La rentrée des classes

 

schoolboy-2340801_640

La rentrée des classes.

Les vacances sont finies,
Leurs amours passagères aussi.

Adieu premiers flirts sur la plage,
Premiers émois d’ enfants sages.

Des cœurs battaient la chamade,
Ils raconteront à leurs camarades,

Quel fantastique été, ils ont vécu,
Que le «Grand Amour» ils ont perdu,

Séparés par une vie cruelle,
Cette rentrée des classes annuelle !

Elle en aura créé du malheur,
Elle en aura brisé des bonheurs !

Tiens, mais pourquoi cette fille deux rangs devant, lui sourit ?
Pendant ce cours d’ Histoire, waoh, elle est drôlement jolie … 😉

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Texte paru sur mon blog le 05 septembre 2017.

Source photo: cliquez ICI

L’ abeille sauvage

Hier, confortablement installé sur ma chaise longue, pour clore mes vacances en beauté, je profitais de ce coucher de soleil, quand soudain …

bee-3557_640

L’abeille sauvage.

Bloquée en vol stationnaire,
Figée dans cette lueur crépusculaire.

Que peut donc voir cette abeille sauvage,
Qui apparaît devant moi comme un mirage ?

Des Hommes, leur rage ?
De la nature sa beauté.

Des Hommes, l’ esclavage ?
De la nature sa majesté.

Des Hommes, leur sempiternelle déliquescence,
De la nature son éternelle renaissance ?

Du firmament, elle est à même de nous juger,
D’ un vif coup d’ aile, s’ y est envolée.

Dans sa nature, s’en est retournée,
Vivre en harmonie et en paix.

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Texte paru sur mon blog le 29 mars 2017.

Source photo: cliquez ICI

 

Tourne manège

Ce midi, alors que j’étais attablé au snack-bar de la place de la mairie, la musique entêtante du manège du village attira mon attention.

fair-14247_640

Tourne manège.

Qu’ elle était émouvante cette petite,
Sur ce manège, car à chaque tour,
Elle souriait à son papi d’amour,
Et faisait coucou à mamie marguerite.

Je la regardais avec bienveillance,
Chacun de ses passages m’ apaisait,
Je ressentais le sentiment de sécurité,
De mon enfance bercée d’ insouciance.

Le plus bel âge, celui de l’innocence,
Où l’autre est encore un copain de jeu,
Ce monde à découvrir, un endroit fabuleux,
Où princes, princesses vous attendent avec impatience.

Cette enfant réalisera-t-elle tous ces rêves ?
Rencontrera- t-elle son Ken comme Barbie ?
Pourra- t-elle devenir vétérinaire aussi ?
Et nous, avons-nous pu vivre nos rêves ?

Le manège de la vie continu pour tous à tourner,
Beaucoup d’ espoirs se sont concrétisés,
Des autres parfois dans l’ oeuf ont été brisés,
Je lui souhaite le meilleur : qu’ elle puisse se réaliser.

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Texte paru sur mon blog le 14 juillet 2017.

Source photo : cliquez ICI

Iceberg

iceberg-892518_640

Iceberg.

Je suis,

Comme un iceberg flottant,
Morceau de glace dérivant,
Sur un océan de sentiments,

90% de surface immergée,
Une richesse cachée,
Profondeur d’ âme préservée,

Tant de fois j’ ai été,
Déçu, malmené,
Par l’ Autre blessé,

Mais par le pardon, délivré,
Par l’ écriture, sublimé,
Grâce à l’Amour… émerger.

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Texte paru sur mon blog le 23 juillet 2017

Source photo : cliquez ICI

La rentrée de vacances

Pour ceux qui ont eu la chance d’en avoir … Ou d’avoir un emploi. 
Pour les autres, courage !
Tout arrive en son temps, les vacances pour ceux qui bossent. Et retrouver un travail pour les chômeurs. L’ayant vécu, je connais cette galère. Et apprécie d’autant plus de pouvoir goûter au luxe de chouiner à chaque rentrée de congés. Comme quand j’étais écolier !  :)
D’ ailleurs pour les écoliers et leurs professeurs, profitez bien de cette dernière semaine de congés ;)

aircraft-1499171_640

La rentrée de vacances.

La rentrée de vacances.

À chaque rentrée, le même refrain.
Pas envie d’y aller, tirer sur le frein.

L’appréhension du lundi, ainsi mêlée,
À la nostalgie des vacances terminées.

Des souvenirs la tête remplie, avec les siens,
De fête avec ses amis, ou de repos, c’était bien.

Demain, au boulot ce commun ressenti sera le lien,
Tout le monde sera comme parti, n’aura envie de rien.

L’avion a pourtant atterri, l’on s’est déjà posé,
Mais tous demain, on va encore un peu planer :)

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Texte paru sur mon blog le 23 avril 2017.

Source de la photo : cliquez ICI

La vallée des larmes

Hier, lors d’une ballade avec mes deux chiens, je décidais de faire une pause qui se transforma bien vite en rêverie méditative. 
Assis sur un rocher, je contemplais le panorama. La vallée s’étendait à mes pieds, d’est en ouest.
Le torrent déroulait son tapis d’eau dans un vacarme de roulement minéral. Un orage avait renforcé un courant déjà important, et je pouvais voir des colosses de pierre de plusieurs tonnes, emportés par les flots !
La force et la beauté du spectacle me ramenaient à ma condition humaine, petite, dérisoire. Mes problèmes personnels s’estompaient.
Il me revint en mémoire ce poème que je composais, il y a deux ans : la vallée des larmes.
Une vie d’homme, la mienne (souffrance, joie, bien, mal, amours… ) condensée en quelques strophes.

eye-2274884_640

La vallée des larmes.

J’ai traversé la vallée des larmes.
De toute beauté,
Verdoyante,
Luxuriante.
Sans oublier sa dureté.

J’ai traversé la vallée des larmes.
Cinq éléments son essence,
Feu et air,
Eau et terre.
Sans oublier la quintessence.

J’ai traversé la vallée des larmes.
J’ y ai vu des gens,
Vivre et rire,
Souffrir et mourir.
Sans oublier leurs sentiments.

J’ai traversé la vallée des larmes.
Y ai cherché un sens,
Naissance,
Existence.
Sans oublier la déchéance.

J’ai traversé la vallée des larmes.
Je t’y ai rencontré,
Désiré,
Aimé.
Sans oublier notre amitié.

J’ai traversé la vallée des larmes.
Eu un bel enfant,
Élevé,
Envolé.
Sans oublier l’âge innocent .

J’ai traversé la vallée des larmes.
Juste à travers passé,
Par le bien touché
Par le mal blessé.
Sans oublier de pardonner.

J’ai traversé la vallée des larmes.
Raconterai à Dieu libéré,
Bonheurs,
Malheurs.
Sans oublier l’ humilité.

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Texte paru sur mon blog le 06 juin 2017.

Source photo : cliquez ICI

 

Les courses de rentrée

Cet après-midi, j’avais deux courses à faire. J’entrais dans le premier supermarché du coin, et fus surpris, comme chaque année, stoppé net dans mon élan. Je ne devrais plus l’être depuis le temps, mais à chaque fin août, la même impression. La petite angoisse de fin de congés qui m’ étreint le cœur et me met la boule au ventre, quand je vois le rayon plage, relégué au fond du magasin, détrôné par des gondoles remplies de fournitures scolaires.
La vague idée de la rentrée que je refoulais jusqu’à présent, prend corps, devient réalité. Snif, snif  😦 Elle est maintenant là, et tous les tracas qui vont avec, dont les fameuses courses de rentrée ! Heureusement pour moi, elles ne sont plus qu’un mauvais souvenir, mais le désagréable réflexe reste pour moi pavlovien, gravé à jamais 😉

coins-1015125_640

Les courses de rentrée.

Ca y est, enfin, on a la liste,
« Allez fils, ne sois pas triste ,
Tu devais bien reprendre un jour,
Les vacances ne durent pas toujours ! »

Quoi de plus stressant que cet instant,
De donner envie à son enfant,
De retourner à l’ école apprendre,
Et aux courses de rentrée, de ne pas tout prendre !

«Tu pourras choisir une jolie trousse,
Ah ! Tu veux le nouveau Larousse ?
Car, il est plus gros que l’ ancien… Va pour le dico,
Mais stop, on achète plus que ce qu’ il te faut !»

«- Papaaa ! Ce stylo est rigolo, pratique et bien fait,
– Je sais oui, ils en parlaient hier encore à la télé …
Mais il ne nous faut pas dépasser,
Notre pauvre budget de rentrée ! »

«Non le stylo gadget oublie, trop cher, efface…
En échange, prends celui-là en promo trop classe ! »
Dur de déjouer tous les pièges, à nos enfants tendus,
Par cette société de consommation, lutte d’avance perdue !

Alors bonne chance et courage à vous,
Maintenant du passé pour nous !
Fini les calculs, marchandages, mensonges…
Terminé, quelle délivrance quand j’ y songe.

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Texte paru sur mon blog le 06 septembre 2017.

Source photo : cliquez ICI