La baie vitrée

Children Drawing Pattern Window Many Window

Baie vitrée.

 

Une baie vitrée bien propre, éclairée par ce soleil d’ automne.
Les derniers rayons du jour viennent l’ illuminer comme un vitrail.

Ouverture vers l’ extérieur, tableau impressionniste d’ Armand Guillaumin.
Couleurs éclatantes, dégradés de rouge, de jaune et d’ or. Décor figé.

Reflet de ma vie, elle en est aussi la mémoire.

Elle se souvient des vestiges laissés sur elle.

Tout du long, sur moins d’ un mètre de haut, par ici des marques de truffe.
Et là un peu plus loin, celles de mains d’ enfants.

Il fallait à l’ époque, la nettoyer souvent.

Puis le temps a passé .
Les traces de truffes, disparues.
Les enfants grandis, partis conquérir le monde.
La coquille s’ est vidée…

Aujourd’ hui, elle est nickel cette vitre.
Pas une poussière!
Aucune ombre au tableau …
Quelle tristesse.
Langueur …

Il devrait pourtant y avoir les marques de truffes d’ Ivana, ma jeune chienne.  Toujours à renifler et se coller à elle.

C’est vrai que depuis son arrivée, un peu de vie est revenue dans cette trop grande maison!

Il faut que j’ inspecte cette surface de plus près.

Mais oui, ici en voilà une ! Et là, une autre. Yéeee !

Un bon début, je retrouve moral et énergie.

J’ ai hâte d’y voir les empreintes de mes petits enfants. De leurs petites mains sur le miroir de ma vie, qu’ est devenue cette baie vitrée .

J’ allais oublier, et de pouvoir pester à nouveau en la nettoyant, paradoxal !  🙂

Glomérule Néphron.

avatar-articles

Photo de la page cliquez ICI

 

Le témoin

felix-dubois-robert-93143.jpg

Le témoin.

Tu étais heureux et fier pour mes parents lorsque tu appris que ma mère était enceinte.

Tu fus rempli d’ émotion lorsqu’ ils revinrent pour l’ accouchement.

Plus tard tu assistas au stress des vaccinations, à mes petits bobos, les maladies infantiles, mes rhumes, mes grippes …

Ton air réprobateur me remis dans le droit chemin, lorsque convoqué chez le directeur de ce collège, j’ attendais avec toi devant son bureau.

Tu partageas aussi avec moi mes réussites aux examens scolaires.

Présent, rassurant et maître de patience avant ce concours et cet entretien d’embauche.

Tu assistas réjoui, à mon mariage dans cette immense salle de la Mairie.

Puis un cycle se réenclencha avec mes enfants, naissance, docteur, école, et cetera.

Dans cette pénombre de ce petit couloir des urgences, tu entendis comme moi ce médecin au fort accent, m’ annoncer cette terrible nouvelle.
La phase terminale de cancer de ce parent …

Et je le sais maintenant. Quand viendra mon tour. Le grand voyage, le dernier !

Tu seras là encore ! Toi l’ ARBRE des maisons, le FICUS .
Celui qui peuple toutes les salles d’ attente.
Celles des maternités, médecins, écoles, administrations, mairies, urgences …

Silencieuse et discrète forêt magique éparpillée.

Sentinelles de l’ Humanité, vous serez pour nous tous toujours à nos côtés.
Dans l’ angoisse, nos joies, nos peines.

Il suffit juste de tourner un peu la tête pour vous remarquer …

Glomérule Néphron.

Photo de la page cliquez ICI