveille .

Nous avons vite oublié que notre ravisseur était armé et avons même finalement sympathisé avec lui en partageant cet inoubliable spectacle . Syndrome de stockholm ?

L’ Amérique d’ Est en Ouest en zeppelin . Quelle splendeur !

Décidément découvrir le Monde rend humble.

Encore plus vu du ciel , prendre de la hauteur sur les paysages grandioses mais également sur nos petites existences de fourmi .

Bonne nouvelle ! Jeff est finalement quelqu’ un de bien :
un caractère bien forgé mais droit et en vérité un sacré farceur !

J’ avais du mal à concevoir l’ inadmissible .
Qu’ un chasseur de primes qui est censé être du bon côté de la loi, nous prenne en otage en nous menaçant de son arme !
Ou alors il nous mentait et n’ était pas celui qu’ il prétendait être !

Mais un soir, il vint se joindre à notre petit groupe de veillée .
Puis il sortit une cigarette qu’ il alluma négligemment avec ce fameux revolver, qui n’ était autre qu’ un briquet ! Déguisé en calibre, oui !
Il scruta l’ une après l’ autre nos mines déconfites, puis éclata si fort de rire qu’ il fût pris d’ une interminable quinte de toux et s’ en étouffa presque .

Sacré Jeff ! Il nous avait bien menés en bateau ! Enfin en zeppelin serait le terme plus exact .
Une nouvelle expression vient peut-être de naître : « Mener quelqu’un en zeppelin » !
Lui faire une bonne blague en lui faisant croire à l’ incroyable puis le prendre de haut en lui dévoilant la supercherie .

Petit survol du parc national de Bryce canyon .
Bientôt Vegas le Disneyland du joueur , le temple des addictions en tous genre .

Quelques brises plus tard … « Ladies and gentlemen,we arrive safe and sound at our destination . On your right you can see a replica of our Eiffel . »

Il y a deux types de joueurs.
Celui qui mise, gagne et part avec ses gains.
Et l’ autre , le joueur compulsif qui joue, gagne et rejoue jusqu’ à ce qu’ il perde tout ce qu’ il avait obtenu et parfois plus encore, jusqu’ à la ruine .

L’ excitation est pour lui , à son comble ici !
Un endroit de rêve où il court à perte en toute insouciance …

Jeff avait voyagé avec nous tranquillement et surtout incognito , grâce à notre discret mode de déplacement . Il allait enfin pouvoir serrer ce tricheur invétéré , déjà condamné huit fois et qu’ il pistait depuis plus de six mois.

Les occasions pour notre fin limier n’ avaient pourtant pas manqué auparavant .

Mais le type en fuite avait un tel réseau d’ indic , qu’ à peine le temps pour Jeff de monter dans un car, un avion ou louer une bagnole que le gars en était déjà informé !
Un traçage encore plus efficace qu’ une puce GPS !
Il faut dire qu’ il avait sillonné le pays pendant des années comme bookmaker de renommé . D’ où ces précieuses et stratégiques connaissances d’ anciens clients, qui le renseignaient instantanément.

C ‘est là que l’ on prend conscience qu’ il y a une foultitude de gens qui parient et s’ adonnent au frisson du jeu dès qu’ ils ont cinq minutes !
Et il y a fort à parier (allons-y nous aussi !) qu’ à la question :
« Mais pourquoi jouez- vous ainsi toute votre paye ? »
Ils me rétorqueraient :
« Mais quoi faire d’ autre pour nous sentir vivre un peu dans notre morne existence ?!»

To be continued … cliquer ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page : 

Photo Las Vegas cliquer ICI  ,  Photo 2 Bryce canyon cliquer ICI  , Photo de notre vaisseau volant cliquer ICI