Génération pétrole

www-maxpixel-net-industrial-gas-oil-power-refinery-sunset-2165885.jpg

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

La grande poubelle du Pacifique (suite)

ou génération pétrole .

Auparavant …Une rafale de vent fit accélérer notre aéronef.
Une masse difforme et ondulante se mit à défiler en dessous de nous.
Une tête de monstre énorme et gluante allait-elle en surgir pour nous avaler ?
Le souffle d’ Éole forcit encore .

Nous fonçons droit en direction du Japon, avec toujours ces ordures sous nos pieds, visibles à perte de vue .
3,5 millions de kilomètres carrés. Soit 6 fois la France !
Le huitième continent . Agglomérat de filets de pêche, bidons, bouteilles, gobelets , sacs en plastique, mais aussi de nombreux morceaux de bois mazoutés … rassemblés là par les courants marins.

Spectacle immensément désolant . Symbole et partie visible de l’ iceberg de la génération pétrole que nous sommes .

Et comme me le suggérait Gibulène dans un commentaire de mon précédent texte : «Mettons-nous donc en mode « éveil des consciences » ». Quelques recherches suffisent pour se rendre compte à quel point le pétrole et ses applications sont devenus notre mode de vie au quotidien !

Comme disait Elmer food beat dans sa chanson : «le plastique c’ est fantastique» !
Oui, mais voilà …

Chaque jour, nous buvons et mangeons «du pétrole». En avalant colorants , conservateurs et microparticules de différents types de contenants ou emballages plastiques.
Souvenez-vous aussi du scandale du phtalate, dérivé du benzène, perturbateur endocrinien.

Nous «cultivons grâce au pétrole» , avec des engrais toxiques et des pesticides cancérigènes qui en sont issus .

Nous nous «habillons avec du pétrole» , et de la tête aux pieds, chaussures y compris.
L’ acrylique, le nylon, le polyester, l’ élasthanne , toutes ces nouvelles fibres synthétiques de la pétrochimie sont en contact direct avec notre peau !

Nous «construisons en assemblant du pétrole» . En effet, existe aussi le puissant groupe des matériaux isolants et de construction.
Polystyrène et polyuréthane se sont substitués au chanvre.
Le pvc a remplacé tous les tuyaux d’ arrivée et d’ évacuation d’ eau.
Tout est en plastoc maintenant, les chambranles et encadrements de fenêtres double vitrage, les portes , et cetera … de l’ hydrocarbure de partout, revêtements, solvants de peintures, résines …

Nous «respirons des vapeurs de pétrole», et pas que la pollution de sa combustion sortie des pots d’ échappement. Nous vivons dans nos maisons, nos voitures, au travail en y inhalant ses effluves nocifs . Idem pour les produits de nettoyage des sols et autres, jusqu’ aux parfums d’ ambiance .
Nous nous «lavons, parfumons, et maquillons au pétrole».
Il y a partout de ses dérivés , même dans nos produits cosmétiques :
gel douche, shampooing, savon, huile de soin, crèmes, protection solaire

Nous nous «soignons au pétrole». Ingérerons les molécules de médicaments, qui font elles aussi parties de cette liste sans fin du pétrole et de ses dérivés!
Toute notre société actuelle s’ est construite à partir et autour de cet OR NOIR .

Au tout début l’ on ignorait probablement les effets néfastes de ces nouvelles technologies. Et jusqu’ où elles nous mèneraient !

Mais on n’ arrête pas le «progrès» !
Et encore moins le business …

Et maintenant, quoi faire ?

A suivre …

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

Le huitième continent

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez là.

Le huitième continent.

Il y a un peu plus de dix jours, que nous arrachions nos amarres à Las Vegas .
Il était temps !
Tel Pinocchio entraînés par Gédéon, Grand coquin et rejoins par Crapule, envoûtés par l’Île des plaisirs que représente Vegas, nous ne fûmes sauvés que par l’ intervention de notre conscience, Jiminy Cricket .

Il s’ en est fallu de peu avant que nous nous transformions tous complètement en ânes, comme dans le conte !

Trop de jeux d’argent, de cigares, de boissons, de luxe, de choses illusoires …
Il ne restait plus de notre équipage que des récepteurs d’adrénaline et d’ endorphine sur pattes ! De véritables toxicomanes ambulants ! Complètement décérébrés, certains d’ entre nous en avaient perdu toute Humanité.

Mais comme un bon contrôle de police vous extirpe dans la seconde de votre griserie, l’ océan pacifique nous avaient fait recouvrer nos esprits, instantanément !
Une BONNE TEMPÊTE, un sentiment de mort imminente, le sang qui vous descend dans les orteils et vous remonte à la tête d’ un coup sec et TOUT RENTRE DANS L’ ORDRE.

L’ on reprit vite pied avec la réalité et ses vraies valeurs.

Leçon numéro de la Vie : la survie ! Parfois on a tendance à l’ oublier !

Leçon numéro deux : la gratitude: « On a survécu, Dieu merci ! »

Leçon numéro trois: «Et si on fêtait ça, dit Gibulène toujours plein d’ entrain !
Et on pourrait même en profiter pour se faire après une petite belote sur la digestion !

– Pourquoi pas une contrée avec comme mises nos gains de Vegas , répondit Aphadolie.

– STOP, STOP, STOP et RESTOP ! Vous voyez comme on y replongerait volontiers pour un rien, rétorqua Barbara .
Nous sommes encore fragiles ! Toujours en convalescence du «syndrome Végasien», ne l’ oublions pas mes amis ! Pensons à autre chose pour nous sevrer du jeu !
Admirez l’ océan ! Sa beauté !
Mais qu’ est-ce que c’est que cette chose sombre que nous commençons à survoler ?

– C’est le huitième continent, répondis-je. On l ‘appelle « Garbage patch ».

Il s’est formé par les courants marins qui ont regroupé résidus plastiques et autres détritus . Et occupe effectivement la superficie d’ un continent.»

A suivre … To be continued …

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

 

 

Las Vegas

www-maxpixel-net-nevada-las-vegas-sign-vegas-las-vegas-gambling-959085.jpg

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquer ICI  pour l’ épisode précédent cliquer là.

Départ de New-York, puis survol de Philadelphie, Pittsburgh, Columbus, Indianapolis, Saint-Louis, rapide escale de ravitaillement à Springfield ( pas vu les Simpsons, ni l’ épicerie d’ Apu !) , puis Wichita, Colorado Springs, et ennnfinnn Las Vegas .
Pfou, quel voyage …

Quel pays formidable que l’ Amérique. Je comprends mieux le terme « grands espaces », et le Colorado, quelle merveille .

Nous avons vite oublié que notre ravisseur était armé et avons même finalement sympathisé avec lui en partageant cet inoubliable spectacle . Syndrome de stockholm ?

L’ Amérique d’ Est en Ouest en zeppelin . Quelle splendeur !

Décidément découvrir le Monde rend humble.

Encore plus vu du ciel , prendre de la hauteur sur les paysages grandioses mais également sur nos petites existences de fourmi .

Bonne nouvelle ! Jeff est finalement quelqu’ un de bien :
un caractère bien forgé mais droit et en vérité un sacré farceur !

J’ avais du mal à concevoir l’ inadmissible .
Qu’ un chasseur de primes qui est censé être du bon côté de la loi, nous prenne en otage en nous menaçant de son arme !
Ou alors il nous mentait et n’ était pas celui qu’ il prétendait être !

Mais un soir, il vint se joindre à notre petit groupe de veillée .
Puis il sortit une cigarette qu’ il alluma négligemment avec ce fameux revolver, qui n’ était autre qu’ un briquet ! Déguisé en calibre, oui !
Il scruta l’ une après l’ autre nos mines déconfites, puis éclata si fort de rire qu’ il fût pris d’ une interminable quinte de toux et s’ en étouffa presque .

Sacré Jeff ! Il nous avait bien menés en bateau ! Enfin en zeppelin serait le terme plus exact .
Une nouvelle expression vient peut-être de naître : « Mener quelqu’un en zeppelin » !
Lui faire une bonne blague en lui faisant croire à l’ incroyable puis le prendre de haut en lui dévoilant la supercherie .

Petit survol du parc national de Bryce canyon .
Bientôt Vegas le Disneyland du joueur , le temple des addictions en tous genre .

Quelques brises plus tard … « Ladies and gentlemen,we arrive safe and sound at our destination . On your right you can see a replica of our Eiffel . »

Il y a deux types de joueurs.
Celui qui mise, gagne et part avec ses gains.
Et l’ autre , le joueur compulsif qui joue, gagne et rejoue jusqu’ à ce qu’ il perde tout ce qu’ il avait obtenu et parfois plus encore, jusqu’ à la ruine .

L’ excitation est pour lui , à son comble ici !
Un endroit de rêve où il court à perte en toute insouciance …

Jeff avait voyagé avec nous tranquillement et surtout incognito , grâce à notre discret mode de déplacement . Il allait enfin pouvoir serrer ce tricheur invétéré , déjà condamné huit fois et qu’ il pistait depuis plus de six mois.

Les occasions pour notre fin limier n’ avaient pourtant pas manqué auparavant .

Mais le type en fuite avait un tel réseau d’ indic , qu’ à peine le temps pour Jeff de monter dans un car, un avion ou louer une bagnole que le gars en était déjà informé !
Un traçage encore plus efficace qu’ une puce GPS !
Il faut dire qu’ il avait sillonné le pays pendant des années comme bookmaker de renommé . D’ où ces précieuses et stratégiques connaissances d’ anciens clients, qui le renseignaient instantanément.

C ‘est là que l’ on prend conscience qu’ il y a une foultitude de gens qui parient et s’ adonnent au frisson du jeu dès qu’ ils ont cinq minutes !
Et il y a fort à parier (allons-y nous aussi !) qu’ à la question :
« Mais pourquoi jouez- vous ainsi toute votre paye ? »
Ils me rétorqueraient :
« Mais quoi faire d’ autre pour nous sentir vivre un peu dans notre morne existence ?!»

To be continued … cliquer ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page : 

Photo Las Vegas cliquer ICI  ,  Photo 2 Bryce canyon cliquer ICI  , Photo de notre vaisseau volant cliquer ICI

 

Jeffrey

Photo de l’ arrière grand père de Jeff .

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début cliquez ICI  pour l’ épisode précédent cliquez  là.

Jeff.

Jeff diminutif de Jeffrey .
Pour la petite histoire, sa famille irlandaise arriva en Amérique au début du siècle dernier .
Fuyant une vie trop rude et la faim, elle quitta plein de rêves et d’espoir son pays natal .
Puis transita par Ellis Island à New york et s’ établit à Chicago, la ville «champignon»
qui connut à l’ époque en effet, un essor sans pareil .

Depuis, la crise est passée par là .

Et Jeff en a aussi fait les frais. Il a tout perdu . Son boulot , dans une agence de détective , sa belle maison, et le reste a suivi , alcoolisme, engueulades , séparation puis divorce.
Et pour finir, suspension de la garde des enfants.
S’ il ne s’était repris en main, aide de ses amis , cure de désintox, et énormément de volonté et d’ énergie, il aurait pu finir SDF comme certains de ses collègues .
La spirale infernale que beaucoup connaissent .

Mais Jeff est d’ origine Irlandaise, ne l’ oublions pas ! Fort et déterminé .
Jeff et ses proverbes de l’ Eire : « L’espoir c’est ce qui meurt en dernier ! »
Il en a toujours une salve à envoyer :« La vie ne nous distribue pas les meilleurs cartes, mais l’important est de jouer de son mieux !» Ou encore : « Un irlandais à genoux vaut quatre anglais debout ! » etc …

Un personnage ce Jeffrey !

Il est devenu depuis quelque temps chasseur de prime .
Un job assez similaire à celui qu’ il’ occupait avant.
Mais en mieux quand même !
Très bien payé, et des enquêtes avec filatures beaucoup plus intéressantes .
Parce que faire des planques pendant des heures en se goinfrant de malbouffe , pas bon pour la santé, ça ! Et tout ça pour prendre des photos de(s) l’ amant(s) de MAdame ou de(s) maîtresse(s) de MONsieur . Rien de passionnant … si vous voyez ce que je veux dire !

Il y a gagner finalement !
La crise : un mal pour un bien ?
Non, j’ irais pas jusque là.
Pas besoin d’ elle pour savoir si l’ on est bien dans sa peau , au travail ou dans sa vie en général . Oui certes, dès fois elle aide . Le p’tit coup de pouce qui manquait pour trouver la voie de la reconversion et du mieux vivre .

Mais avant , que d’emm-rdes dont il se serait bien passé !

Que nous veut-il ce lascar ? Pourquoi monter à bord de notre zeppelin et nous envoyer à Las Végas ?
Y aurait-il parmi nos passagers des gens en cavale à ramener à l’ écurie ?

… à suivre … cliquez ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Pour les Proverbes Irlandais cliquez ICI ou

Crédits photos de la page :

Photo 1 cliquez ICI  ,  Photo de notre vaisseau volant cliquez ICI

 

Le détournement

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI  pour l’ épisode précédent par là.

Le détournement.

En Amérique vous pouvez être armé «pour vous défendre».

Evidemment il y a le problème de ceux qui ont un flingue et ne demandent qu’ à se défendre … Autrement dit, la meilleure défense pour eux est toujours l’ attaque !
Première dérive de cette loi .

Dans notre situation  j’ aurais bien aimé être armé moi aussi. Pour changer le rapport de force et pouvoir vous défendre, mes très chers passagers et lecteurs .
Enfin, encore faut-il savoir viser juste …

Mais le fait d’ être constamment armé peut avoir des conséquences dramatiques, irréversibles, le plus petit dérapage et hop .
Poussé par la peur ou la colère et la situation peut trop facilement virer au carnage.
Deuxième dérive de cette liberté, le manque chronique d’ auto-contrôle de l’ être Humain .

Des vies détruites en une fraction de seconde.
A commencer par celle de la personne qui appuie sur la gâchette.
Prison et remords jusqu’ à la mort. Excepté pour les « sérial killers » .

Parlons-en, tiens ! Troisième dérive possible, ils peuvent s’équiper très facilement eux aussi, et cela fait froid dans le dos !

A la réflexion, pas si mal que ça de ne pas être armé !
Dans les pays où le port d’ arme est strictement contrôlé, un détournement reste toujours possible mais pas commis par le premier quidam qui passe !

Mais d’ailleurs qui est notre kidnappeur des airs ?

Est-ce vraiment un badaud qui promenait par là et s’ est dit : «et si je m’ offrais une ballade en zeppelin gratis ? Le temps s’ y prête!»

La scène se passe toujours dans l’ entrée de la réserve.
Alors que je viens de céder à la destination : Las Vegas, j’ estime avoir droit à une petite compensation. Si ce n’ est des présentations complètes, au moins connaître  le nom de notre ravisseur !

«Et à qui ai-je l’ honneur ? », dis-je , le canon de son calibre toujours braqué sur ma nuque dégoulinante de sueurs froides .
«Appelez moi Jeff. Ca ira comme ça !»

… la suite … cliquez ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 ICI , Photo de notre vaisseau volant ICI

 

Go to Chicago

GO TO CHICAGO .

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI  pour l’ épisode précédent par là.

Plus d’ un mois que cette escale technique dure !
Il n’ est pas sorcier tout de même d’ installer deux vélos reliés à une grande hélice, pour parer aux pannes de vent, ainsi qu’ une guirlande de Leds à notre zeppelin pour faire joli ! 🙂
C’ est ce que je croyais !
Mais l’ entreprise a dû tout faire fabriquer sur mesure, puis appeler à la rescousse des  journaliers en renfort pour la pose.
Ils seraient sans papiers et en situation irrégulière que cela ne m’ étonnerait guère.
Main-d’oeuvre bon marché, corvéable à merci !

Et si j’avais en fermant les yeux participé à ce système ? Peut être aurais-je pu demander plus de précisions au patron de la boîte quant au déroulement des opérations ?

De même que le narco-dollars génère sa part de profit dans l’ économie mondiale, il est indéniable que l’ exploitation des migrants y contribue largement aussi, comme tout autre traffic d’ ailleurs .

La misère des uns … fait le bonheur des autres, devrait être la devise officielle de notre planète .

Et chacun peut malheureusement un jour ou l’ autre en être complice.
A différents niveaux bien sûr, de l’ indifférence aveugle à l’ implication volontaire, en passant par la complaisance .

Peut être qu’ un jour ce mode de fonctionnement changera ?

Ce retard supplémentaire nous aura fait explorer New-York de fond en comble, parfait !

Il fallait un bon mois pour épuiser notre liste de visites .

Et nous voilà à présent flottant dans les airs .
Avec une nouvelle destination qui va nous faire gagner à coup sûr du temps sur notre tour du monde.
Ou transformer notre «Led» zeppelin en stairway to heaven

Vous allez comprendre …

Go to Chicago ? No …

Car au moment de larguer les amarres, surprise !

Un vacarme retentit de la réserve. Un bruit de cagettes qui dégringollent.
Un chou rouge roula du pont supérieur jusqu’ à nos pieds.
Nous nous regardâmes, interdits.
«Je vais voir ! » , dis-je en m’ arrachant brusquement de ma stupeur.
A peine le chambranle de la porte du petit local franchi, qu’ un objet métallique froid vint se presser contre ma nuque, me glaçant l’ échine.
Suivi de peu par le cliquetis mécanique caractéristique de la gâchette d’ un revolver que l’ on arme …  démultipliant mon effroi !
Derrière moi se fit entendre une grosse voix rauque avec un fort accent américain :
« Direction Las Vegas, compris ?
– Mais c’ est à l’ autre bout du pays ! », balbutiai-je tout tremblotant.
La pression du flingue sur mon cou se fit alors plus insistante.
La négociation fut de courte durée.

Je cédai : «ok, ok ! Let’s go !»

… à suivre … cliquez ICI

avatar-articles

Glomérule Néphron .

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à LEcriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 ICI , Photo de notre vaisseau volant ICI

Central Park

Skyline View Manhattan Landmark Nyc Park Central

Bienvenue à tous pour la suite de ce Tour du monde des idées reçues, clichés et fausses vérités , mais pas que !  Si vous voulez commencer par le début c’ est ICI .

Central Park .

Pédro était un homme bien . Honnête , loyal et généreux .

Ses conditions de vie difficiles ,  orphelin à trois ans , une enfance dans la rue, la pauvreté , la violence environnante , auraient du faire de lui quelqu’ un de sans pitié, ni scrupule.
Mais au contraire les épreuves qui l’ avaient forgé , l’ avaient rendu humain .
D’ une solidarité et gentillesse à toute épreuve .

Avant d’ arriver à New-York, il avait passé ces derniers jours caché sous la bâche d’ un canot de sauvetage. Il n’ en sortait qu’ à la nuit tombée en quête de nourriture et boisson . Il se fournissait dans les cuisines de l’ équipage , discrètement et en quantités infimes , telle une petite souris .

Il avait découvert pour y accéder une grille d’aération qu’ il prenait soin de refermer soigneusement , après chaque passage .

Ce matin , les tièdes premiers rayons de soleil enjambèrent la balustrade de ce petit pont de Central Park , et parvinrent à venir réchauffer le visage de Pédro .
Entre rêve et éveil , le souvenir lointain d’ une douce et réconfortante main maternelle caressant son visage et ses cheveux, lui fit pousser un long soupir d’ apaisement et de bien-être.
La luminosité finit de l’ extirper de son sommeil.
Il bâilla et s’ étira longuement.

Une nouvelle journée venait de commencer .
Et c’est plein de joie et d’ espoir qu’ il l’ abordait. Il avait fait le plus dur du chemin.
Incroyable ! Arriver sain et sauf sur la terre ferme, celle de ses rêves !

Il avait encore du mal à y croire , secoua la tête comme pour mieux se réveiller .
Non il ne dormait pas !
Il avait bel et bien réussi à déjouer l’ attention des marins et la surveillance des douaniers !

Comment maintenant atteindre Chicago , son cousin et sa promesse d’ embauche ? Et peut-être celle d’ obtenir une carte verte de travailleur .
Voire un jour sa nationalité Américaine , qu’ il aura grandement mérité par l’ abnégation , les sacrifices dont il aura fait preuve au travail . Et pour avoir, non pas combattu sur le front pour sa nouvelle patrie , mais pour tous ces risques qu’ il a pris pour venir jusqu’ ici , offrant sa vie comme à la guerre .

Les matelots auraient pu en découvrant son existence et pour s’ éviter bien des tracas , le jeter par dessus bord en pleine mer . Ni vu , ni connu !
Comme un objet gênant dont on se débarrasse , sans égard .
Oui, car lorsque l’ on devient clandestin, l’ on perd sa qualité d’ être humain.
On se transforme en une marchandise quelconque .
L’ on peut être vendu, finir esclave , ou mourir et être jeter comme un détritus, dans l’ indifférence totale…

Il ne le sait pas mais il est un Héros , et avec un grand H !
Il a survécu et devrait être décoré pour cela .

avatar-articles

Glomérule Néphron

Fantasy Airship City Float Dream Floating City

Alias pour l’ occasion : Phileas DOG
P.h.i.l.e.a.s. : Partir grâce à l’ Hydrogène , à l’ Imagination , à L’ Ecriture , à l’ Aventure, S’ envoler quoi !

Crédits photos de la page :

Photo 1 : Central Park  ICI
Photo de notre vaisseau volant ICI